Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Tant au primaire qu'au secondaire

Rentrée scolaire: il manque près d'une vingtaine d'enseignants au CSSBE

durée 10h15
24 août 2022
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste

En date du 23 août, le Centre de services scolaires de la Beauce-Etchemin (CSSBE) manquait encore 18 enseignants pour la rentrée.

Lors du conseil d'administration qui s'est tenu hier soir, le directeur général du CSSBE, Fabien Giguère, a indiqué qu'il manquait six spécialistes au niveau primaire, en anglais, en musique et en éducation physique. Cependant tous les postes de titulaires sont comblés. Tandis qu’au secondaire, ce sont 12 enseignants qu'il faut encore trouver, spécifiquement en science, en anglais, en univers social et en mathématiques.

Pour pallier à ce problème, notamment pour le secondaire, le CSSBE essaie de recruter des personnes qui ont un bac dans une discipline semblable. C’est ce qu’on appelle des « non légalement qualifiés (NLQ)». « Par exemple, on peut trouver quelqu’un qui a un bac en génie pour enseigner les mathématiques ou les sciences, car ils ont une plus grande facilité avec la discipline. On va les accompagner dans la pédagogie, avec des enseignants d’expérience, pour qu’ils puissent enseigner aux élèves », a expliqué Fabien Giguère.

Une rentrée normale
Actuellement, le CSSBE n’a reçu aucune mesure spécifique à appliquer en raison de la pandémie de COVID-19. Ce sera donc une rentrée normale pour les élèves et les professeurs, avec toutes les activités parascolaires habituelles. « Comme en septembre 2019 », se réjouit le directeur général.

Toutefois, les classes seront plus nombreuses avec une importante augmentation du nombre de personnes inscrites cette année. Il y a environ 500 élèves de plus que l’an passé, soit 350 au secondaire et 150 au primaire. 

Plan d’engagement vers la réussite
Selon M. Giguère, la plus grande priorité pour l’an prochain, c’est la réécriture du Plan d’engagement vers la réussite (PEVR). Le Centre de services scolaires a reçu une prolongation d'un an alors que ce Plan devait se terminer en 2022.  

« Donc on a une année pour écrire notre PEVR, avec nos projets éducatifs dans tous nos établissements. C’est un grand plus où il faut aller en consultation auprès de la population, des entreprises, des parents et de nos établissements. Notre but c’est de l’écrire cette année et de le faire approuver par notre conseil d’administration fin juin », a-t-il précisé.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 17h00

L'École Jésus-Marie de Beauceville investit 375 000 $ dans l'avenir de ses élèves

Au cœur de l’École Jésus-Marie de Beauceville se trouve la passion. Vous le constatez et le ressentez dès que vous y entrez. Depuis ses tout débuts, l’école a su forger et, surtout, entretenir une réputation d’enseignement de qualité et d’encadrement personnalisé. Seule école secondaire privée mixte en Beauce, elle s’est renouvelée grâce à ses ...

22 septembre 2022

Une activité de corvée extérieure pour les enfants de l'école Let's Go

Les enfants fréquentant la Maison d’enseignement Let’s Go de Saint-Georges iront à vélo aider les gens du quartier dans la réalisation d’une corvée extérieure. Cette activité est possible grâce à un don de 500 $ de Manac. Sous le thème « À vos Casques, Prêts, Corvée! », les enfants pourront corder du bois, balayer, ramasser les feuilles, ...

22 septembre 2022

Plus de 98 000 $ pour 14 projets en éducation bioalimentaire

Plus de 98 000 $ ont été distribués par l'initiative 100° afin de soutenir 14 projets en Chaudière-Appalaches destinés à faire connaître la biodiversité alimentaire aux jeunes Québécois et leurs familles. Cet appui se fait en collaboration avec le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ). C'est avec l'objectif en ...