Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Porte-couleurs du Parti Québécois dans Beauce-Sud

Le candidat Jean-François Major en six réponses

durée 18h00
22 septembre 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Salle des nouvelles

En prévision du scrutin de 3 octobre, EnBeauce.com a fait parvenir un questionnaire électoral à tous les candidats qui aspirent à devenir député des circonscriptions de Beauce-Nord et de Beauce-Sud.

Voici les réponses envoyées par Jean-François Major, du Parti Québécois, qui se présente dans Beauce-Sud.

Présentez-vous en quelques lignes

Père de quatre enfants et âgé de 36 ans, Jean-François Major est à la fois conseiller municipal de Saint-Évariste-de-Forsyth et entrepreneur en construction, en plus de s’impliquer bénévolement dans différentes organisations beauceronnes.

Il est reconnu comme étant un leader dévoué, empathique et intègre. Fort de son expérience entrepreneuriale en construction, Jean-François saisit bien les besoins des PME. Il est également prédisposé à soutenir les différentes minorités présentes en Beauce.

Advenant votre élection comme député de Beauce-Sud le 3 octobre, quel sera le premier geste significatif ou la première action concrète que vous allez poser pour la circonscription?

Nous travaillerons avec toutes les municipalités afin de rattraper le retard des investissements en infrastructures dans la région de Beauce-Sud et nous assurer que les municipalités puissent décider elles-mêmes des projets à mettre de l’avant.

C’est le Québec qui doit répondre au besoin des régions, et non l’inverse. J’ai compris cette évidence, étant moi-même conseiller municipal et le Parti Québécois aussi, car nous comptons ramener l’équité dans la répartition des investissements en région. Le Parti Québécois s’engage de bonifier le budget d’infrastructure des régions de 1,1 G$ par année sur 10 ans, soit 11G$ supplémentaires au total. 

Parmi les enjeux suivants, lequel est véritablement votre priorité numéro 1 d’intervention: économie, éducation, emploi, environnement ou santé? N’en retenir qu’un seul et expliquer pourquoi.

La santé et il y a urgence d’agir. Il manque déjà une foule d’infirmières et de professionnels. Les soins à domicile et la santé mentale n’y échappent pas non plus. 

Le Parti Québécois s’est engagé à faire du système de santé le meilleur employeur dans le domaine de la santé. Nous voulons donner les moyens aux CLSC, déjà présents partout sur le territoire, d’agir en véritables portes d’entrée du réseau public. Ces établissements et leur personnel sont parfaitement en mesure d’offrir des services aux citoyens et de traiter des cas mineurs à condition, bien sûr, de leur en donner les moyens. 

Face à la pénurie d’emploi, quelle approche favorisez-vous en premier pour combler les besoins en la matière: travailleurs étrangers, automatisation/robotisation, formation continue avec les institutions d’enseignement ou rétention au travail des 60-69 ans?

Le plus important est d’effectuer une régionalisation de l’immigration afin de combler le manque de main d’œuvre spécifique. Le Parti Québécois s’engage de créer une « voie rapide » pour les travailleurs étranger en région. En deuxième lieu, les travailleurs de 60 ans et plus se verront reconnaitre leur expérience et diminuer leurs barrières fiscales afin de les encourager à rester actif sur le marché du travail. Nous nous engageons également à soutenir le développement des PME à fort potentiel de croissance.

À votre avis, l’État doit-il légiférer pour baliser le contenu des réseaux sociaux (Facebook, Instagram You Tube, etc.)?

Légiférer le contenu des réseaux sociaux ne me semble pas la bonne approche. Je crois d’ailleurs que notre statut de province ne nous donne pas les leviers législatifs pour gérer cet enjeu. La situation n'en demeure pas moins très préoccupante, notamment chez nos jeunes. Les études commencent à s'accumuler [montrant] que ça a une conséquence sur la dépression et l'anxiété, ça crée de la solitude et de plus en plus d'échanges haineux. Il faut encourager la sensibilisation et la recherche de solutions.

À votre avis, est-ce que la Beauce a toujours bonne réputation ailleurs au Québec et dans le reste du Canada?

Selon moi la Beauce a toujours eu une très bonne réputation au Québec, notamment par sa fibre entrepreneuriale. Par contre, je ne crois pas que la Beauce et le Québec en général aient bonne presse dans le reste du Canada. D’ailleurs, un sondage commandé et publié il y a quelques semaines par le journal National Post exposait que les Canadiens considèrent que la province de Québec est, de loin, la moins préférée de tous les provinces canadiennes. Et lorsqu’on demandait la raison de leur choix, la moitié des répondants invoquait qu’ils n’aimaient pas « la population » québécoise.

N’oublions pas non plus la volonté unanime des partis fédéraux et d’autres institutions canadiennes de financer la contestation judiciaire de lois votées démocratiquement au Québec, tel que le projet loi 21 sur la laïcité de l’état québécois. Je crois sincèrement que nous devons miser sur l’indépendance pour permettre à ces citoyens d’être libres de leur destinée.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Le candidat Luc Provençal en six réponses

En prévision du scrutin de 3 octobre, EnBeauce.com a fait parvenir un questionnaire électoral à tous les candidats qui aspirent à devenir député des circonscriptions de Beauce-Nord et de Beauce-Sud. Voici les réponses envoyées Luc Provençal, député sortant de la Coalition Avenir Québec, qui se présente dans Beauce-Nord. Présentez-vous en ...

28 septembre 2022

Le candidat Clermont Rouleau en six réponses

En prévision du scrutin de 3 octobre, EnBeauce.com a fait parvenir un questionnaire électoral à tous les candidats qui aspirent à devenir député des circonscriptions de Beauce-Nord et de Beauce-Sud. Voici les réponses envoyées par Clermont Rouleau, du Parti libéral du Québec, qui se présente dans Beauce-Nord. Présentez-vous en quelques ...

28 septembre 2022

Beauce: il n'y a que la CAQ et le PCQ véritablement dans la course

À moins d'une semaine du scrutin du 3 octobre, tout reste à faire pour savoir qui, de la Coalition Avenir Québec ou du Parti conservateur du Québec, l'emportera dans les circonscriptions de Beauce-Nord et de Beauce-Sud. En date du 26 septembre, la maison d'analyses et de projections électorales, Qc125.com, estimait à 42% les intentions de vote en ...