Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Travaux de lutte contre le myriophylle à épis prévus en juin

Protection du Grand lac Saint-François: Michel Fournier réélu à la présidence

durée 17h00
19 février 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
email
Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Michel Fournier vient d'être réélu président de l'Association pour la protection du Grand lac Saint-François (APPGLSF).

Le mandat de deux ans lui a été confié par les membres du conseil d'administration de l'Association, qui se sont réunis en vidéoconférence le 12 février.

Ces délégués, qui représentant les trois associations sectorielles dont les territoires englobent les cinq municipalités riveraines, ont aussi confirmé Bernard Salmon, comme vice-président, et Guylaine Théroux, au titre de secrétaire. 

Les administrateurs du regroupement ont profité de cette rencontre pour faire rapport des  comités qui se penchent sur les défis environnementaux auxquels le lac est confronté et des mesures nécessaires pour assurer sa préservation. 

Ainsi, Michel Lamontagne, conseiller municipal de Lambton et membre du conseil d'administration, a partagé des informations sur la progression des travaux du comité de  Coopération intermunicipale en environnement qu’il co-préside. Selon lui, la lutte contre le myriophylle à épis reste une priorité, tout comme l'installation d'une station de lavage dans le secteur nord du lac. « La réglementation visant à limiter l'utilisation d'engrais et de pesticides pour protéger nos eaux des cyanobactéries qui existe déjà dans les municipalités de Coleraine et d'Adstock devrait aussi être discutée sous peu », a-t-il laissé savoir. 

Dans la même veine, Bernard Salmon, a expliqué comment se dérouleront les travaux de lutte contre le myriophylle à épis, qui doivent commencer le 17 juin. Ceux-ci nécessiteront l'implication de dix travailleurs bénévoles, trois embarcations et un pédalo. Environ 1 800 sacs devront être remplis de gravier avant d’être déposés par des plongeurs sur des toiles au fond du lac (opération de  bâchage). Par la suite, la phase d’arrachage sera exécutée par deux plongeurs professionnels dans les zones moins infestées. 

Dans le cadre de ces efforts, les trois associations sectorielles ainsi que l'APPGLSF prévoient débourser chacune un montant de 5 000 $ pour un total de 20 000 $. Ce financement, qui reste à approuver, sera utilisé pour des travaux liés à la lutte contre le myriophylle à épis et d'autres initiatives de préservation. 

« L'APPGLSF est déterminée à préserver ce lac pour les générations futures. Nous envisageons de lancer une campagne de financement spéciale, pour soutenir la construction des stations de lavage et d'autres mesures de protection environnementale, auprès des riverains. Ensemble, nous pouvons assurer un avenir durable  pour le lac et ses écosystèmes », a conclu le président Fournier.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Jour de la Terre: sauver la biodiversité un geste à la fois

Aujourd’hui c'est le Jour de la Terre. Pour l’occasion, EnBeauce.com a rencontré Sylvie Fradette, une mère de 60 ans qui est profondément préoccupée par le monde que nous laisserons à nos enfants.  «  C’est tout le vivant qui est en cause. La biodiversité va tous nous affecter, c’est elle qui fait la force de la nature », a confié en entrevue ...

Ottawa accueille le quatrième tour des négociations visant un accord sur le plastique

Les négociateurs de plus de 170 pays participeront la semaine prochaine à Ottawa au quatrième tour des discussions visant à conclure un accord sur l'utilisation du plastique. En mars 2022, l'ONU a adopté une résolution visant à négocier un traité mondial de lutte contre la pollution plastique d'ici fin 2024. L'objectif est d'éliminer la pollution ...

13 avril 2024

Retour sur l'événement de l'éclipse solaire à Saint-Georges

Avec une foule estimé à plus de 10 000 personnes, seulement pour le site du Carrefour Saint-Georges, l'observation de l'éclipse solaire totale du 8 avril 2024 dans la capitale beauceronne restera longtemps gravée dans les mémoires de celles et ceux qui en ont été témoin. Lundi, j'étais avec le ministre de l'Éducation, Bernard Drainville, qui ...