Publicité

12 novembre 2021 - 17:00

Énergies fossiles

COP26: Guilbeault minimise l'utilisation du qualificatif «inefficaces»

Par La Presse Canadienne

Le ministre canadien de l’Environnement et du Changement climatique, Steven Guilbeault, ne veut pas faire de cas de l’ajout du qualificatif «inefficaces» à l’engagement pris, à la COP26, pour l’élimination des subventions aux énergies fossiles.

Alors qu’on ajuste les derniers mots et les dernières virgules à la déclaration finale de ce sommet, des groupes environnementalistes ont dénoncé l’ajout de cet adjectif et d’autres «termes ambigus» dans les  brouillons des documents qui circulent. Les pays s’engageraient ainsi à éliminer, sans s’imposer une date pour ce faire, les subventions aux énergies fossiles «inefficaces».

En point de presse à Glasgow, le ministre Guilbeault a assuré que le Canada respectera son engagement d’éliminer ces subventions d’ici 2023, «toutes» ces subventions. Il a dit que certains pays tenaient à la présence du qualificatif, mais que le Canada, pour sa part, n’en pense rien.

Ce sommet est la 26e tentative de trouver un moyen de ralentir le réchauffement de la planète.

M. Guilbeault a affiché son optimisme face à la lutte aux changements climatiques. Il croit que le maintien à un maximum de 1,5 degré Celsius du réchauffement de la planète est encore atteignable.

Le sommet de Glasgow devait se terminer vendredi, mais les négociations se poursuivaient pour la rédaction d’une déclaration finale qui fasse l’affaire de tous. On s’attendait à ce que les travaux se poursuivent pendant plusieurs heures encore.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.