Publicité
7 février 2020 - 08:51 | Mis à jour : 10:35

Abolition des commissions scolaires

Le président de la CSBE se vide le coeur

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Toutes les réactions 10

« J'en ai gros sur le coeur. C'est une journée très très très triste, surtout pour nos enfants à qui on enseigne le respect qui est la première valeur de ce qu'on appelle la démocratie ».

C'est en ces termes que s'est exprimé ce matin Charle-Henri Lecours qui, depuis 22 ans, préside aux destinées de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin, au moment même de la décision du gouvernement d’imposer un bâillon pour l’adoption du projet de loi n°40 sur l'abolition des commissions scolaires.

Le président est passablement amer envers le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, qui avait déclaré en entrevue l'automne dernier pour discréditer le travail des administrateurs scolaires:  « Février 2020, finis les commissaires, finies les parties de golf et les rencontres de formation dans le Sud ».

« En Beauce-Etchemin, ce n'est pas comme ça que ça se passe. Depuis 22 ans avec mes collègues commissaires et administrateurs, nous avons travaillé à bâtir une communauté éducative  de qualité, nous avons géré les finances très serré avec comme but premier de bien desservir les élèves afin qu'ils bénéficient  du meilleur milieu qui soit. Me faire rabattre comme du poisson pourri que nous sommes des incompétents qui prenons de mauvaises décisions administratives, que nous sommes des moins que rien, je ne le prends pas. On mérite plus d'honneur que ça et je suis très fier des actions que nous avons posées », de se vider le coeur M. Lecours en entretien avec EnBeauce.com.

Il en veut également aux députés provinciaux de la Beauce et de Bellechasse de ne pas s'être portés à la défense de la CSBE comme organisme porteur « des bonnes valeurs des gens de chez-nous  ».

Antidémocratique

La forme actuelle du projet de loi est discriminatoire envers les francophones et envers tous les contribuables puisqu'il va à l’encontre des principes démocratiques enseignés dans les écoles, estime le président de la CSBE.

« Réserver un mode de scrutin scolaire uniquement pour les anglophones et interdire à des citoyens francophones, ayant des enfants à l’école ou non, de s’impliquer dans la démocratie scolaire sont carrément à l’encontre des pratiques inclusives propres à notre société québécoise. C’est de la discrimination pure ! », a dénoncé M. Lecours. 

Il estime que la nouvelle approche d'organisation et de gouvernance scolaires représente « un recul sur le pouvoir d'élire » des officiers issus du milieu même, surtout les parents « qui connaissent les préoccupations et les besoins » de la région.

S'il croit dans la bonne volonté des personnes qui prendront le relai, il se demande toutefois en quoi la centralisation des pouvoirs et la perte d’autonomie décisionnelle va permettre aux élèves de mieux réussir qu'ils le font présentement.

« La Réforme Roberge aura comme répercussions une hyper centralisation, un désintéressement de la population face à l’importance de l’éducation ainsi que des injustices entre francophones et anglophones. Nous sommes loin des vraies préoccupations : la réussite des élèves et la persévérance », a-t-il conclu.

 

 


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

10 réactionsCommentaire(s)
  • La CSBE d'aujourd'hui n'est-elle pas également le résultat d'une centralisation? Vous avez fait du bon travail. J'ai confiance en ce renouveau.

    Donald Allen - 2020-02-07 10:58
  • Je me demande si après 22 ans à la tête de la CSBE une personne ne prend pas comme sienne cette position et si cette personne peut encore apporter de bonnes choses à l'enseignement… Dans le domaine publique, après 8 à 10 ans, je pense qu'une personne ne peut plus être bien productive, la routine s'installe… J'en prend pour exemple le bruit que fait le système de ventilation du CIMIC depuis des années, que l'on entend à plus d'un kilomètre à la ronde, et qui n'est toujours pas réparé "Les politicien c'est comme les couches, ils faut les changer régulièrement, et pour les même raisons" Je crois que plus de pouvoir aux écoles serait plus efficace.

    Réjean B. - 2020-02-07 12:15
  • Félicitations au gouvernement de se défaire des CS, c'était juste un poste que la président et les commissaires de se graisser la poche aux dépent de nos contribuable. Alors Lecours prend ton trou et prend ta retraite Les commissions scolaires non jamais apporté de vrais changements dans le système, Bravo M. Roberge c'est des dépenses que vous n'aurez plus à débourser

    Beauce - 2020-02-07 16:09
  • Pourquoi une Commission Scolaire? Si chaque parents et élèves seraient écoutés peut-ête aurions-nous moins de décrocheur? Il y a des enfants qui sont manuel et qui ont de la difficulté à l'école mais ils sont laissé à eux même au lieu de leur réserver une classe avec un professeur qui saurait aider ces enfants. Vous donnez priorité au génie de cette nouvelle génération . Oui, dites-nous pourquoi les commissaires ont droit à la rénumération . Pourquoi pas le bénévolat comme dans bien des organismes qui se défoncent à trouver des solutions ? Pourquoi des frais de déplacements et de repas payés par nos taxes ? C'est le temps qu'il y
    aie du changement. Les taxes scolaires pourraient êre sur les comptes de taxe municipale et ces sommes d'argent dépensés par ces fonctionnaires de la CARRA pourraient servir à l'éducation de nos enfants . Du personnel tel que psychologue, travailleur social, les enfants autisme laissé à eux même. Je termine car j'en aurais pour un livre à écrire de ma déception de ce genre de fonctionnement des C.S. A un moment donner il faut quitter et laisser la place à de la nouveauté.

    Perruche désolé - 2020-02-07 18:09
  • Bon Ben c'est un bon départ le gouvernement commence avec les commissions scolaires ... faut qu'il continue avec d'autres institutions qui ne sert à rien ...des gens payer le gros salaire que l'on peut se passer faut bien se réveiller un jour

    Pas content - 2020-02-07 19:31
  • Je partage votre opinion a 100%.
    Felicitaion pour votre professionnalisme

    Jacques Vachon - 2020-02-08 08:11
  • Bravo, M. Roberge!!

    michel poulin - 2020-02-08 10:51
  • Les personnes qui ont commenté ne connaisent pas le système scolaire Québécoise. Ils ne savent pas que les commissions scolaires sont plus performantes que les municipalités. Les frais administratifs sont moindres que les municipalités. Qu'il y a plus de conseilliers municipaux qui sont élus par acclamation, selon la logique du gouvernement donc il faudrait abolir les élections municipales.

    Guy Lussier - 2020-02-08 16:38
  • Je viens de lire certains commentaires... En tout cas, certaines personnes auraient du beneficier d'une meilleure education, surtout en francais. Desolee, mais j'ai envie d'etre tres mechante. Si les personnes qui commentent sur les individus les connaissaient vraiment.... Ils n'auraient probablement pas cet opinion. Qu'on pense ce qu'on veut de cette reforme, qu'on soit pour ou contre, c'est un manque TOTAL de respect de juger un individu d'une telle facon. A bon entendeur salut! Arretons de juger des gens les yeux fermes et regardons nous le nombril..... Ce qu'on y verra sera peut etre tres surprenant. La soeur de M. Charles Lecours

    Sylvie lecours - 2020-02-08 21:54
  • L abolition des Commissions scolaires parce-que il a eu trop d abus

    Simon Busque - 2020-02-12 07:31