Publicité

31 octobre 2021 - 08:00

Des espèces à protéger

Halloween: chauves-souris, hiboux et loups, ces créatures mal comprises

Par La Presse Canadienne

Avec l’Halloween viennent les histoires d’épouvante et les images de chauves−souris, de hiboux, d’araignées et d’autres animaux qui suscitent la peur chez beaucoup de personnes.

Mais l’ONG Conservation de la nature Canada est d’avis qu’au lieu d’avoir peur de ces animaux, nous devrions avoir peur pour eux. 

La porte−parole Megan Quinn a déclaré que de nombreuses espèces sont en danger et qu’Halloween est un bon moment pour que les gens soient mieux informés sur ces créatures mal comprises. 

« Les gens pourraient ne pas comprendre pourquoi des organisations comme Conservation de la nature Canada essaient de les protéger, ou pire encore, ils pourraient être ouvertement hostiles à ces créatures qui essaient de faire de leur mieux pour survivre », a−t−elle déclaré samedi lors d’une entrevue. 

Selon elle, si les légendes des chauves−souris, des vampires, des loups et des loups−garous font de belles histoires, les images terrifiantes ont contribué à des stéréotypes négatifs pour de nombreux animaux.  

« Nous parlons de choses comme les vampires et les loups−garous depuis des siècles, et ce sont de belles histoires amusantes pour Halloween, mais elles contribuent aux stéréotypes qui font peur aux gens », a−t−elle dit. 

Des légendes présentent les chauves−souris comme des créatures qui boivent du sang. Or, bien qu’il y ait des chauves−souris dans le monde qui le font, ce n’est le cas d’aucune des 18 espèces présentes au Canada, a souligné Mme Quinn.

Cependant, les chauves−souris aident les humains en mangeant un grand nombre de moustiques chaque nuit. 

« Ce sont des insectivores », a précisé la porte−parole de Conservation de la nature Canada. 

Elle a ajouté que même si les hiboux peuvent sembler étranges et avoir l’air effrayants avec leurs grands yeux, ils sont utiles pour contrôler les populations de rongeurs. 

La porte−parole a souligné que les gens peuvent aider les différentes espèces en plantant des fleurs indigènes, en installant des boîtes à chauves−souris et même en évitant de ratisser les feuilles d’automne afin que les insectes et autres sources de nourriture pour les petits animaux soient protégés pendant l’hiver.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.