Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

On s'était arrêtés pisser sur la route Cumberland, le vent soufflait doucement

Un premier album pour Olivier Lessard

durée 18h00
1 octobre 2022
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le chanteur georgien, Olivier Lessard, offre son premier album complet qui porte le titre On s’était arrêtés pisser sur la route Cumberland, le vent soufflait doucement.

Il fera un spectacle de lancement le 13 octobre au Cégep Beauce-Appalaches dans sa ville natale. L’album sera disponible dès le 14 octobre. Ses compositions sont sensibles et riches, alliant assises folk, effluves grunge, ambiances feutrées et envolées post-rock. 

C’est en avril que le Beauceron a sorti les extraits Soleil infini  et Chorale .

Il présente son album ainsi : «  Un fil conducteur bien présent unit les sept titres de l’album, qui lui sont venus à la suite du décès de sa grand-mère. Récemment installé à Montréal, il a alors senti le besoin de parler de la Beauce, sa région natale. Montrant une ruralité québécoise froide et énigmatique, il s’est imaginé l’histoire d’un gars qui retourne par chez eux pour des funérailles et qui erre en char sur les routes secondaires. »

Bien qu’il soit de la Beauce, l’auteur-compositeur-interprète Olivier Lessard a créé ces chansons à Montréal en solitaire, dans les cafés, les restaurants, les parcs. Il a ensuite fait appel aux musiciens Agathe Dupéré (réalisation, basse, claviers), Marc-André Labelle (guitare) et Olivier Cousineau (batterie), avec qui ses compositions ont réellement pris vie dans un petit local d’Hochelaga. Le groupe s’est ensuite rendu au studio de Ryan Battistuzzi afin d’y enregistrer durant une semaine d’hiver, avec le précieux apport de Karolane Carbonneau (NOBRO) au mixage.

Un livre
En plus de ce corpus musical, Olivier sort également à la même date un livre racontant son histoire, celle de deux frères qui font un film. Deux frères qui réapprennent à se connaître à travers la création. Ils retrouvent la région où ils ont grandi. Rien n’a changé dans cette région, à part eux. À travers sept tableaux, un par chanson, on rencontre cette famille, ces amis et ces voisins parfois à bout de souffle, mais toujours liés par une sorte de fragile solidarité.

Cette autofiction d’une trentaine de pages sera en vente à partir du 14 octobre en spectacles et sur les plateformes de l’artiste.

À lire également : 
« Chorale »: la nouvelle chanson d'Olivier Lessard

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Le chef-d'oeuvre de Pierrette Cloutier-Jolicoeur

Depuis qu'elle habite la route de la Station à Saint-Victor, Pierrette Cloutier-Jolicoeur s'applique à décorer l'avant de sa maison pour les Fêtes de Noël. Ça fait 40 ans. Elle a une crèche complète, qui a même été bénie par le curé. « J'avais demandé au curé et il m'a dit que j'étais la première à vouloir bénir une crèche extérieure. Mais là, la ...

26 novembre 2022

Des Gnomes de Noël fabriqués par cinq Beauceronnes

Christine Doyon, Suzanne Bédard, Claire Bélanger, Claire Morissette et Iara Schaper sont cinq amies beauceronnes qui se sont lancées dans la confection de Gnomes de Noël « par pur plaisir ».  C'est ce que nous a conté l'initiatrice du projet, Christine Doyon, de Saint-Côme-Linière, lors d'un entretien téléphonique.  « Tout a commencé l'an ...

26 novembre 2022

Appel de photo: la Beauce enneigée

La première neige est tombée sur la Beauce et pas qu'un peu! L'occasion pour les amateurs de paysages hivernaux de faire de nouvelles photos. La Beauce a revêtu son manteau blanc la semaine passée, pour le plus grand plaisir des skieurs et autres amateurs de sports d'hiver, qui rêvaient de chausser à nouveau leurs bottes. Le décor change ...