Publicité

31 mars 2021 - 12:00

Centre collégial de transfert de technologie

Le Cégep Beauce-Appalaches reçoit 200 000 $ pour sa recherche en mécatronique

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le Cégep Beauce-Appalaches a récemment obtenu une subvention de renforcement de l’innovation de 200 000 $ pour son Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) Mecanium, de la part du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

Grâce à cet octroi réalisé dans le cadre du Programme d’innovation dans les collèges et la communauté du Conseil et répartie sur deux ans, Mecanium souhaite développer de nouvelles expertises profitables pour les PME manufacturières de la région. 

« Nos professionnels du CCTT auront l’occasion de se pencher sur des innovations mécatroniques pour améliorer les équipements des entreprises et ainsi, leur productivité », a précisé Félix Lachance, directeur général du Centre. « Nous désirons leur offrir un accompagnement intégré vers un virage technologique en développant des machines plus intelligentes, plus connectées. »

En plus de bonifier son expertise en conception et simulation de systèmes mécatroniques, l’équipe désire accélérer la programmation des automates industriels et maximiser l’utilisation des données générées par les capteurs de l’Internet Industriel des Objets.

« Les enseignants et les étudiants en Techniques de l’informatique et Technologie du génie industriel bénéficieront aussi de l’octroi, car ils seront impliqués dans le développement de ces solutions. La mécatronique est une spécialité interdisciplinaire et la synergie de toutes ces équipes sera assurément gagnante », d'expliquer Simon Éric Bélanger, directeur adjoint des études au Cégep Beauce-Appalaches.

Des bourses seront également attribuées à des étudiants pour leur participation à ces projets.

D'autres projets sur la mécatronique
Plusieurs autres initiatives s’inscrivent dans le désir de Mecanium de mettre de l’avant ce domaine, par exemple Le mois de la mécatronique tenu en février, le projet MEI-Novascience « La mini-usine 4.0 » en collaboration avec le Centre intégré de mécanique industrielle de la Chaudière (CIMIC), et tout récemment, la mise en place d’une formation sur mesure et unique dans la région.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.