Publicité

31 août 2021 - 11:00

PRÉCA

Alphare et la Municipalité de Lac-Etchemin encouragent la lecture

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

La Municipalité de Lac-Etchemin et l’organisme Alphare ont reçu le soutien de l’instance régionale de concertation pour la persévérance scolaire et la réussite éducative dans la Chaudière-Appalaches (PRÉCA) pour des projets locaux. Le but était de minimiser les effets de la perte des acquis académiques durant la saison estivale.

Un total d’une quarantaine de municipalités à travers le Québec qui ont répondu à l’appel et ce sont 2312 enfants qui ont pu bénéficier du programme.

Les projets

Alphare, qui est le centre d’alphabétisation populaire de Beauce, a offert deux activités aux jeunes de la région. Je lis, tu lis, on lit en Beauce — Sartigan ! a été financé à la hauteur de 4078 $. Le projet consistait à encourager la lecture chez les 0-20 ans. De plus, l’organisme a mis en place le projet : L’expérience à livres ouverts pour un financement de 14 920 $. On y retrouve entre autres la tournée de quatre camps de jour pour faire connaître la trousse remplie de livres et de jeux, et donner le goût de la lecture aux jeunes de 5 à 8 ans.

La Municipalité de Lac-Etchemin a proposé les Camps Kialulira, qui est un camp de lecture pré-rentrée pour les élèves de maternelle à deuxième année. La PRÉCA a donné 11 309 $.

« C’est avec fierté que nous terminons cette première année d’initiatives pour contrer la glissade de l’été en Chaudière-Appalaches. Bien que la mise en place du projet se soit faite plus tardivement que souhaité, notre équipe a su rallier ses partenaires dans la création d’une stratégie concertée extraordinaire, notamment grâce à l’expertise de recherche et de terrain de nos partenaires et à ce qui a été développé ailleurs dans notre réseau. » — Ariane Cyr, directrice générale de PRÉCA.

Projet lit de camp

66 961 $ ont aussi été investis dans une mesure universelle auprès des jeunes en camp de jour  grâce au projet « Lit de camp ». Un bac  jour. Près de 150 animations de lecture ont été offertes, ce qui a contribué à soutenir les animateurs dans la mise en œuvre d’activités de littératie.

« Je n'ai retiré que du positif de ce bac. Les animateurs ont mentionné avoir adoré ce programme à plusieurs reprises ! » — Emily Gilbert, coordonnatrice du camp de jour de Saint-Joseph-de-Beauce.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.