Publicité
27 novembre 2019 - 18:00

Dans sept écoles primaires de Chaudière-Appalaches

Projet de littérature jeunesse concerté pour prévenir la violence faite aux enfants

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

L'organisme Espace Chaudière-Appalaches, dont la mission est la prévention de la violence faite aux enfants, vient de mettre en branle son Projet de Littérature Jeunesse qui consiste en la distribution d'une boîte de livres offerte à la bibliothèque des sept écoles participantes du territoire.

En Beauce, l'école Saint-Nom-de-Marie, de Sainte-Clothilde et l'école Mgr-de-Laval-Léry, de Beauceville, sont du nombre. Espace Chaudière-Appalaches compte aussi sur la collaboration de partenaires que sont le répertoire Kaléidoscope pour un monde égalitaire et PRÉCA, l’instance régionale de concertation pour la persévérance scolaire et la réussite éducative dans Chaudière-Appalaches, pour mener à bien le projet

Pour chaque chaque école visitée, on offre une sélection de livres pour les 3-12 ans, qui constitue un excellent point de départ pour favoriser les dialogues entre les enfants, les parents et les enseignant.e.s. Ces livres, aux représentations d’enfants non-stéréotypées, participent à la construction d’un monde plus égalitaire et inclusif en plus de rejoindre les objectifs de prévention de la violence faite aux enfants. 

Les autres écoles de la région qui bénéficient de cette expérience sont Paul-VI (East Broughton), Belleau-Gagnon (Saint-Henri), du Phare (Saint-Michel-de-Bellechasse), de la Ruche (Saint-Vallier) et du Bac (Saint-Lambert-de-Lauzon).

Commémoration du 6 décembre

À l’approche du 6 décembre, jour de commémoration du féminicide survenu il y a trente ans cette année, Polytechnique Montréal convie la population du Québec à poser un geste symbolique et significatif en participant à la Semaine de la rose blanche. 

Cet événement vise à encourager l’éclosion de talents scientifiques et l’éveil d’intérêts pour les sciences, les technologies et le génie chez des jeunes filles qui, autrement, n’auraient peut-être pas été sensibilisées à l’attrait de ces disciplines. La campagne doit son nom au fait que les roses blanches sont devenues au fil des ans le symbole des activités de commémoration de Polytechnique. On peut avoir plus de renseignements en visitant le site Web de la Semaine de la rose blanche.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.