Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 septembre 2018 - 15:40 | Mis à jour : 16:27

Le débat du Cégep Beauce-Appalaches attire de nombreux étudiants

Alexandre Poulin

Par Alexandre Poulin, Journaliste

Toutes les réactions 2
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

(Saint-Georges, Québec) Aujourd'hui, les principaux candidats dans Beauce-Sud ont pris part à un « midi politique » au Cégep Beauce-Appalaches. L'événement était organisé par l'association générale étudiante. C'est Suzanne Bougie, bien connue dans la région, qui l'a animé ; elle animera également le débat de jeudi midi, organisé cette fois par la Chambre de commerce de Saint-Georges.

Samuel Poulin (Coalition avenir Québec), Paul Busque (Parti libéral du Québec), Guillaume Grondin (Parti québécois) et Diane Vincent (Québec solidaire) ont répondu aux thèmes et aux questions élaborés par des comités étudiants. Les quatre candidats ont présenté les propositions de leur parti en matière d'environnement, de santé publique, d'éducation et d'entrepreneuriat. Pour un débat tenu dans un cégep, il est étonnant que la souveraineté et la protection de la langue française n'aient pas été abordées.

Pour le grand bonheur des étudiants, il ne s'est trouvé aucun négateur des changements climatiques parmi les candidats. Les deux meneurs dans cette campagne, Samuel Poulin et Paul Busque, ont insisté sur la nécessité de pourvoir le territoire beauceron de bornes de recharge pour les véhicules électriques. Guillaume Grondin a fait part d'une proposition analogue, à savoir que chaque nouvelle construction pourrait être munie d'une borne de recharge. De son côté, Québec solidaire a mis l'accent sur l'importance que le Québec devienne un chef de file en produisant des batteries faites avec du lithium. Les candidats ont focalisé leur attention, en matière de changements climatiques, sur les véhicules électriques.

La santé publique, le deuxième thème de l'échange, s'est axée sur la légalisation prochaine du cannabis. À l'heure actuelle, le gouvernement du Québec s'accorde avec l'idée que l'âge légal pour la consommation de « pot » soit de 18 ans. Samuel Poulin et son parti veulent que cet âge soit haussé à 21 ans en raison de ce que disent les médecins et les psychiatres à ce sujet. Guillaume Grondin a avoué : « Concernant le cannabis, je ne sais pas. » Il s'est défendu de cette réponse en affirmant qu'il est nouveau en politique. Le député de Beauce-Sud, Paul Busque, a évidemment défendu le bilan de son gouvernement en cette matière alors que Diane Vincent, comme le député sortant, croit que des adultes de 18 ans sont suffisamment responsables pour décider s'ils consomment ou non du cannabis.

Pour ce qui est de l'éducation, les candidats ont été plutôt consensuels. Ils ont mis en avant la nécessité d'une société éduquée. Paul Busque a dû défendre les coupes sévères que son gouvernement a imposées aux différents ministères ces dernières années. Évidemment, Diane Vincent a plaidé qu'il faut instaurer la gratuité scolaire des Centres de la petite enfance (CPE) à l'université.

Enfin, l'entrepreneuriat a occupé le dernier bloc des échanges. Pour Samuel Poulin, « il faut arrêter de tuer les rêves des jeunes ». Le fondement de l'entrepreneuriat est d'avoir la bonne idée au bon moment, a-t-il soutenu. Les jeunes adultes doivent être pris au sérieux lorsqu'ils manifestent le désir de fonder une entreprise. Investissement Québec devrait les aider. Paul Busque, lui-même entrepreneur, était bien placé pour discourir de ce thème.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Invitez QS ainsi que le candidat du PQ qui était inconnu de tous il y a à peine 5 jours et ne pas inviter les candidats du Parti51 ni le conservateur est une vraie honte pour notre démocratie! :(

    Stephane - 2018-09-18 21:36
  • Le maire de St-Georges s'est clairement affiché du côté de Paul Busque dans le journal Éclaireur, quel manque de tact! Je vais m'en rappeler au élections municipales...

    Gérard - 2018-09-19 09:18