Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Député sortant de la Coalition Avenir Québec dans Beauce-Nord

Le candidat Luc Provençal en six réponses

durée 18h00
29 septembre 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Salle des nouvelles

En prévision du scrutin de 3 octobre, EnBeauce.com a fait parvenir un questionnaire électoral à tous les candidats qui aspirent à devenir député des circonscriptions de Beauce-Nord et de Beauce-Sud.

Voici les réponses envoyées Luc Provençal, député sortant de la Coalition Avenir Québec, qui se présente dans Beauce-Nord.

Présentez-vous en quelques lignes

Luc Provençal, 67 ans, natif et résident de Beauceville depuis toujours.

Enseignant de carrière, j’ai occupé différentes fonctions publiques avant d’être élu député de Beauce-Nord en 2018, notamment maire de Beauceville, préfet de la MRC Robert-Cliche et président de la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches (TREMCA).

Biochimiste de formation, j’ai aussi occupé le poste de directeur de l’École Jésus-Marie de Beauceville.

Advenant votre réélection comme député de Beauce-Nord le 3 octobre, quel sera le premier geste significatif ou la première action concrète que vous allez poser pour la circonscription?

Depuis quatre ans, je crois avoir été un excellent partenaire des 21 municipalités de Beauce-Nord. Dès le lendemain de l’élection, je serai au travail dans le but de faire cheminer les nombreux dossiers que l’on m’a présentés lors de nos récentes rencontres.

De plus, je vais suivre de près les travaux de réhabilitation du chemin de fer vers Tring-Jonction. D’importants investissements privés sont à venir une fois le train de retour dans ce secteur.

Parmi les enjeux suivants, lequel est véritablement votre priorité numéro 1 d’intervention: économie, éducation, emploi, environnement ou santé? N’en retenir qu’un seul et expliquer pourquoi.

La santé. Nous poursuivrons nos actions dans le but de recruter des médecins et spécialistes qui pratiqueront ici en Beauce. Le travail est déjà entamé et nous déploierons les efforts nécessaires.

Face à la pénurie d’emploi, quelle approche favorisez-vous en premier pour combler les besoins en la matière: travailleurs étrangers, automatisation/robotisation, formation continue avec les institutions d’enseignement ou rétention au travail des 60-69 ans?

Bien que toutes ces approches sont bonnes et que la CAQ a des propositions pour chacune, la rétention des travailleurs expérimentés est celle qui s’applique le plus facilement et aisément.

D’ailleurs, nous rendrons optionnelle, dès 2023, la cotisation au Régime des rentes du Québec (RRQ) pour les travailleurs âgés de 65 ans et plus, ce qui représente une économie pouvant atteindre 3 000$ par an. Sans oublier le Crédit d'impôt pour prolongation de carrière déjà en vigueur à compter de 60 ans.

À votre avis, l’État doit-il légiférer pour baliser le contenu des réseaux sociaux (Facebook, Instagram You Tube, etc.)?

En général, les utilisateurs sont respectueux et courtois. Les discours haineux et menaces doivent être dénoncés aux autorités. Que ce soit en personne, par téléphone, courrier, courriel ou via les réseaux sociaux, l’intimidation n’a pas sa place dans notre société.

D'ailleurs, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a lancé une campagne sur les réseaux sociaux contre les menaces et le harcèlement sur le web. En donnant des exemples de cas réels d'infractions et de conséquences, le DPCP souhaite informer la population des conséquences auxquelles les citoyens s'exposent s'ils profèrent des menaces ou s'ils harcèlent des gens, même sur les médias sociaux.

À votre avis, est-ce que la Beauce a toujours bonne réputation ailleurs au Québec et dans le reste du Canada?

Absolument. Notre région est reconnue pour son accueil chaleureux, ses initiatives, ses innovations, sa débrouillardise et bien sûr, son légendaire esprit d’entrepreneurship.

N.D.L.R.: Cet article constitue le dernier de la série des réponses des candidats au questionnaire électoral d'EnBeauce.com. Notez que la candidate du Parti Québécois dans Beauce-Nord, Paméla Lavoie-Savard, ainsi que le candidat du Parti conservateur du Québec dans Beauce-Sud, Jonathan Poulin, n'ont pas donné suite à l'invitation, lancée le 9 septembre par notre quotidien web, de compléter le questionnaire et ce, malgré trois messages envoyés subséquemment en ce sens par notre média.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


21 octobre 2022

Élection partielle à Beauceville pour un poste de conseiller

En septembre, la conseillère municipale de Beauceville du district numéro 3, Marie-Andrée Giroux avait remis sa démission. C'est pourquoi, qu'une élection partielle doit avoir lieu le 4 décembre afin de pourvoir le poste. Pour le moment, les candidatures sont ouvertes, et s'il y a une seule personne, elle sera élue par acclamation. Les personnes ...

14 octobre 2022

Beauce-Nord : la Cour du Québec rejette la demande de dépouillement judiciaire

Après près de trois jours de délibération, le juge de la Cour du Québec a décidé de rejeter la demande de dépouillement judiciaire qu’avait demandé le Parti conservateur du Québec dans la circonscription de Beauce-Nord. Selon la copie du jugement qui nous a été transmise, on peut entre autres y lire « qu’à la lumière de l’ensemble de la preuve ...

11 octobre 2022

Recomptage dans Beauce-Nord: premier passage en cour ce mercredi

La demande de recomptage judiciaire envoyée par le Parti conservateur du Québec (PCQ) pour la circonscription de Beauce-Nord sera examinée en cour ce mercredi, à 10 h, au Palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce C'est ce qu'a indiqué le candidat Olivier Dumais, dans une vidéo publiée ce matin sur sa page Facebook. « Ce que je veux que vous ...