Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La rentrée est dans une semaine

Le réseau collégial s'apprête à vivre une rentrée marquée par le manque de personnel

durée 04h00
16 août 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

À une semaine de la rentrée, la CSQ s'inquiète de voir certains cégeps incapables d'offrir certains services et même certains cours faute de personnel.

La CSQ et ses syndicats affiliés du réseau collégial demande à Québec de bonifier les conditions de travail du personnel des cégeps afin de contrer une pénurie de personnel qui commence à affecter la mission éducative des établissements du réseau.

Les dirigeants de la centrale et de ses trois fédérations représentant les enseignants, les professionnels et le personnel de soutien du secteur collégial, ont rencontré les médias, lundi à Montréal, afin de faire part de leurs inquiétudes. 

L'attractivité du secteur privé ou même du secteur public entraîne un manque d'enseignants notamment en technique en informatique, en technologie de l'électronique industrielle, soins infirmiers et technique en pharmacie.

Dans certains collèges, plusieurs charges de cours ne sont toujours pas distribuées à des enseignants parce qu'il n'y a pas d'enseignants pour les assumer. 

De plus, les dirigeants syndicaux soulignent que les étudiants qui sortent de deux années de pandémie avec des modes d'enseignement à distance, hybrides ou autres méthodes atypiques sont mal préparés pour assumer ce qu'ils appellent «le métier d'étudiant» et nécessitent des mises à niveau qui représentent une charge additionnelle pour le personnel.

Aussi, le manque de professionnels tels que des conseillers pédagogiques ou des psychologues, déjà criant avant la pandémie, s'est aggravé.

On ne se surprendra pas d'entendre ces récriminations à l'approche de négociations pour le renouvellement des conventions collectives dans le secteur. La CSQ et ses fédérations réclament du gouvernement qu'il bonifie les conditions de travail et les salaires de leurs membres afin de créer une réelle attractivité et une rétention du personnel.

Pierre Saint-Arnaud, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 17h00

L'École Jésus-Marie de Beauceville investit 375 000 $ dans l'avenir de ses élèves

Au cœur de l’École Jésus-Marie de Beauceville se trouve la passion. Vous le constatez et le ressentez dès que vous y entrez. Depuis ses tout débuts, l’école a su forger et, surtout, entretenir une réputation d’enseignement de qualité et d’encadrement personnalisé. Seule école secondaire privée mixte en Beauce, elle s’est renouvelée grâce à ses ...

22 septembre 2022

Une activité de corvée extérieure pour les enfants de l'école Let's Go

Les enfants fréquentant la Maison d’enseignement Let’s Go de Saint-Georges iront à vélo aider les gens du quartier dans la réalisation d’une corvée extérieure. Cette activité est possible grâce à un don de 500 $ de Manac. Sous le thème « À vos Casques, Prêts, Corvée! », les enfants pourront corder du bois, balayer, ramasser les feuilles, ...

22 septembre 2022

Plus de 98 000 $ pour 14 projets en éducation bioalimentaire

Plus de 98 000 $ ont été distribués par l'initiative 100° afin de soutenir 14 projets en Chaudière-Appalaches destinés à faire connaître la biodiversité alimentaire aux jeunes Québécois et leurs familles. Cet appui se fait en collaboration avec le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ). C'est avec l'objectif en ...