Publicité
4 mars 2020 - 08:00 | Mis à jour : 08:20

La formation professionnelle connaît un engouement grandissant grâce à l'événement

Une participation record de 105 élèves au Camp totalement CIMIC

Johanne Mathieu

Par Johanne Mathieu, Journaliste

Toutes les réactions 1

Avec une participation record de 105 participants en 2020, le Camp totalement CIMIC connaît un engouement grandissant auprès des élèves à chaque année. L'événement s'est déroulé les lundi et mardi 2 et 3 mars au Centre intégré de mécanique industrielle de la Chaudière (CIMIC) et a rassemblé des élèves de la 6e année et de la première secondaire, pouvant aller jusqu'à la cinquième secondaire. 

L’activité proposait une série de six ateliers d’une durée de deux heures parmi les différents programmes de formation professionnelle offerts au CIMIC : dessin industriel, électricité, mécanique industrielle, techniques d'usinage, soudage/montage, carrosserie et mécanique automobile. Peinture sous pression, réalisation d'un cube ou d'un porte-clés, branchements de prises électriques et de lumières, réalité augmentée, pneumatique, mécanique, programmation, tournure de métal étaient notamment au programme. 

Les ateliers étaient animés par des étudiants de l'établissement, qui ont été en mesure de rendre encore plus concret l'apprentissage des jeunes participants. Les élèves ont pu également visiter le Centre de recherche Mécanium à cette occasion.

Créer l'étincelle chez les garçons... et les filles

Ce camp de deux jours avait pour objectif non seulement de promouvoir la formation professionnelle, mais également la persévérance scolaire, en faisant entrevoir aux participants d'autres avenues que le cheminement conventionnel vers le cégep ou l'université, en plus de leur faire découvrir des aptitudes ou de faire naître des passions.

« À partir de 6e année ou de secondaire 1, les jeunes commencent peut-être à avoir moins envie d'aimer l'école. Si on peut leur donner une petite étincelle, leur faire vivre des succès aussi. Normalement, ils reviennent quasiment tous le lendemain », a indiqué Yves Jacques, conseiller pédagogique au CIMIC.

Le CIMIC laisse également une belle place aux filles en les intégrant à l'événement. Un groupe de 17 participantes a ainsi pris part cette année aux activités, permettant à celles-ci de découvrir des disciplines qui étaient traditionnellement réservées aux hommes, mais qui le sont de moins en moins. 

« Le ministère de l'Éducation nous donne une subvention pour intégrer ces filles-là à notre camp. Depuis qu'on le fait, on est passé de 4 % à une moyenne de 14 %. On pense que l'effet du camp a une influence. Elles vont voir nos enseignantes, des animatrices et des étudiantes qui sont ici présentement, qu'il y a une place pour elles et que ces métiers-là sont accessibles », a ajouté M. Jacques.

À la fin de ce camp exploratoire, les parents ont pu voir les élèves à l'œuvre durant la dernière activité, en plus de visiter les installations et équipements du centre de formation. Au terme de l'événement, la direction a remis un diplôme à chacun des élèves tout en soulignant les qualités de chacun.

Conférence de Simon Leblanc

Le Camp totalement CIMIC s'est conclu avec une conférence de Simon Leblanc, qui a parlé de son propre parcours, mais a aussi souligné l'importance d'atteindre ses buts et de trouver sa propre voie. 

« Si vous allez au bout de de votre rêve, la persévérance, la persévérance, et je ne le dirai pas encore assez, la persévérance, va vraiment vous apporter à vous créer en temps que personne. Écoutez la petite voix intérieure. Ça vous dit souvent le chemin que vous allez prendre », a mentionné le conférencier invité.

Projets futurs

Avec la tenue du Camp totalement CIMIC, l'établissement souhaite changer la culture de la formation professionnelle et démontrer les possibilités aux élèves qui emprunteront cette voie. Et la direction ne manque pas d'initiative en ce sens. L'établissement offrira ainsi aux élèves de troisième secondaire l'occasion d'étudier au CIMIC en concomitance dès septembre prochain.

« Il faudra penser dans l'avenir à des activités d'intégration pour faire un peu différent de l'école traditionnelle, assis devant un pupitre. Il y a une catégorie d'élèves qui est un peu plus démotivée, parfois ils ont de la misère à persévérer. Il y aurait peut-être une alternative. C'est à ça qu'on réfléchit quand on parle de concomitance », a expliqué Robin Rodrigue, directeur du centre de formation.

Que l'on parle d'intelligence artificielle, de réalité augmentée, de robotique et d'automatisation, le CIMIC vise aussi un virage 4.0. Le centre de formation étudie actuellement la direction à prendre à ce niveau et des investissements pourraient être annoncés éventuellement. 

« Les entreprises prennent le virage 4.0 à la vitesse que les gens le désirent. Maintenant nous, il faut avoir une longueur d'avance. On se doit de former nos élèves qui vont atterrir dans ces entreprises-là », a poursuivi M. Rodrigue.

Un engouement grandissant 

Au-delà de l'intention d'ouvrir une nouvelle voie aux élèves, le CIMIC peut compter sur la haute compétence de ses enseignants pour créer l'intérêt chez les futurs étudiants.

« Ça fait 25 ans que le CIMIC existe. Il y a une richesse au niveau intellectuel, de la part des enseignants qui transmettent leur savoir. Ils ont des méthodes très efficaces pour transmettre ces connaissances-là pour que ce soit ancré chez l'élève. On ne travaille pas juste sur les compétences, on veut aussi développer des aptitudes professionnelles chez nos élèves. On a un code de vie, on veut inculquer ça », a mentionné Robin Rodrigue.

Grâce au Camp totalement CIMIC, la formation professionnelle connaît sans aucun doute un intérêt grandissant depuis 11 ans, puisque le nombre de participants ne cesse d'augmenter année après année et les activités reliées au camp sont appréciées des élèves. Les sourires enthousiastes et satisfaits qu'on pouvait lire sur le visage de ceux-ci en sont la preuve.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Excellente initiative. Bravo au personnel et à ls direction du CIMIC

    Michel Pomerleau - 2020-03-04 18:28