Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Projet InnovHaus

Une maison écologique comme projet de fin d'études pour deux Georgiens

Chargement du vidéo
durée 12h00
21 janvier 2020
2ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Voir la galerie de photos

Depuis quelques années, on entend de plus en plus parler des maisons écologiques et écoénergétiques. Elles sont pourtant encore bien rares dans le décor québécois et ce sont souvent des particuliers qui vont se lancer dans le projet. Etienne Nadeau et Nicholas Turcotte, originaires de Saint-Georges, ont décidé avec leur équipe pour leur projet de fin d’études au Bac en génie mécanique à l’Université de Sherbrooke d’en construire une.

Depuis près de deux ans, les deux hommes de 24 ans font partie d’une équipe de 11 étudiants afin de concrétiser ce projet qui a débuté par des simulations énergétiques pour s’assurer que lorsque la maison sera construite, elle donnera le meilleur rendement possible. Leur but était de démontrer que « l’habitation écologique c’est accessible pour tout le monde, parce que finalement il y a un retour sur l’investissement chaque mois parce que la facture énergétique est plus faible que l’augmentation de l’hypothèque », explique Etienne Nadeau.

À la différence de ceux qui s’autoconstruisent, les étudiants ont ajouté des capteurs dans tous les espaces de la résidence ainsi, ils seront en mesure de calculer si elle est aussi écoénergétique que ce qu’il était prévus. Également, ils seront en mesure de calculer le confort des occupants.

Ils estiment que cela devrait coûter aux habitants 8 $/mois de chauffage et 0 % d’augmentation des mensualités. Cela représenterait sur 75 ans moins 225 tonnes de CO2 et moins 2 millions de litres d’eau par personne.

Un geste communautaire

En plus, de tenter de sensibiliser les gens sur les enjeux écologiques et faire avancer la science, l’équipe de l’Université de Sherbrooke a décidé de remettre la maison à l’organisme canadien Habitat pour l’humanité.

« Nous autres en décembre on leur a donné la maison, et eux autres, ça fait partie de leur mission de vendre une habitation à une famille à faible revenu, mais sans intérêts. L’organisme prend en compte leurs salaires, ils ne vont jamais payer trop. »

Actuellement, la résidence est terminée à 95 %, car il reste encore la finition extérieure et le terrassement. Les futurs occupants pourront s’installer au printemps de cette année. Les 11 étudiants n’auraient pas été en mesure de la construire sans l’aide des élèves du centre professionnel en charpenterie-menuiserie de Sherbrooke, des bénévoles et de la cinquantaine de commanditaires. Au total, c’est près de 200 personnes qui ont participé à ce projet.

Concours Inventer le monde de demain (IMMD)

Etienne Nadeau et son équipe sont finalistes au concours Inventer le monde de demain (IMMD) dans la catégorie « Engagement » avec leur dossier intitulé Projet InnovHaus. Ce concours réunit différents domaines en génie que ce soit des professionnels ou des étudiants. Deux autres équipes sont en liste contre l’équipe de Sherbrooke.

D’ailleurs, les gens sont invités à voter pour leur projet favori sur ce lien jusqu’au 24 janvier et les gagnants seront connus le soir du 30 janvier.

De la sensibilisation à faire au Québec

Etienne indique que la tendance des maisons écologiques est en montée au Québec, mais qu’entre autres « les prometteurs ne sont pas intéressés par ça parce qu’il faut que cela soit le moins cher possible ».

Selon lui, les différentes raisons qui expliqueraient un intérêt pour ce type de maison sont : « les gens sont de plus en plus conscients de l’environnement. Dans le temps, on chauffait au bois et il n’y avait pas de problème. On ne mettait pas d’isolation, on n’en faisait pas un cas avec ça. Comme les gens sont de plus en plus conscients de l’environnement et aussi par l’argent et bien là ça revient à la mode, mais il n’y en a pas beaucoup qui se font. »

De plus, à la différence des maisons actuelles celle du Projet InnovHaus pourra se fier aux données recueillies par les capteurs afin d’améliorer la résidence.

commentairesCommentaires

2

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • BD
    BRUNO DOYON
    temps Il y a 2 ans
    BRAVO à vous deux et votre équipe. Je crois que votre projet va faire des petits. Encore une fois bravo.
  • ML
    Marquise Levesque
    temps Il y a 2 ans
    Félicitations au jeune qui ont du cœur 💓 au ventre ! Continuez ,c’est beau de vous voir aller ! 😘 xx

RECOMMANDÉS POUR VOUS


CIMIC: près de 80 finissants ont reçu leur diplôme de reconnaissance des acquis

C’est le 16 juin que se tenait le traditionnel cocktail distinction des finissantes et finissants 2021-2022 de la reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) au Centre intégré de mécanique industrielle de la Chaudière (CIMIC). Lors de cet  événement, près de 80 personnes ont reçu un diplôme. La démarche de reconnaissance des acquis et des ...

durée Hier 16h15

Isabelle Gilbert nommée directrice générale adjointe du CSSBE

En séance régulière hier soir, le conseil d’administration du Centre de services scolaires de la Beauce-Etchemin (CSSBE) a nommé Isabelle Gilbert comme nouvelle directrice générale adjointe de l'organisme. Elle succède à Suzie Lucas. Mme Gilbert détient un baccalauréat en enseignement préscolaire et primaire ainsi qu’un diplôme de 2e cycle en ...

durée Hier 8h00

CSSBE: des prévisions budgétaires en hausse de 20 M$ 

Le conseil d'administration du Centre de services scolaires de la Beauce-Etchemin (CSSBE) a adopté hier soir, en séance régulière, ses prévisions financières pour l’année 2022-2023: il s’agit d’un budget équilibré de 278 693 558 $.  Les dépenses et les revenus prévus représentent une augmentation de 8 % par rapport aux prévisions attendues pour ...