Publicité

23 février 2021 - 15:15 | Mis à jour : 15:21

Sondage SOM

Les jeunes reconsidèrent leur choix de carrière en raison de la pandémie

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

La pandémie de COVID-19 a entraîné de profondes remises en question chez les jeunes par rapport à leur choix de carrière.

C’est ce qui ressort d’un rapport que vient de publier l’organisme Academos en collaboration avec Desjardins et la firme de sondage SOM, intitulé « Impact de la pandémie sur le choix de carrière des étudiants québécois et canadiens ».

Basé sur un sondage, auquel ont répondu 4200 étudiants âgés de 14 à 30 ans et provenant de toutes les provinces du Canada, ce rapport révèle qu’une grande partie des jeunes sont inquiets face à leur avenir professionnel, craignent la dévalorisation de leur diplôme et perçoivent désormais le monde du travail comme plus stressant, complexe et instable qu’auparavant.

Des données sont disponibles pour chaque région du Québec. Celles pour le territoire administratif de Chaudière-Appalaches indiquent que 105 étudiants ont répondu au sondage. La motivation scolaire des jeunes s'établit pour cette région à 6.0 sur une échelle de 10. Voici les autres données pour Chaudière-Appalaches:

- 69 % des répondants disent avoir davantage réfléchi à leur orientation depuis le début de la crise.

- 50 % des répondants sont plus anxieux face à leur choix de carrière.

- 53 % des répondants disent être inquiets face à leur avenir professionnel en raison de la pandémie.

- 35 % des répondants craignent que leur diplôme ait moins de valeur aux yeux des employeurs.

- 12 % des répondants disent avoir changé de choix de carrière à cause de la pandémie. De ce nombre, 21 % des répondants affirment avoir changé de choix de carrière depuis le début de la crise, et 46 % d’entre eux attribuent totalement ou partiellement ce changement à la pandémie.

- 60 % des répondants ont discuté davantage d'orientation scolaire ou professionnelle, de choix de carrière ou du monde du travail avec leurs parents durant la pandémie. De ce nombre, 43% disent que de parler davantage d'orientation avec leurs parents les a aidés à voir plus clair dans leur choix de carrière.

- 8 % des répondants ont vu au moins un de leurs parents perdre son emploi pendant la pandémie.

- 70 % des répondants ont vu au moins un de leurs parents travailler de la maison pendant la pandémie

Méthodologie du sondage
Entre le 6 et le 17 janvier 2021, Academos a sondé 2 200 étudiants québécois francophones âgés de 14 à 30 ans.

Entre le 21 et le 29 janvier 2021, la firme SOM a sondé 2087 étudiants francophones et anglophones âgés de 14 à 30 ans, soit 1078 répondants au Québec et 1009 répondants dans le reste du Canada.

La marge d’erreur maximale pour l’ensemble des répondants est de 2,8 % au niveau de confiance de 95 %.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.