Publicité
16 janvier 2020 - 11:00

Moyens de pression sur le gouvernement du Québec

Grève en milieu familial : les garderies ouvriront plus tard les vendredis

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Toutes les réactions 1

Hier, les responsables des services éducatifs en milieu familial (RSE) ont voté à 96,3% en faveur d’une grève. À partir du vendredi 31 janvier, les membres de la FIPEQ-CSQ commenceront les moyens de pression qui se dérouleront sur une période de 8 semaines chaque vendredi.

Les parents qui ont des enfants dans ces garderies devront revoir leur horaire, car l’heure d’ouverture sera repoussée de 15 minutes de plus à chaque vendredi. Ainsi, le 20 mars elles ouvriront 2h plus tard qu’à l’heure normale. Il est possible qu’il s’ajoute une demi-journée de grève et une autre complète.

En Beauce, on retrouve un total de 150 garderies en milieu familial qui se situent principalement à Beauceville et Saint-Georges.  Au Québec, il y a 10 000 responsables en services éducatifs en milieu familial régi et subventionné et plus de 2 500 intervenantes dans les installations des CPE

Les membres de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec affiliées à la CSQ, veulent « être reconnue à leur juste valeur » et que « leurs conditions de travail soient à la hauteur de leurs exigences, de leurs compétences et de leurs responsabilités ».

Leurs principales demandes sont les suivantes :

  • Un salaire décent de 16,75 $ l’heure (vs 12,42 $ actuellement, soit largement en deçà du salaire minimum);
  • Des ressources financières pour que les intervenantes puissent accomplir un portrait périodique de l’enfant;
  • La possibilité d’accueillir plus d’un enfant ayant des besoins particuliers.

Le 20 décembre dernier, durant les négociations, le ministère de la Famille leur a proposé pour la première année de passer de 12,42 $ à 12,48 $ de l’heure. Rappelons que le salaire minimum au Québec est actuellement à 12,50 $, mais que dès le 1er mai il grimpera à 13,10 $ de l’heure.

Une demande d'écoute

Les responsables des services éducatifs familial rappellent qu’ils passent en « moyenne 10h par jour avec les enfants, sont leurs premiers intervenants et ils adaptent leur maison pour eux ». Ils soulignent que plusieurs ont leur DEC en éducation spécialisée ou à l’enfance ainsi qu’un certificat universitaire.

« Nous travaillons 10h par jour pour faire tout cela et j'en passe beaucoup. Nous travaillons avec notre coeur et nous voulons offrir le meilleur aux enfants. S'il-te-plaît monsieur le Ministre pouvez nous entendre et nous soutenir. Plusieurs RSE ferment présentemment et plusieurs parents doivent rester à la maison parce qu'ils ne trouvent pas de service de garde. Si vous ne nous aidez pas, d'autres fermeront leurs portes c'est certain. Nous voulons une belle relève pour les enfants. Ce sont eux le futur ! » Jessica Langlais, membre de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec FIPEQ-CSQ.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • a lire

    Sébastien Fecteau - 2020-01-16 14:25