Publicité

22 juillet 2021 - 13:00 | Mis à jour : 13:01

Offensive régionale en Chaudière-Appalaches

Signalez la présence de la berce du Caucase

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

Connaissez-vous la berce du Caucase? Cette plante exotique envahissante représente un véritable danger pour la santé publique.

Les toxines contenues dans sa sève s’activent sous les rayons UV et causent de sévères blessures s’apparentant à une brûlure au 3e degré. D’où l’importance d’éradiquer cette plante!

Pour y arriver, le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC), en collaboration avec l' Offensive régionale de lutte à la berce du Caucase en Chaudière-Appalaches, compte sur la vigilance de la population pour signaler sa présence. Ce sont des équipes spéciales de ces organismes qui se chargent par la suite d’aller arracher la berce du Caucase, et ce, gratuitement.

Comment reconnaître cette plante?
Trois éléments permettent d’identifier la berce du Caucase :

Les feuilles
Elles sont profondément découpées et légèrement dentelées. En dessous, elle est lisse ou légèrement écailleuse.

La tige
Elle est creuse, cannelée et rigide, pouvant atteindre jusqu’à 10 cm de diamètre. Elle est généralement couverte de taches pourpres éparses et de poils blancs rudes.

Les fleurs
Elles apparaissent dès juin. Blanches, ces fleurs poussent en ombelle dont le diamètre peut dépasser les 50 cm.

Pour la signaler, rien de plus simple! Notez l’emplacement de la berce du Caucase le plus précisément possible et prenez quelques photos. Après quoi, vous pouvez remplir le formulaire disponible sur www.byebyeberceducaucase.com ou appeler la ligne Berce au 581 224‑6671. On peut également s'informer via la page Facebook (www.facebook.com/byebyeberce).

À lire également
Berce du Caucase : 100 000 plants arrachés en Chaudière-Appalaches

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Val des sources c est plein sur les bords de la routes.

    Lyne Mayer - 2021-07-24 19:36