Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Un projet visionnaire pour la gare de Vallée-Jonction

durée 10h13
7 janvier 2010
3ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante

Le projet audacieux de restauration de la vieille gare de Vallée-Jonction pourrait devenir réalité grâce aux efforts soutenus des bénévoles du Centre d'interprétation ferroviaire (CIF) de Vallée-Jonction et l’appui d’une communauté. Son jeune président, Maxim Tardif, est prêt à remuer ciel et terre pour le réaliser.

Le jeune homme dans la vingtaine voit en ce site beaucoup de potentiel. Selon M. Tardif, la gare pourrait devenir un véritable tremplin pour le développement touristique et culturel de la région de la Chaudière-Appalaches. Les membres souhaitent faire de ce site ferroviaire bien plus qu’un centre d’interprétation qui comprendrait un train touristique. Le CIF vise à également à y exposer des locomotives ainsi que différents modèles de wagons et voitures de chemin de fer, dont une locomotive à vapeur.

 « Il n’y a aucun musée ferroviaire ni train touristique qui bénéficie d’un coin aussi pittoresque », commente M. Tardif qui croit au retour du train en région.

Le président du CIF est sûr que le gouvernement provincial, propriétaire du chemin de fer, réinvestit pour la réfection du réseau. « Il somnole, mais les activités vont reprendre sous peu », croit fermement ce dernier.

Rappelons que les portes pour réaliser ce projet de restauration de la gare sont maintenant grandes ouvertes depuis l’annonce de novembre dernier. En effet, le CIF a signé par l'entremise de la municipalité de Vallée-Jonction un bail de 60 ans avec le ministère des Transports du Québec. Dès le printemps, le CIF veut entamer une campagne de financement auprès de la communauté, des gens d’affaires et des différents paliers de gouvernements. « Avec ce bail, nous pourrons nous voir octroyer des subventions, ou effectuer des travaux sur le site patrimonial de la Gare », mentionne avec confiance M. Tardif.

Des étudiants de l’Université Laval à Québec travaillent même sur ce projet afin de proposer au CIF huit façons de réaménager le site ferroviaire en un véritable joyau touristique.

Pourquoi pas prendre le train
En 2002, le Centre d’interprétation ferroviaire a acquis une locomotive à vapeur. Ce groupe de bénévoles a aussi l’intention de la remettre sur les rails au cours des prochaines années. Remettre en marche cette vieille locomotive exigera cependant du temps et de l’argent pour refaire les pièces nécessaires afin qu’elle fonctionne à nouveau. Elle serait la seule locomotive à vapeur en restauration à l'est de Toronto. Cette locomotive a été construite en 1914 par la Montréal Locomotive Works. Elle a d’abord servi de train de banlieue de la région métropolitaine jusqu'en 1961. Elle n’a pas roulé sur des rails depuis 46 ans.

Visionnaire ou rêveur, M. Tardif espère également qu’un jour la locomotive parcourra à nouveau la Beauce. Il pense même qu’il serait possible d’intéresser les touristes de venir en grand nombre pour découvrir un musée, faire un tour de train ou même de la conduire. Moyennant quelques frais, les intéressés pourraient suivre une formation afin de conduire la locomotive comme il se fait ailleurs aux États-Unis. « Qui n’a pas rêvé de conduire un train dans sa jeunesse? », a mentionné M. Tardif.

En 2005 et 2006, le Centre d’interprétation ferroviaire a même construit à bras d'homme une voie d'évitement de 500 pieds. Cette voie servira à l'entreposage du matériel roulant du Centre d’interprétation ferroviaire et également de passage pour ramener la locomotive à vapeur en fonction sur le réseau.

Des travaux de restauration
Des travaux de restauration impliquant les bénévoles du CIF ont eu lieu en novembre dernier. Ils ont ainsi remplacé les bardeaux qui faisaient état de toiture afin que le bâtiment puisse survivre à la saison froide. Des infiltrations majeures menaçaient le bâtiment. Il s’agissait alors d’une véritable corvée beauceronne pour remettre en état cette toiture de 7500 pieds carrés.

Soulignons que Soprama, Propane GRG, Chassé, la Scierie menuiserie Alphonse Cliche, Ovascène, Safari Condo, Services sanitaires Denis Fortier, la Caisse Desjardins de Frampton, Saputo (petits gâteaux) et la Fromagerie Gilbert (fromage) n’ont pas hésité à contribuer à leur manière. Même le député beauceron Maxime Bernier s’était rendu à la vieille gare en novembre dernier pour y apporter son aide à cette corvée beauceronne.

Un peu d’histoire
Cette gare a été érigée en 1917 pour répondre au besoin ferroviaire grandissant de la région, la gare de Vallée-Jonction était à l’époque l’une des plus modernes et spacieuses du réseau du chemin de fer du Québec central. Le développement de la localité y est étroitement lié à celle du chemin de fer. Le 15 août 1991, elle est devenue une gare ferroviaire patrimoniale canadienne », fait partie d’une liste de 140 gares d’importance au Canada.

Avec la diminution du trafic ferroviaire au Québec et la fermeture de Canadian Pacifique, cette gare est tombée à l’abandon. Des bénévoles ont fondé le Centre d’interprétation ferroviaire de Vallée-Jonction inc. Cet organisme sans but lucratif se dévoue pour promouvoir la protection et la conservation du patrimoine ferroviaire en Beauce et ailleurs, et surtout à Vallée-Jonction.

commentairesCommentaires

3

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • H
    H.G
    temps Il y a 14 ans
    Je tiens a féliciter tous les gens qui sont bénévoles dans ce projet grandiose ,pour redonner a la gare de Vallée-Jonction ,toute sa noblesse qui lui est du ,de part notre grande province le Québec . Tous c est gens ont a coeur de mener a bien cette grande mosaique Beauceronne fisselé aux couleurs chaleureuses des gens de courage ,de volontée ,de reves ,que nos ancetres grands batisseurs nous ont légués . Cette grande saga prend vie de part des gens qui dépassent meme les zones la petite ville de Vallée-Jonction des gens du CA du CIF proviennent de grandes villes telles Québec ,Drummonville ,Ste-Marie ,St-Georges et ne pas oublier tous les bénévoles qui eux aussi participent a des travaux qui viennent de toutes les villes de lnotre grande province . Ce reve sera réalitée ,part les efforts courageux et persuasifs de longue haleine des gens du CIF et ne pas oublié en premier du soutien des gens du milieu qui feront partient de la pierre angulaire a son succes . sincerement H.G
  • UCJ
    Un citoyen joyeux
    temps Il y a 13 ans
    Enfin quelqu'un qui va faire bouger un peut les choses pour que notre magnifique gare et locomotive reprenne vie et se mette a tournée leurs roues pour un première fois depuis DES années!!!
  • ÉI
    Édith Imbeault
    temps Il y a 7 ans
    Moi je cherche des flûtes de trains S"il en as à vendre et si vous savez ou ça se vend et combien merci
AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h15

«Beauce Art: 10 ans de créations» au Centre culturel Marie-Fitzbach

Dans le cadre de la 10e et dernière édition de Beauce Art: L’International de la sculpture, Art en Beauce La Collection présente l’exposition Beauce Art: 10 ans de créations à la galerie du 4e niveau au Centre culturel Marie-Fitzbach de Saint-Georges. Cette exposition se veut un parcours photographique sélectif de l’espace muséal à ciel ouvert de ...

durée Hier 12h00

L'oeuvre vidéographique immersive de Suzanne Giroux s'installe

Le photographe Yvon Thibodeau s'est rendu à l'Église Saint-Georges ce jeudi pour immortaliser l'installation des infrastructures pour Magnificat. Les spécialistes de la firme Groupe E.S.T. (Événements et services techniques) ont amorcé l’installation de l’immense structure de plus de 15 mètres (50 pieds) sur laquelle seront déposés les ...

durée Hier 8h00

Quoi faire en Beauce du 14 au 16 juin?

Voici quelques suggestions d'activités communautaires, culturelles, récréatives et sportives qui se tiendront en Beauce au cours de cette fin de semaine. Vendredi 14 juin Festibière Organisé par le Club Rotary de Beauceville. Où: Parc de l'Île Ronde — Beauceville Quand: à compter de 16 h 30 Soirée festive au Chuck Wagon Foodtruck Avec ...