Publicité
26 septembre 2009 - 12:28

L’historien André Garant reçoit de beaux honneurs

Toutes les réactions 2

Dans le cadre des Journées de la culture, le Comité culturel et patrimonial de Beauceville a rendu hommage le 25 septembre dernier, au travail de l’historien beauceron André Garant lors d’un 5 à 7 tenu en son honneur au Centre culturel de Beauceville. Par la même occasion, le député de Beauce-Nord Janvier Grondin, lui a remis le prestigieux honneur de la médaille de l’Assemblée nationale.

Le député Grondin, a voulu rendre hommage à l’importance capitale de travail accompli par l’historien au fil des 35 dernières années en lui remettant une médaille et un certificat du député.  « Je trouve important pour nos générations futures de faire connaître la Beauce et les Beaucerons », a commenté M. Grondin.

Pierre Cloutier du Comité culturel et patrimonial de Beauceville souligne qu’André Garant entre donc dans un club aussi sélect que la militante, Ingrid Betancourt, qui a reçu pareil honneur cette semaine. « Cette Franco-Colombienne a été enlevée et séquestrée pendant six ans. Elle milite pour la démocratie, le droit de la personne et la liberté d’expression. Vous êtes dans un groupe sélect », indique M. Cloutier. Il a aussi rappelé aux dignitaires présents que le patrimoine est la mémoire d’un peuple.

Pour la deuxième année d’affilée, le Comité a voulu aussi souligner son apport au patrimoine en lui remettant une plaque reconnaissance. Cette plaque a été remise par la première récipiendaire, Lina Veilleux-Duchesne. Sur cette plaque est écrite : en reconnaissance à André Garant, historien, pour l’implication patrimoniale et culturelle depuis 35 ans. « Nous voulions vous remercier pour tout ce que vous avez fait, tout ce que vous faites et ce que vous ferez. Notre patrimoine, notre mémoire », a indiqué Anne Bolduc, présidente du Comité.

André Garant extrêmement ému de cet hommage. Il se disait très fier d’avoir reçu de tels honneurs. Il a donc souligné les moments forts de sa carrière dans un discours engagé axé sur sa passion, la promotion du patrimoine et de la tradition orale ainsi que les gens ayant contribué à nourrir sa passion.

Biographie d’un homme dévoué à l'histoire
Né à Saint-Georges en 1946, André Garant, fils de Lucien Garant et Simone Bourque, est enseignant au secondaire dont pendant 33 ans dont 28 ans à Beauceville majoritairement en histoire. Il a fait l’école à 5500 élèves. S’intéressant à tout ce qui touche la promotion et la sauvegarde du patrimoine régional beauceron et de la tradition orale. Il est l’auteur de plusieurs écrits tant collectif qu’individuel. En plus de ses multiples interventions dans les médias notamment, il est auteur de trois monographies sur l’histoire de Saint-Georges, un livre sur l’histoire de Saint-Benoît, deux volumes sur l’histoire de Beauceville et coauteur et chargé de projet de Beauceville, première ville en Beauce.  Présentement, il travaille sur le 50e anniversaire du club de golf et sur un collectif piloté par le Beauceron, Gervais Lajoie.

« Quand je regarde tout mon cheminement, j’ai été professeur toute ma vie. C’est un peu ce que je fais avec le site web de Beauceville, les livres, J’ai toujours voulu apprendre, C’est ma passion. C’est mon goût d’apprendre et de faire apprendre. Je pensais être professeur jusqu’en 2002, mais je le suis encore malgré moi », indique M. Garant.

Place à la relève
Samedi et dimanche, les Journées de la culture à Beauceville feront la place à la relève souligne Anne Bolduc, présidente du Comité culturel et patrimonial de Beauceville. « Nous croyons que ces journées sont un tremplin exceptionnel pour braquer les projecteurs sur la richesse culturelle de notre Ville. Cette année, nous vous proposons une programmation qui met en valeur les artistes et artisans de notre relève. Le tout teinté d’une saveur patrimoniale. Nous voulons permettre à concitoyens le savoir-faire, la créativité et la passion de nos jeunes », indique Mme Bolduc.

Les étudiants d’art plastique des deux écoles secondaires et du primaire de Beauceville exposent leurs œuvres.  Un groupe d’étudiants de l’École Jésus-Marie de Beauceville parrainée par le comité exposeront leurs œuvres. Elles ont été réalisées dans le cadre d’un concours organisé du Conseil des monuments et sites du Québec, volet du concours international, l’expérience photographique internationale. Deux de ces jeunes avaient remporté un prix. Des étudiants du secondaire assureront l’animation musicale tout au long du week-end.

De plus, le Cercle des fermières s’est associé au CCPB dans le cadre de ces journées. De sorte que les artistes et artisans locaux viendront exposer avec les jeunes et côtoyer la génération qui les suit afin de partager leur expérience. « Ces femmes de cœur prennent tous les moyens pour promouvoir, transmettre et sauvegarder le patrimoine artisanal québécois. Merci pour votre contribution à la page d’histoire », ajoute Mme Bolduc.

Chantal Fecteau du Cercle des fermières a souligné l’importance de la relève pour ce club existant depuis 93 ans et regroupant 75 membres de tous âges. « Le thème choisi à Beauceville Place à la relève est très à propos puisque pour nous aussi la relève est très importante. Sans la relève, nous ne pourrions pas montrer les belles choses que nos membres réalisent », a indiqué Mme Fecteau.

La population est aussi invitée à découvrir les expositions de tableaux thématiques sur les us et coutumes d’autrefois par Roland Poulin.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des artistes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière artistique hors du commun ? Vous faites partie d'un groupe de musique, êtes musicien ou chanteur, et vous avez particulièrement bien performé à un concours de talent dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Il y a quatre médailles décernées afin de reconnaître le mérite particulier de certaines personnes : la Médaille du Président; la Médaille d'honneur de l'Assemblée nationale; la Médaille de l'Assemblée nationale; la Médaille du Député. Naturellement, Ingrid Bétancourt a reçu la Médaille de l'Assemblée nationale avec mention d'honneur Quant à moi, la Médaillle de l'Assemblée nationale J'accepte cette médaille avec fierté, mais aussi avec humilité car je sais tout le travail fait en Beauce hier et aujourd'hui par tant de gens méritants et talenteux qui travaillent souvent dans l'ombre. Dns ces journées de la culture je fais mien la citation de Robert Léger de Beau Dommage: Dans notre société du paraître, les choses de l’esprit comptent peu, puisqu’elles sont invisibles.

    André Garant - 2009-09-27 07:28
  • J'ai eu l'occasion de rencontrer Mr Garant lors de l'un de mes sejours au Quebec. Un homme que j'estime beaucoup. Mr Garant m'a fait decouvrir des "TRESORS CACHES"dans ma propre ville a quelque pas de chez moi. J'ai un de ses livres ici qui est plein d'histoires. Merci encore Mr Garant!! Au plaisir de vous revoir Mr Garant. Marcel Belanger

    dixpeny - 2017-10-06 09:43