Publicité

6 août 2020 - 08:00

Centre d'éducation des adultes Monseigneur-Beaudoin-Les Sources

Quatre élèves terminent avec brio le programme de francisation 

Par Salle des nouvelles

Ingrid Almengor,  Bai Xujun, Johana Gonzales et Catherine Huard forment la toute première promotion du programme de francisation Mifi du Centre d'éducation des adultes (CEA) Monseigneur-Beaudoin-Les Sources de Saint-Georges.

Ces quatre élèves ont maintenant finalisé les sept niveaux du programme commencé l'été dernier et ces finissants, venus de différents coins du monde, peuvent maintenant communiquer en français. 

Mais qui sont-ils?

Ingrid Almengor est originaire du Costa Rica. Elle est une femme positive, souriante, flexible et très sociable. Elle habite au Québec depuis quelques années. Elle a pris la courageuse décision de retourner à l’école après une période d’absence pour finir la francisation et avoir une continuité professionnelle. « Je suis très contente! J’aime la langue française. Je voulais bien la parler et l’écrire. Je me suis bien adaptée à l’environnement avec tous les défis de la vie et j’ai réussi à finir le programme », dit-elle. 

Courageux, drôle, souriant et travaillant, Bai Xujun est originaire de la Chine. Il a décidé de suivre le programme à temps plein afin d’accélérer son apprentissage et d’avoir plus d’avantages dans la recherche d’emploi. Il travaillait comme machiniste dans les usines. « Au Québec, la vie est belle. Ici, l’éducation est plus accessible. Pour moi, le français était un vrai défi, car l’écriture de ma langue maternelle est complètement différente », raconte-t-il. 

Johana Gonzales est une élève appliquée qui aime rire. Elle a quitté le Costa Rica pour suivre son mari qui est venu au Québec comme travailleur temporaire. « Je suis très, très contente d’avoir fini la francisation. C’est une grande porte qui s’ouvre à moi », mentionne- t-elle. 

Catherine Huard est une femme accueillante, gentille et souriante. Elle est originaire des Philippines et réside au Québec depuis trois ans. C’est l’amour qui l’a menée dans la région. En arrivant en Beauce, elle ne pouvait pas fréquenter l’école, car elle n’avait pas de permis de conduire. Voici sa réflexion à propos de la langue française : « Si vous déménagez au Québec, ne perdez pas espoir. Il est possible d’apprendre cette belle langue. C’est un outil nécessaire. » 

Des remerciements importants
Les finissantes et les finissants du programme Mifi tiennent à remercier toutes les personnes qui ont rendu le programme possible.

Les membres de la cohorte 2019-2020 se disent choyés d’avoir eu des enseignantes et des enseignants avec des parcours différents qui ont enrichi leurs apprentissages. Ils remercient Audrey Senave (France), Sandra Mendoza (Pérou), Sylvie Lafontaine (Québec), l’équipe de la direction ainsi que François Gouin et Mario Bolduc qui ont démarré ce nouveau programme en 2019.

Finalement, ils tiennent aussi à adresser des remerciements à l’actuelle directrice, Nathaly Blondin, qui donne une belle continuité à ce programme qui comptera bientôt deux classes bien remplies. 

À propos du programme Mifi
Ce programme correspond à l’ensemble des cours offerts aux personnes immigrantes afin qu’elles puissent apprendre la langue française.

Le programme Mifi vise aussi à faciliter l’intégration à la société québécoise et, dans notre région, à la culture beauceronne. Le programme est offert à temps plein et se donne en formule accélérée de 30 heures par semaine. Pendant la formation, les notions de base du français sont enseignées aux personnes immigrantes. L’objectif est qu’elles soient capables de communiquer tant à l’oral qu’à l’écrit en français. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.