Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Thématique des lacs

Le COBARIC dévoile un bilan positif pour sa campagne « Juin, mois de l’eau »

durée 12h00
28 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Durant tout le mois de juin, le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC) s’est promené sur le territoire afin de sensibiliser le grand public sur la gestion de l’eau. Il s’agissait de sa campagne « Juin, mois de l’eau ».

Cette année, les activités de sensibilisation tournaient autour de la thématique des lacs. 

Des arbres pour la gestion de l’eau en Beauce

Pour lancer les activités, le COBARIC a distribué près de 600 arbres aux élèves de l’école La Passerelle de Saint-Georges dans le cadre du Mois de l’arbre et des forêts. Ainsi, à la fin mai, chaque enfant a reçu un plant, accompagné d’un petit dépliant présentant l’essence ainsi que des indications pour bien le planter. Cette distribution a permis de sensibiliser au rôle important des arbres pour l’environnement, mais également pour nos cours d’eau et lacs. Par exemple, les arbres favorisent la rétention de l’eau de pluie. Leurs racines et leur feuillage absorbent eau et nutriments, permettant de diminuer la quantité de polluants qui rejoint les plans d’eau.

Durant ce Mois de l’eau, le COBARIC était également présent en ligne et a partagé conseils et informations sur la navigation et la préservation des lacs et de l’environnement. Les publications photos et vidéos, qui mettaient en valeur les plans d’eau du bassin versant de la rivière Chaudière en Estrie et en Chaudière-Appalaches, ont rejoint plusieurs milliers de personnes.Si la campagne 2022 de Juin, Mois de l’eau est terminée, le COBARIC tient à informer qu’il poursuit ses activités de sensibilisation sur les enjeux de l’eau toute l’année, et invite les gens à visiter sa page Facebook pour en savoir plus sur ses différents projets.

 

À propos de la campagne « Juin, Mois de l’eau »

En 2017, dans le cadre de l’adoption de la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et favorisant une meilleure gouvernance de l’eau et des milieux associés, le gouvernement du Québec proclamait le mois de juin « Mois de l’eau » dans le but de sensibiliser et d’éduquer la population du Québec sur l’eau et ses enjeux.

Cette initiative est prévue dans le Plan d'action 2018-2023 de la Stratégie québécoise de l'eau, qui déploie des mesures concrètes pour protéger, utiliser et gérer l'eau et les milieux aquatiques de façon responsable, intégrée et durable À cette occasion, les organismes de bassins versants du Québec (OBV du Québec) et les organismes coordonnateurs des Tables de concertation régionales (TCR) organisent annuellement des activités grand public. Le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec, quant à lui, coordonne le travail des organismes promoteurs et promeut leurs activités à travers la province, entre autres sur le site web moisdeleau.org/.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les bioplastiques attirent des milliards de dollars en investissements

Au moment où la planète est de plus en plus troublée par l'impact négatif persistant sur l'environnement des plastiques fabriqués par les usines pétrochimiques, des entreprises investissent des milliards de dollars pour accélérer la production de plastiques à partir de produits naturels et renouvelables qui pourront être compostés en toute sécurité ...

durée Hier 4h00

Interdiction de plastiques à usage unique: les fabricants contestent en cour fédérale

Plus d'une vingtaine de fabricants de produits en plastique demandent à la Cour fédérale de mettre fin au plan d'Ottawa visant à interdire plusieurs articles à usage unique, notamment les pailles, les ustensiles et les contenants en polystyrènede repas à emporter. Il s'agit de la deuxième contestation devant les tribunaux d'un regroupement de ...

10 août 2022

Changement climatique: un «état des connaissances» sur l'agriculture au Québec

Au Québec, le changement climatique aura, sur l'agriculture, des effets qui causeront des dommages, mais certaines cultures pourront aussi en bénéficier. Les agriculteurs qui adapteront leurs pratiques seront ceux qui subiront le moins les impacts climatiques. C'est l'une des conclusions du chapitre québécois du rapport Le Canada dans un climat ...