Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 septembre 2018 - 10:04

Québec solidaire veut arrêter de « plier devant les milliardaires » et hausser le salaire minimum

Alexandre Poulin

Par Alexandre Poulin, Journaliste

Toutes les réactions 2

Il y a deux jours, le parti de gauche, Québec solidaire, a annoncé qu'il haussera le salaire minimum à 15 $ de l'heure dans l'éventualité où il formerait le prochain gouvernement, et ce, dès le 1er mai 2019. Ce coup de barre serait suivi, les années subséquentes, d'une indexation du salaire minimum au coût de la vie.

Afin d'amortir le choc provoqué à l'économie du Québec, qui est fondée sur les petites et moyennes entreprises, la formation politique a aussi annoncé son intention d'offrir 100 millions de dollars par année sur 5 ans pour aider les employeurs à s’adapter à la hausse du salaire minimum.

Les co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois, en ont fait l'annonce le 3 septembre dernier, alors de passage en Outaouais.

« Un gouvernement solidaire épaulera les entreprises touchées par la hausse du salaire minimum en investissant 100 millions de dollars par année pour 5 ans pour appuyer la transition de secteurs-clés, dont les PME, les secteurs agricoles vulnérables à la concurrence internationale et les OBNL, qui ont moins de marge de manoeuvre », a fait savoir Manon Massé.

« La tendance est de célébrer les milliardaires comme M. Bouchard de Couche-Tard; M. Rossi de Dollarama; M. Aldo Bensadoun d'Aldo. On ne mentionne jamais qu’ils ont fait leur fortune sur le dos d'employés sous-payés. Notre gouvernement va reconnaître à sa juste valeur le travail accompli par près d'un million personnes au lieu de plier devant les milliardaires et tout miser sur l'économie des paradis fiscaux. »
- Gabriel Nadeau-Dubois.

Selon Québec solidaire, environ un million de travailleurs verraient leur vie changer dès le 1er mai 2019. Une personne gagnant 12 $ à l'heure actuelle aurait une augmentation de plus de 5 500 $ par année si la proposition du parti de gauche voyait le jour.

Trois mesures transitoires pour la consolidation du projet

Québec solidaire a prévu trois mesures pour que la transition soit réussie. Premièrement, il prévoit la création d'un nouveau fonds de 60 millions de dollars, d'une durée de 5 ans, qui offrira des subventions directes aux entreprises les plus ébranlées par la hausse du salaire minimum. Deuxièmement, un gouvernement solidaire augmenterait de 30 millions de dollars le financement des organismes communautaires, organismes sans but lucratif et organismes de bienfaisance pour pallier la hausse. Troisièmement, une aide financière « spéciale » de 10 millions de dollars serait concoctée pour les secteurs reliés à l'agriculture, plus précisément ceux qui sont « vulnérables à la concurrence internationale ». 

Des retombées économiques

Selon Québec solidaire, l'augmentation drastique du salaire minimum, de 12 $ à 15 $ de l'heure, générerait entre 2,2 et 3,4 milliards de dollars en retombées économiques. Elle représenterait des revenus fiscaux supplémentaires de 830 millions de dollars par année. En outre, Québec solidaire prévoit que cette augmentation fera une « pression vers le haut » sur les salaires.

« Quand on augmente le pouvoir d'achat des gens, ils dépensent cet argent-là autour d'eux. Rapidement, la hausse du salaire minimum va stimuler l'économie locale. C’est vraiment tout le monde qui en sort gagnant : les salariés, les entreprises et l’État québécois. »
- Gabriel Nadeau-Dubois

Rappelons que l'Ontario verra le salaire minimum augmenter à 15 $ de l'heure en janvier. Mais rien n'assure que le nouveau premier ministre, Doug Ford, accepte cette décision qui a été prise avant son arrivée à Queen's Park.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • "Alors de passage en Outaouais"

    Surement pour calmer ceux qui habitent la frontière avec l'Ontario, comme l'article le dit le salaire de ce côté est déjà sur cette voie. On sait ce que ça donne: inflation à ne plus finir. Je suis à Ottawa et on voit déjà l'impacte sur les prix.

    On ne pliera bientôt plus sous les milliardaires car on sera tous milliardaires***

    ***mais le littre de gas se vendra à 5000$ et le lait à 13000$. bref, du pareil au même.

    Jeff - 2018-09-05 11:09
  • C'est quand même drôle de voir qu' eux aussi font leur tournée électorale avec un gros autocar qui consomme du pétrole, pourquoi ils ne se déplacent pas en voiture électrique??!!? Et probablement qu'ils doivent dormir dans des hôtel de luxe qui appartiennent a des milliardaires!!
    Finalement, ils sont pareil aux autres!

    Bob - 2018-09-05 13:50