X
Rechercher
Publicité

Des espèces à protéger

Halloween: chauves-souris, hiboux et loups, ces créatures mal comprises

durée 08h00
31 octobre 2021
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Avec l’Halloween viennent les histoires d’épouvante et les images de chauves−souris, de hiboux, d’araignées et d’autres animaux qui suscitent la peur chez beaucoup de personnes.

Mais l’ONG Conservation de la nature Canada est d’avis qu’au lieu d’avoir peur de ces animaux, nous devrions avoir peur pour eux. 

La porte−parole Megan Quinn a déclaré que de nombreuses espèces sont en danger et qu’Halloween est un bon moment pour que les gens soient mieux informés sur ces créatures mal comprises. 

« Les gens pourraient ne pas comprendre pourquoi des organisations comme Conservation de la nature Canada essaient de les protéger, ou pire encore, ils pourraient être ouvertement hostiles à ces créatures qui essaient de faire de leur mieux pour survivre », a−t−elle déclaré samedi lors d’une entrevue. 

Selon elle, si les légendes des chauves−souris, des vampires, des loups et des loups−garous font de belles histoires, les images terrifiantes ont contribué à des stéréotypes négatifs pour de nombreux animaux.  

« Nous parlons de choses comme les vampires et les loups−garous depuis des siècles, et ce sont de belles histoires amusantes pour Halloween, mais elles contribuent aux stéréotypes qui font peur aux gens », a−t−elle dit. 

Des légendes présentent les chauves−souris comme des créatures qui boivent du sang. Or, bien qu’il y ait des chauves−souris dans le monde qui le font, ce n’est le cas d’aucune des 18 espèces présentes au Canada, a souligné Mme Quinn.

Cependant, les chauves−souris aident les humains en mangeant un grand nombre de moustiques chaque nuit. 

« Ce sont des insectivores », a précisé la porte−parole de Conservation de la nature Canada. 

Elle a ajouté que même si les hiboux peuvent sembler étranges et avoir l’air effrayants avec leurs grands yeux, ils sont utiles pour contrôler les populations de rongeurs. 

La porte−parole a souligné que les gens peuvent aider les différentes espèces en plantant des fleurs indigènes, en installant des boîtes à chauves−souris et même en évitant de ratisser les feuilles d’automne afin que les insectes et autres sources de nourriture pour les petits animaux soient protégés pendant l’hiver.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 mai 2022

Corvée de nettoyage de la rivière Chaudière: l'activité est reportée

L’activité de la Corvée Chaudière, qui devait avoir lieu durant la matinée du samedi 21 mai pour nettoyer les berges de la rivière à Saint-Lambert-de-Lauzon, se voit malheureusement reportée pour des raisons hors du contrôle de ses organisateurs.   Malgré ce faux-départ, les organisateurs tiennent à ce que cet événement festif, qui a été suspendu ...

17 mai 2022

Les Beaucerons invités au nettoyage des berges de la rivière Chaudière

Ce samedi 21 mai, les citoyens beaucerons sont invités à venir aider à nettoyer les berges de la rivière Chaudière à l'aide de canots, kayaks ou autres embarcations. La corvée débutera dès 9 h à la nouvelle Halte nature Belle-Vue à Saint-Lambert-de-Lauzon. La municipalité ainsi que le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC) seront sur ...

16 mai 2022

Canada: la stratégie face aux phénomènes du climat changeant progresse

Des dizaines d’experts qui conseillent le gouvernement sur l’adaptation aux changements climatiques affirment que le Canada doit en faire davantage pour préparer les infrastructures aux menaces posées par les conditions météorologiques extrêmes et aider les Canadiens à se remettre des inondations, des incendies et des tempêtes majeurs. Le ...