Publicité

27 août 2020 - 13:00

Ministère de l'Éducation

Le CSSBE doit suspendre temporairement ses activités parascolaires

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Le Centre de services scolaire de la Beauce-Etchemin (CSSBE) a annoncé aujourd'hui qu'il se voit dans l’obligation de mettre sur pause temporairement certaines activités effectuées pendant les heures scolaires.

Cela signifie que certains projets particuliers (sport-études, concentrations, etc.) et certaines activités parascolaires pourraient être suspendus jusqu’à nouvel ordre. La suspension des projets particuliers et des activités parascolaires concerne le secteur « Jeunes », soit le primaire et le secondaire.

Le CCSBE explique que « Depuis hier, les organisateurs et les écoles travaillent de concert pour trouver des aménagements respectant la composition des groupes-classes (bulles). Malgré la créativité et la volonté de faire autrement, il se peut que les conditions actuelles nous imposent certaines limites ».

Les élèves de quatrième et de cinquième secondaire pourraient prendre part à certaines activités
habituelles, et ce, en fonction d’adaptations qui sont en analyse auprès du Ministère de l'Éducation et de l'enseignement supérieur (MEES), précise le CCSBE.

L'organisation informe que les écoles communiqueront sous peu, si ce n’est déjà fait, avec les parents pour préciser les détails en lien avec l’organisation scolaire pendant cette période d’arrêt et que, au fur et à mesure que la situation évoluera, les parents et les élèves seront informés.

L'équipe du CSSBE tient à réitérer que c'est une pause temporaire et qu'elle est présentement en train de penser à des solutions pour trouver des façons de faire pour les jeunes de pratiquer leurs activités.

Ces mesures s'inscrivent dans le plan sanitaire du Ministère de l'Éducation et de l'enseignement supérieur afin de lutter contre la propagation de la COVID-19.

Pour l'ensemble de la province
Cette annonce se fait en parallèle au passage du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge à Repentigny ce matin.

Il y a annoncé que les élèves du secondaire et du primaire ne pourront s’engager dans des activités parascolaires que s’ils n’appartiennent qu’à un même groupe à l’école pour l'ensemble du Québec.

C’est qui sera en vigueur pendant les premières semaines de l’année scolaire.

Cela vaut pour le sport, mais aussi pour d’autres activités. En effet, des élèves qui se regroupent pour des activités d'art, de musique ou de danse ne pourront se réunir s’ils ne font pas partie d’un même groupe-classe.

« On peut faire du Sport-études, du Danse-études, des Arts-études, du parascolaire, si on reste en groupe-classe. J’invite les écoles et les centres de services à aménager, s’il le faut, des horaires, à regarder comment configurer les classes pour en préserver le plus possible. Parce qu’en restant en groupe-classe on le peut faire. En éclatant les groupes-classes, on ne peut pas le faire » Jean-François Roberge ministre de l’Éducation du Québec.

Le ministre a souligné que le groupe-classe était au coeur des mesures sanitaires instaurées par le gouvernement dans les écoles.

Il mentionne également que l’efficacité de ces mesures allait être réévaluée dans les prochaines semaines.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.