Publicité
11 septembre 2019 - 15:00 | Mis à jour : 21:15

Des élections, des affiches et du plastique... beaucoup de plastique

Par Nady Larchet, Journaliste

Toutes les réactions 2

Même si la campagne n’avait pas encore été officiellement lancée, déjà au réveil, plusieurs ont dû remarquer l’apparition d’une vague de pancartes électorales ayant été posées au cours de la nuit. Sur les artères principales, nous pouvons en voir à quelques mètres à peine les unes des autres. Chaque parti à sa propre stratégie quant à l’affichage, mais est-ce que l’utilisation de ce médium est toujours aussi pertinent aujourd’hui?

Alors que de nombreux efforts sont mis afin de réduire drastiquement l’utilisation du plastique, ce sont plusieurs millions de pieds carrés de polypropylène ondulé, couramment appelé Coroplast®, qui seront installés un peu partout au Canada aux fins de cette campagne. Quoiqu’une baisse marquée d'affiches électorales s’est remarquée au cours des dernières décennies, il semble que ce moyen de promotion demeure toujours très important au sein des partis.

Les stratégies observées

À l’heure actuelle, seulement trois partis étaient présents dans les rues de Saint-Georges au moment d’écrire ces lignes, soit le Parti Conservateur, le Parti Populaire du Canada et le Parti Libéral.

Sans surprise, l’équipe d’Andrew Sheer a opté pour la stratégie la plus conservatrice en optant pour le traditionnel « sandwich », où deux panneaux de format assez standard sont fixés de chaque côté des poteaux. Affichant le visage du candidat Richard Lehoux, nous avons pu observer plusieurs de ces installations sur le boulevard Lacroix, sans toutefois remarquer d’abus quant à la quantité de panneaux utilisés.

Chez Maxime Bernier du Parti Populaire du Canada, nous retrouvons également le stratagème des deux panneaux dos à dos, mais cette fois-ci de dimensions plus restreintes que ses adversaires conservateurs. Le parti n’y est cependant pas allé de main morte quant à la multiplicité de ses affiches, pouvant être présentes sur plusieurs poteaux successifs, ou parfois à plus d’une reprise sur la même installation. Certaines côtoient le même emplacement que ceux de partis adverses. En plus de cela, nous avons également observé des affiches de plus grande envergure à certains endroits, soit plus du triple du format des panneaux de ses adversaires. 

Quant aux libéraux, ils ont opté pour une stratégie plus innovante en utilisant judicieusement la forme des poteaux afin de poser une seule affiche recto verso par installation, diminuant ainsi de moitié la quantité de plastique utilisé par poteau pour des panneaux de cette dimension. Au niveau quantité, nous avons remarqué une succession plus forte de points d’accrochage que les conservateurs, mais moindre que celles du candidat populaire.

Le choix des matériaux

Même si le plastique préconisé pour ces affiches est fait en grande partie de matériaux recyclés, est léger et durable, l’opération de fabrication de ce matériel n’est pas sans impact sur l’environnement, enjeux qui devrait avoir une place de choix au cours de la campagne électorale. Dans le processus de fabrication du polypropylène ondulé, ainsi que dans le processus de recyclage du plastique, de bonnes quantités d’eau sont utilisées, ainsi que de nombreux additifs chimiques pouvant avoir des impacts sur l’environnement et la santé humaine. 

À la fin d’une campagne, plusieurs efforts sont mis pour le recyclage et la réutilisation des affiches électorales,cependant il est difficile de toutes leur donner une deuxième vie. En effet, ce type de matériel n’est pas accepté dans la collecte habituelle de matériaux recyclables et doit être acheminé spécifiquement à des endroits spécialisés dans le recyclage ou la réutilisation de polypropylène, ce qui rend le processus moins accessible. Malgré cela, le bon vieux Coroplast® demeurent une solution aux impacts limités comparativement à d'autres types de plastiques.

Bien que la conscience environnementale actuelle permet de faire des gestes plus éclairés quant aux habitudes de consommation des matières plastiques, est-ce que cette stratégie d’affichage publique lors de campagnes électorales comme celle-ci est toujours nécessaire ou bien les partis ne devraient-ils pas modifier l’utilisation de leur budget publicitaire de manière différente?

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Bon texte

    Patrick - 2019-09-11 15:38
  • Nos valeurs beauceronnes?.....bon, ca y'est je ne suis plus Beaucerons.

    Mein Kamph - 2019-09-11 17:11