Publicité

29 mars 2021 - 10:30 | Mis à jour : 10:33

Le personnel professionnel du Cégep Beauce-Appalaches en grève

Grève dans les cégeps: le mouvement lancé à Saint-Georges demain

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Toutes les réactions 2

Les syndicats des trois fédérations du réseau collégial de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) déclencheront la grève dans le secteur public demain à plusieurs endroits au Québec. Un point de presse se tiendra d'ailleurs au Cégep Beauce-Appalaches alors que le personnel professionnel de l'établissement fait partie du mouvement. 

Rappelons que le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep Beauce-Appalaches, étant affilié à la CSN, ne sera pas de la partie.

En plus de Saint-Georges, des points de presse se tiendront également à Montréal et Québec pour lancer la grève. 

Les organisations à l'origine de ce mouvement sont la Fédération du personnel de soutien de l'enseignement supérieur (FPSES-CSQ), la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ) et la Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ).

Ces organisations estiment que dans le cadre des négociations en cours, le gouvernement doit offrir davantage de ressources aux cégeps afin de pallier à la dégradation des conditions de travail du personnel en contexte de pandémie. 

Éric Cyr, président de la Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ) sera présent au Cégep Beauce-Appalaches demain matin pour lancer le mouvement devant les médias. 

« Depuis un an, les professionnelles et les professionnels des cégeps s'engagent à fond pour permettre d'adapter les cégeps à la nouvelle réalité de la pandémie et tenter de, littéralement, sauver les sessions des étudiants. Ils demandent la reconnaissance de leurs compétences et de leur contribution indispensable à la qualité du réseau des cégeps » commente Éric Cyr. 

« Les problèmes d'attractivité des postes sont réels. Le réseau collégial doit pouvoir embaucher, maintenir en emploi et compter sur des professionnels compétents et disponibles pour le soutenir. Après avoir été négligés pendant des années, un investissement dans les services professionnels dans nos cégeps est incontournable » a complété le président de la Fédération du personnel professionnel des collèges. 

Des lignes de piquetage sont prévues devant chaque établissement en grève.

Les trois fédérations de la CSQ qui lanceront la grève demain représentent plus de 8 000 enseignantes et enseignants, membres du personnel de soutien et du personnel professionnel. Cette grève touche 55 cégeps et collèges à travers la province. 

Notons que Sonia Beauchamp, conseillère à l’information à la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), avait confié à EnBeauce.com le 18 mars que des discussions en lien avec la grève devaient avoir lieu et qu'une annonce de la CSN devrait suivre. 

À lire également:

Grève des enseignants de cégep: pas en Beauce-Appalaches pour l'instant

 

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo c'est encore nos jeunes qui seront pénalisé

    Serge T. - 2021-03-29 10:42
  • C'est à croire que rien ne sera jamais assez. Les vacances d'été, noël, paques, la relâche, les congés fériers, les journées pédagogiques et 3 jours de tempête (même s'il n'y a pas de tempête), les soirs, les fins de semaines, les congés maladies, etc...L'air climatisée psrfois comprise, le chauffage, une salle de profs, un stationnement, tout ca n'est pas assez pour combler. Les enseignants au Québec qui se plaignent d'avoir 17000$ par année de moins qu'en ontario ont juste ca à faire, déménager en Ontario et donner plus que 17000$ de plus en loyer/hypothèque.

    Ghislaine - 2021-03-29 19:41