Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Éric Duhaime de passage à Saint-Georges

Justice: le Parti conservateur du Québec veut redonner confiance aux victimes

durée 12h00
20 septembre 2022
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime ainsi que Jonathan Poulin, avocat et candidat dans Beauce-Sud, ont présenté la plateforme du parti en matière de justice, lors d'une conférence de presse tenue à Saint-Georges ce matin.

Le PCQ estime alors que cinq grands thèmes sont problématiques et doivent être travaillés, soit le soutien insuffisant du gouvernement du Québec et de ses institutions aux victimes, la protection accrue des femmes en matière de violence familiale, l'amélioration de la sécurité dans les rues en s’attaquant aux gangs de rue et aux armes illégales, la santé mentale et l’exploitation des mineur(e)s.

La mesure-phare des conservateurs est l’adoption d’une Charte québécoise des droits des victimes. Cette Charte permettrait à la victime de recevoir l’information critique tout au long du processus, de demander des mesures de protection, notamment celles de protéger des informations personnelles et de pouvoir témoigner en toute sécurité.

« Il existe en ce moment une mouture au niveau du gouvernement fédéral, la Charte canadienne des droits des victimes qui prévoit notamment des droits à l'information pour les victimes, des droits à la protection lorsque ça s'applique et c'est nécessaire, qui accorde davantage de participation des victimes. Vous savez dans notre système les victimes sont des simples témoins. Enfin, il y a aussi des droits au dédommagement lorsque c'est applicable. Donc c'est une mouture dont on s'inspirerait, évidemment je ne dis pas que ce sera un copier-coller de cette loi, mais c'est dans cette direction qu'on souhaite aller », a précisé Jonathan Poulin.

Treize engagements du PCQ envers les victimes d’actes criminels: 

1. Adopter une Charte québécoise des droits des victimes, lesquels droits seraient inscrits dans une loi;

2. Adopter un registre public des prédateurs sexuels dès la première année de son mandat;

3. Adopter une loi similaire à la Claire’s Law, adoptée en Alberta en 2021, qui permet aux personnes qui se sentent à risque de subir de la violence domestique d'accéder au casier judiciaire de leur partenaire pour savoir si celui-ci a un passé abusif ou violent. Les femmes du Québec pourraient donc s’adresser à un corps policier de la province afin de vérifier si un nouveau conjoint a des antécédents criminels. Cette loi a déjà été adoptée dans plusieurs provinces canadiennes et elle a permis à beaucoup de femmes de mieux se protéger;

4. Investir dans les services pour hommes violents en créant un réseau de centres de thérapie pour ces derniers;

5. Continuer de demander au gouvernement fédéral d'adopter rapidement une loi pour imposer le port du bracelet électronique pour les accusés de violence conjugale en attente de procès et pour ceux qui sont libérés d’un pénitencier fédéral et qui représentent un niveau inacceptable de dangerosité pour leur victime;

6. Investir de manière continue dans les ressources policières afin que les villes concernées puissent endiguer la montée de la violence dans leurs rues et cesser d’être continuellement en réaction à l’actualité alors que trop d’innocentes victimes perdent la vie. Pour ce faire, l’embauche de 400 policiers additionnels pour la ville de Montréal a déjà été proposé;

7. Interpeller le gouvernement fédéral plus vigoureusement afin que le Code criminel soit mieux adapté à ce type de violence par armes à feu et que des contrôles des armes illégales soient faits dans des territoires propices à leur transit;

8. Mettre en place un réseau d’hébergement communautaire pour les personnes atteintes de troubles mentaux à titre d’alternative à l’incarcération;

9. Réallouer des ressources budgétaires pour mettre en place un financement suffisant dans le milieu communautaire afin d’assurer un suivi efficace des personnes remises en liberté et souffrant de troubles mentaux;

10. Centrer la mission de la Commission de santé mentale du Québec sur la protection de la population et non la remise en liberté de personnes dangereuses reconnues non criminellement responsables de crimes graves;

11. Réallouer des ressources budgétaires pour appuyer les corps policiers qui se sont donnés un plan d’action pour contrer l’exploitation sexuelle de mineures en ciblant notamment les clients qui abusent de mineures;

12. Offrir des mesures de soutien aux victimes qui dénoncent leurs exploiteurs pour leur cheminement psychologique, social et professionnel;

13. Offrir aux victimes des mesures de reconstruction afin que leur réinsertion sociale soit une réussite.

« Grâce à ses propositions, le Parti conservateur entend améliorer le système de justice pour les victimes d’actes criminels, les protéger efficacement, leur rendre justice et leur redonner confiance. Elles ne sont que le début d’une réforme pour leur assurer un support tout au long du processus. Elles ont droit à une protection adéquate et que l’on s’assure de leur sécurité physique », a terminé Éric Duhaime.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le candidat François Jacques-Côté en six réponses

En prévision du scrutin de 3 octobre, EnBeauce.com a fait parvenir un questionnaire électoral à tous les candidats qui aspirent à devenir député des circonscriptions de Beauce-Nord et de Beauce-Sud. Voici les réponses envoyées par François Jacques-Côté, de Québec solidaire, qui se présente dans Beauce-Nord. Présentez-vous en quelques ...

Samuel Poulin est très satisfait de sa campagne électorale

Le député sortant et candidat de la CAQ dans Beauce-Sud, Samuel Poulin, s’est dit très satisfait de sa campagne électorale et appelle les citoyens à honorer leur droit de vote.  « Je peux vous dire, après plusieurs jours de campagne et des mois à être activement sur le terrain, j'ai un accueil extrêmement chaleureux partout où je vais en Beauce. ...

durée Hier 18h00

Le candidat Samuel Poulin en six réponses

En prévision du scrutin de 3 octobre, EnBeauce.com a fait parvenir un questionnaire électoral à tous les candidats qui aspirent à devenir député des circonscriptions de Beauce-Nord et de Beauce-Sud. Voici les réponses envoyées par Samuel Poulin, député sortant et candidat de la Coalition Avenir Québec, qui se présente dans ...