Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Étude de la Fondation pour l’alphabétisation

La distance des cégeps affecte le niveau de diplomation en région

durée 18h00
1 août 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
email
Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Une nouvelle étude de la Fondation pour l’alphabétisation démontre que les municipalités régionales de comté (MRC) du Québec, dont les cégeps se situent à plus de 20 km de leur territoire, observent au sein de leur population un profil de scolarité plus faible que leurs voisines, un élément reconnu pour impacter directement le niveau de littératie des populations.

En effet, la fréquentation collégiale est un point tournant statistique afin de maximiser l’atteinte du niveau 3 en littératie, soit celui qui permet de maîtriser des textes plus complexes pour le lecteur et qui constitue un facteur de protection important contre la vulnérabilité sociale et économique, signale l’économiste Pierre Langlois qui a réalisé cette étude.

Le territoire administratif de Chaudière-Appalaches compte officiellement quatre cégeps: celui de Lévis, le campus Montmagny du Cégep de La Pocatière, sur le territoire de la MRC de Montmagny, le Cégep de Thetford (MRC des Appalaches) et le Cégep Beauce-Appalaches avec un campus principal dans la MRC Beauce-Sartigan (Saint-Georges) et un deuxième en Nouvelle-Beauce (Sainte-Marie). Le 3e campus du CBA à Lac-Mégantic se trouve dans la MRC du Granit, qui fait partie du territoire administratif de l'Estrie.

En Chaudière-Appalaches, quatre MRC, qui ne disposent pas d’un cégep sur leur territoire, ont été étudiées et l’écart de scolarité observé (une diplomation collégiale et universitaire plus faible) entre elles et leurs voisines qui disposent d’un cégep sur leur territoire est le suivant:

MRC Beauce-Centre — 7,5 %
MRC Les Etchemins — 6,9 %
MRC de Bellechasse — 5 %
MRC de Lotbinière — 18,6 % 

« En d’autres mots, l’offre inégale quant à l’enseignement collégial entre les MRC fait en sorte que des parcours scolaires différents sont pris par les élèves du secondaire. Ceux-ci choisiront dans une plus grande proportion de ne pas poursuivre d’études postsecondaires, donc une fin de scolarité en secondaire 5, ou seront plus nombreux à opter pour la filière de la formation professionnelle », peut-on lire dans le rapport d'étude.

L'enquête révèle aussi que du côté du profil scolaire du Québec et des provinces voisines, des particularités quant à la fréquentation de l’école secondaire canadienne — soit le taux de diplomation élevé, la douzième année et l’obligation de fréquentation scolaire jusqu’à 18 ans — se répercutent par un taux de personnes sans diplôme plus  élevé au Québec que dans les autres provinces. Le Nouveau-Brunswick (11,0%), selon les données de recensement de 2021, affiche désormais un taux d’individus sans diplôme chez les 25 à 64 ans plus faible  que le Québec (11,8%); l’écart avec l’Ontario (8,8%) étant encore plus grand. 

Des pistes de solutions
Pour André Huberdeau, président du conseil d’administration de la Fondation pour l’alphabétisation, « plusieurs pistes d’action et de réflexion s’offrent au Québec pour combler  ces écarts et ainsi relever son niveau de littératie, notamment ajouter des formations de mise  à niveau pour les compétences de base (littératie, numératie) aux programmes de formation  professionnelle ou encore, étendre le réseau des centres d'études collégiales (CEC) dans les MRC non desservies afin de maximiser la fréquentation collégiale. » 

L’étude présente plusieurs autres suggestions qui pourraient permettre d’agir sur le taux de littératie malgré la distance des cégeps, dont la définition d’une stratégie nationale de réussite scolaire pour le second cycle du secondaire, qui pourrait notamment définir des cheminements personnalisés avec l’ajout possible d’une douzième année pour certains parcours, et l’évaluation de l’impact de la fréquentation scolaire obligatoire jusqu’à 18 ans en  Ontario et au Nouveau-Brunswick en vue d’une implantation législative similaire au Québec.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


12 juillet 2024

CollaborAction remet des fournitures scolaires à 300 élèves de Beauce-Sartigan

La table de concertation jeunesse-famille de Beauce-Sartigan et CollaborAction ont informé, ce jeudi 11 juillet, avoir remis des fournitures scolaires à 300 élèves de la MRC Beauce-Sartigan pour la rentrée prochaine.  Des sacs d’école, des cahiers de notes, des pochettes, des cartables, des crayons et plusieurs autres articles composant les ...

28 juin 2024

Le CSSBE présente une nouvelle édition de L’événement Carrière en éducation

Le Centre de services scolaire de la Beauce-Etchemin (CSSBE) tiendra une nouvelle édition de L’événement Carrière en éducation le vendredi 5 juillet. L’activité sera dédiée spécialement aux emplois en services directs aux élèves: éducatrice ou éducateur en service de garde, préposée ou préposé aux élèves handicapés, technicienne ou technicien en ...

27 juin 2024

Plus de 115 élèves diplômés lors du Gala distinction des finissantes et finissants

Le Gala distinction des finissantes et finissants 2023-2024 de la reconnaissance des acquis et des compétences et des programmes de formation professionnelle offerts par les services aux entreprises du Centre de services scolaire de la Beauce-Etchemin (CSSBE), s'est déroule le jeudi 13 juin.  Lors de cet événement, 119 personnes ont reçu un ...