Publicité

13 novembre 2021 - 18:00

Entrevue vidéo EnBeauce.com

Il y a toujours trop de harcèlement scolaire, mais qu'elle est la situation au CSSBE ?

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Voir la galerie de photos

Le harcèlement, la violence et l'intimidation scolaires sont des problèmes dont on ne se rend pas toujours compte depuis l'extérieur, pourtant ils peuvent avoir des conséquences dramatiques pour les élèves qui la subissent.

EnBeauce.com s'est donc entretenu avec Catherine Giguère, directrice adjointe des Services éducatifs du Centre de services scolaires de la Beauce-Etchemin (CSSBE) pour en savoir un peu plus sur l'étendue de ce fléau dans les écoles d'ici. 

Elle a expliqué qu'au cours de la dernière année scolaire, 2020-2021, 539 incidents de ce genre ont été rapportés par des établissements du CSSBE, qui comprennent au total 16 800 élèves. De ces plaintes, 50 portaient sur de l'intimidation et 489 sur de la violence.

« C'est toujours trop alors on travaille à éliminer le harcèlement et la violence dans les écoles », soutiens Catherine Giguère.

Le harcèlement scolaire, c'est quoi ?
D'après Love Organization, qui vient en aide aux jeunes ayant connus de la violence, le harcèlement scolaire est vu comme une action répétée et délibérée qui repose sur un rapport de force. Il peut prendre différentes formes : verbale, psychologique, physique ou sexuelle.

De nos jours, il existe même le cyberharcèlement, qui se passe par internet notamment via les réseaux sociaux. Il est encore plus difficile à déceler, mais ses conséquences sont bien réelles. 

Il y a mille et une facettes au harcèlement et à l'intimidation scolaire. Si vous suspectez un enfant d'en être victime ou d'en être l'initiateur, parlez-en à qui de droit, vous les aiderez tous les deux.

 

Écoutez l'entrevue vidéo complète pour savoir de quelle façon le CSSBE tâche de faire face à ces problèmes entre les jeunes. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.