Publicité
24 février 2020 - 13:09 | Mis à jour : 13:44

Partenariat avec l'UQAR et la CSBE

Le CUA permet le démarrage d'une nouvelle cohorte d'étudiants en éducation préscolaire et en enseignement primaire

Johanne Mathieu

Par Johanne Mathieu, Journaliste

Le Centre universitaire des Appalaches (CUA) permettra le démarrage d’une cohorte de 40 étudiantes et étudiants au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire, et ce, dès l’automne 2020. Cette nouvelle, annoncé aujourd'hui, a été rendu possible grâce à un partenariat avec l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin (CSBE).

Grâce à ce partenariat, l’UQAR pourra proposer le programme à Saint-Georges, qui sera d’une durée de quatre ans et pourra se faire en classe et à temps plein. Selon l’entente convenue, les cours seraient offerts à raison de deux journées par semaine, à l’exception des stages, afin de permettre aux étudiants d’effectuer de la suppléance dans les écoles de la région. Les étudiants pourront ainsi acquérir de l’expérience de travail durant la poursuite de leurs études, mais aussi atteindre une meilleure conciliation de leur vie personnelle et professionnelle.

Selon la directrice générale du CUA, Caroline Bouchard, la promesse du centre universitaire, depuis sa fondation, est entre autres d'offrir une formation de qualité, un contact humain et un partage d’expériences, tout en facilitant l’accès aux études universitaires en région.

« Nous contribuons de façon remarquable au développement éducationnel de notre territoire », a ajouté Mme Bouchard.

Selon elle, l'établissement connait une renaissance depuis un an, et ce, grâce à un développement continuel. En plus du partenariat annoncé, deux baccalauréats sont en effet offerts depuis l’automne, alors que trois certificats ont vu le jour. Le CUA propose aussi une formation aux entreprises à Saint-Georges, à Thetford et à Sainte-Marie.

Une mission qui rejoint les différents partenaires

Ce projet de cohorte rejoint la mission commune de chacun des acteurs scolaires qui se sont unis afin de permettre sa réalisation. Pour l’UQAR, l’accessibilité aux études universitaires en région est également au cœur de sa mission.

Selon Philippe Horth, adjoint au vice-recteur à la formation et à la recherche au campus de Lévis, ce partenariat répondra notamment aux besoins importants de main-d’œuvre dans les prochaines années et favorisera la persévérance, qui est aussi un enjeu important. M. Horth a également renchéri quant à l’objectif commun poursuivi par les trois partenaires.

« [L’objectif est de] former des enseignants et des enseignantes qualifiés, dans leur milieu, qui s'intégreront plus rapidement dans leur nouvelle profession. Soulignons que l’UQAR, partenaire du CUA depuis 2010, continuera de travailler avec les organismes du milieu pour offrir d’autres programmes dans les régions et continuera de participer à leur développement », a-t-il affirmé.

Le défi de la main-d’œuvre

Pour sa part, le directeur général de la CSBE, Normand Lessard, a insisté sur le fait que le défi de la main-d’œuvre affectait particulièrement le niveau scolaire.

« C’est un défi du quotidien. La venue d’une cohorte en région vient aider énormément pour le recrutement et la rétention de ces gens-là qui ont le goût de s’investir en éducation. Le gros du travail, c'est l'équipe du CUA et son conseil d'administration qui a pris de bonnes décisions. C'est ça qui nous permet d'avoir une vitalité régionale », a souligné M. Lessard. 

Une séance d’information sur le programme aura lieu le mercredi 11 mars prochain à 18 h 30 au local 4025 du CUA. Les personnes présentes pourront en apprendre davantage sur le programme, poser leur question et déposer leur demande d’admission provisoire. Confirmez votre présence par courriel à l'adresse [email protected] Pour obtenir plus d'informations ou pour s'inscrire, consultez le dite Web du CUA à l'adresse www.cua.qc.ca/fr/bepep.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.