Publicité

17 juin 2021 - 10:00

Dossier « incomplet permanent »

Réussite scolaire en pandémie: le Cégep Beauce-Appalaches s'est donné des moyens

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

L’année se termine pour les étudiants du collégial et pour un certain nombre d’entre eux, la pandémie a rendu les choses plus difficiles que prévu.

C’est pour cette raison que le gouvernement a mis en place des assouplissements, notamment pour la réussite des cours, permettant aux élèves d’avoir plus facilement une mention « incomplet permanent » qui n'assombrira pas leurs dossiers scolaires. 

Un « incomplet permanent » est une mesure qui permet aux étudiants d’abandonner un ou plusieurs cours sans que la mention « abandon » ne soit inscrite à leur dossier. Ainsi, elle n’influence pas la Côte R du concerné. Habituellement, ceci n’est applicable qu’avec une recommandation médicale. Cependant, cette année, en raison des circonstances exceptionnelles liées à la pandémie, le justificatif du médecin n’est plus nécessaire. 

« Le but c'est vraiment de garder nos étudiants. On veut encourager la persévérance scolaire en évitant le découragement lié à une cote R qui serait affaiblie par des situations qui sont hors du contrôle de l’étudiant », a indiqué Philippe Racette, le directeur adjoint aux études du Cégep Beauce-Appalaches.

Dans ce Cégep, cette mesure est utilisée avec parcimonie, d’après Philippe Racette. « On a un comité qui est formé de plusieurs aides pédagogique individuel, de la conseillère à la réussite, de la conseillère en service adapté et de moi-même. On analyse chacun des dossiers un à un. »

Habituellement, ce sont une quinzaine d’étudiants qui peuvent bénéficier de cette mention dans cet établissement. Cependant, pour les trois dernières sessions, soit « les sessions de pandémie », ce sont une soixantaine d’entre eux qui ont un ou plusieurs cours en incomplets permanents. 

« C’est sûr que c’est augmentation importante, comme ailleurs, et c’est justement l’objectif des assouplissements sur les régimes collégiales. Cela permet aux étudiants qui vivent des situations difficiles liées à la pandémie, de ne pas avoir un échec qui pourrait être démotivant et qui les ferait décrocher. Le but c'est de leur permettre de ne pas avoir de tache sur leur parcours scolaire. »

Malgré cette mention particulière, l’étudiant devra rattraper son cours. C’est ce détail qui inquiète certains établissements du Québec, mais pas le Cégep Beauce-Appalaches qui s’est préparé en conséquence pour la rentrée scolaire. 

« Il y aura peut-être un impact dans les classes, mais on s’est arrangés pour réduire le plus possible le nombre d’étudiants par groupe. On a investi des ressources et on a ouvert des groupes dans toutes les disciplines, tous les programmes, en visant principalement les cours à risque. On veut essayer de diminuer l'impact dans les salles de classe. »

Pour finir, cette mesure est vraiment positive selon le directeur adjoint aux études de l’établissement. « On veut s'assurer que la COVID-19 n’a pas été une entrave à leur projet d'étude et à leur persévérance. Dans l’ensemble, ça a un effet positif même si ce n'est pas miraculeux. » 


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.