Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Lutte aux changements climatiques

Transition énergétique : éviter d'aller «trop vite, trop loin», selon Trudeau

durée 16h15
29 avril 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

L’ambition doit être au rendez−vous pour réaliser la transition énergétique, mais il faut éviter d’aller «trop vite, trop loin» afin d’obtenir l’adhésion des citoyens, croit Justin Trudeau. 

Le premier ministre participait à une séance de questions−réponses sur le dernier budget fédéral devant des membres du Conseil du patronat du Québec (CPQ), vendredi, à Montréal. 

Selon M. Trudeau, il vaut mieux parler de changements «fermes et déterminés» plutôt que de changements radicaux lorsqu’il est question de lutte contre le réchauffement climatique et de protection de la nature. 

Pour parvenir à une carboneutralité en 2050, «il faut surtout qu’on amène les citoyens avec nous», a−t−il affirmé. 

«Mais si on va trop loin, trop vite, et qu’on finit par perdre les familles qui ne voient pas comment elles vont payer leur loyer, l’épicerie ou s’occuper de leurs enfants, ils vont reculer dans le court terme. On a besoin que les gens réfléchissent dans le moyen et long terme dans leurs choix politique, économique, dans leurs investissements», a poursuivi M. Trudeau. 

La réduction des gaz à effet de serre doit se faire de façon à démontrer qu’il y a de la place pour tout le monde, de même que pour les familles défavorisées et les petites entreprises, a−t−il ajouté. 

«Si on ne trouve pas des façons de les aider, de les encourager et de leur permettre de faire ces investissements et transformations nécessaires pour l’environnement, on ne va pas y arriver, malgré tout le désir au monde de lutter contre les changements climatiques.

«Il faut être pratico−pratique, il faut être rationnel et raisonnable», a soutenu M. Trudeau qui répondait aux questions du président et chef de la direction du CPQ, Karl Blackburn, et de la présidente du conseil d’administration, Émilie Dussault.

Il a dit que son gouvernement tente «d’aller le plus rapidement possible» et d’agir sur le long terme.  

―――

Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Meta et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Frédéric Lacroix−Couture, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


22 février 2024

Une éclipse totale sera visible à Saint-Georges le 8 avril  

Une éclipse totale aura lieu le 8 avril prochain et c'est un événement à ne pas manquer puisque la prochaine sera en 2106.  Pour l'occasion, le Club d’astronomie de Saint-Georges de Beauce, en collaboration avec la Fédération des astronomes amateurs du Québec, de la Ville de Saint-Georges, de l'Université Laval et de plusieurs Cégeps, organise ...

19 février 2024

Protection du Grand lac Saint-François: Michel Fournier réélu à la présidence

Michel Fournier vient d'être réélu président de l'Association pour la protection du Grand lac Saint-François (APPGLSF). Le mandat de deux ans lui a été confié par les membres du conseil d'administration de l'Association, qui se sont réunis en vidéoconférence le 12 février. Ces délégués, qui représentant les trois associations sectorielles dont ...

8 février 2024

Changements climatiques: 500 M$ pour accompagner les municipalités

Le gouvernement du Québec a choisi la Beauce pour annoncer aujourd'hui la création d'un programme de 500 M$ pour accompagner les municipalités dans la lutte contre les changements climatiques. En effet, le ministre de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, Benoit Charette, et son homologue ...