Publicité
31 mai 2019 - 17:00 | Mis à jour : 17:13

L'invité d'honneur, Jean Soulard, a su captiver l'auditoire lors de sa conférence

Souper-bénéfice de Beauce Art : une fusion entre l’art et les saveurs

Johanne Mathieu

Par Johanne Mathieu, Journaliste

Toutes les réactions 1

C’était hier soir, le jeudi 30 mai à 18 h, qu’avait lieu le souper-bénéfice 2019 de Beauce Art, dans le cadre de la 6e édition du Symposium international de la sculpture de Saint-Georges. L’événement se tenait au Centre de congrès du Georgesville.

À lire également : 
Symposium de sculpture : le président d'honneur sera Jean Soulard​

Symposium de sculpture : les artistes se mettront au travail ce lundi
Un nouveau président pour Beauce Art : l’International de la sculpture​

Cassiopée Dubois, conseillère politique et attachée de presse de Samuel Poulin, agissait à titre de maître de cérémonie. Celle-ci a notamment présenté tour à tour les différents invités de marque de la soirée, de même que les 10 sculpteurs réunis pour la présente édition du symposium, jusqu’à la venue à l’avant-scène de l’invité d’honneur de l’événement-bénéfice : Jean Soulard.

À l’honneur de l’art et des saveurs

M. Soulard a donc présenté la conférence À l’honneur des saveurs et des couleurs. Il a notamment parlé de son enfance et de la région d’où il vient, la Vendée, qui ressemble à la Beauce selon ses dires, avec ses gens opiniâtres, ses PME, ses gens travaillants qui font des produits qui sortent de l’ordinaire.

« Quand je vois ce que vous avez fait avec Beauce Art, c’est quelque chose de fantastique. Une société sans art, c’est une société qui ne sait pas où elle s’en va. Vous, vous savez où vous allez », a souligné le célèbre conférencier.

Le conférencier a également parlé de son métier de chef, un métier d’art. Sa carrière l’a amené notamment à travers l’Europe, la Suisse, l’Italie, l’Asie… jusqu’à son arrivée au Château Frontenac, où il a été chef exécutif pendant 20 ans. Selon ses dires, il est arrivé à Québec, à l’époque, à un moment où il y avait quelque chose à faire.

En écoutant Jean Soulard parler de sa démarche et de son parcours, on se rend compte que le cuisinier et l’artiste se ressemblent plus qu’on ne le croit. Comme l’artiste ou le sculpteur, il a façonné son art et sa manière de faire. Il a apporté de nouvelles idées, transformant le toit du Château en un lieu d’innovation, y créant un jardin, y installant des ruches, et même, un poulailler… En plein cœur de la ville.

« J’écoute l’histoire de M. Baillargeon avec ses sculptures. Quand vous défrichez, c’est difficile de marcher sur des sentiers que l’on a jamais parcouru. Vous avez sorti des sentiers battus », a-t-il également affirmé.

Le conférencier a mentionné que l’art était important et indispensable, au même titre que les hôpitaux et l’éducation.

« J’ai un pied à terre à Baie Saint-Paul. Faudrait que je leur dise, la prochaine fois, allez donc à Saint-Georges. Vous êtes ici aujourd’hui parce que vous croyez en cet art », a-t-il ajouté.

Une assistance de 250 convives

Lors de cette soirée, les quelque 250 convives qui étaient sur place ont pu assister à une véritable rencontre entre l’art et les saveurs.

Après le souper et la conférence, un encan crié a suivi, animé par le très coloré Pier Dutil. Sept des dix œuvres mises aux enchères étaient des reproductions de celles qui seront créées au cours des prochaine semaines, les autres étant des créations originales des artistes participant à l’édition 2019 du symposium. Grâce à un partenariat avec le Cégep Beauce-Appalaches et par le biais d’un concours de sculpture lancé au département d’arts plastiques, la gagnante du concours, Sabrina Bergeron, a offert sa sculpture intitulée La leçon pour l’encan. Celui-ci a d'ailleurs permis d'amasser une somme de 17 100 $ pour Beauce Art.

Lors de ce souper-bénéfice, le député Samuel Poulin, qui faisait partie des invités à la table d’honneur, en a profité pour annoncer une contribution financière de 58 000 $ remise à l'organisme.

« Jamais un gouvernement du Québec n’aura donné autant à Beauce Art », a-t-il déclaré.

Jusqu’au 16 juin prochain, l’art et la sculpture seront à l’honneur grâce aux artistes en action Théodore Dakpogan, Amancio González Andrés, Antonina Fatkhullina, Nedim Hadziahmetovic, Bernard Hamel, Hanna Kyselova, Jennifer Macklem, Lyudmyla Mysko, Agnessa Petrova et Sihua Qian.

Pour consulter la programmation complète, visitez le site Internet de l’événement.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des artistes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière artistique hors du commun ? Vous faites partie d'un groupe de musique, êtes musicien ou chanteur, et vous avez particulièrement bien performé à un concours de talent dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Félicitation à Paul Baillargeon et Joseph-Richard Veilleux ainsi que le bureau de direction pour la réussite de cet événement.

    Normand Poulin - 2019-06-02 12:47