Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Saint-Côme-Linière

Des élus visitent les installations de la Régie intermunicipale du comté de Beauce-Sud. 

durée 05h00
24 novembre 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Réunis dans le cadre d’une assemblée régulière du conseil  d’administration de la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches (TREMCA), les maires et gestionnaires municipaux de cette organisation ont pu visiter les installations de la Régie intermunicipale du comté de Beauce-Sud. 

Les représentants municipaux présents ont pu apprécier le procédé de traitement des résidus ménagers TRIOM à Saint-Côme-Linière, développé par Viridis Environnement, lequel permet de produire du compost mais aussi de récupérer d’autres  matières recyclables et ainsi les détourner de l’enfouissement. 

« Le développement de cette technologie adaptée à la région apparaît porteur et pourrait s’avérer une alternative  de choix pour les secteurs ruraux du Québec », de dire le préfet de la MRC de Beauce-Sartigan, Dany  Quirion. 

Le Président de la TREMCA, Marc-Alexandre Brousseau, a souligné que « le procédé avant-gardiste  développé à la Régie de Beauce-Sud exprime bien la détermination des Beaucerons à réaliser des projets  novateurs et fonctionnels pour leur population mais aussi adaptés à leur réalité territoriale. »  

La réduction de l’enfouissement des déchets est un enjeu suivi activement par la TREMCA, monsieur Brousseau  a d’ailleurs été porte-parole d’une campagne de communication à cet effet en 2023 en collaboration avec le Conseil  régional en environnement. La collecte, le transport et l’enfouissement de plus de 182 000 tonnes de déchets  coûtent plus de 32 millions de dollars en Chaudière-Appalaches chaque année et les coûts d’exploitation des lieux  d’enfouissement techniques du Québec sont en hausse chaque année précise le président de la TREMCA. En  réduisant le tonnage de déchets , les coûts diminuent en plus d’être récompensé par le gouvernement du Québec qui donne des redevances plus importantes aux villes et municipalités qui ont une meilleure performance per capita  pour l’enfouissement, ce qui justifie encore davantage l’effort citoyen de conclure monsieur Brousseau. 
 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


22 février 2024

Une éclipse totale sera visible à Saint-Georges le 8 avril  

Une éclipse totale aura lieu le 8 avril prochain et c'est un événement à ne pas manquer puisque la prochaine sera en 2106.  Pour l'occasion, le Club d’astronomie de Saint-Georges de Beauce, en collaboration avec la Fédération des astronomes amateurs du Québec, de la Ville de Saint-Georges, de l'Université Laval et de plusieurs Cégeps, organise ...

19 février 2024

Protection du Grand lac Saint-François: Michel Fournier réélu à la présidence

Michel Fournier vient d'être réélu président de l'Association pour la protection du Grand lac Saint-François (APPGLSF). Le mandat de deux ans lui a été confié par les membres du conseil d'administration de l'Association, qui se sont réunis en vidéoconférence le 12 février. Ces délégués, qui représentant les trois associations sectorielles dont ...

8 février 2024

Changements climatiques: 500 M$ pour accompagner les municipalités

Le gouvernement du Québec a choisi la Beauce pour annoncer aujourd'hui la création d'un programme de 500 M$ pour accompagner les municipalités dans la lutte contre les changements climatiques. En effet, le ministre de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, Benoit Charette, et son homologue ...