Publicité

6 septembre 2017 - 11:45 | Mis à jour : 13:29

AFFAIRE LARIVIÈRE | L'octogénaire séquestré menacé de mort pour son argent

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Des détails supplémentaires mentionnés dans l'affidavit officiel du palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce sont parus aujourd'hui au sujet de l'affaire Larivière, touchant la Ville de Saint-Georges, où un octogénaire de 81 ans a été retrouvé durant la fin de semaine à son domicile de la 2e Avenue, où il avait été séquestré et agressé pour des raisons d'argent. 

À lire également : Deux individus arrêtés à St-Georges pour agression et séquestration d'un homme de 81 ans. 

Selon la plainte, le principal suspect, Marquis Larivière, âgé de 47 ans, se serait introduit par effraction au domicile de la victime vers le 1 septembre avec l'intention d'y commettre un acte criminel. Il aurait alors tenté de causer la mort de la victime, un homme âgé de 81 ans, au cours d'une agression armée. Il l'aurait « séquestré, emprisonné ou saisi de force », puis menacé et battu, dans le but d'obtenir des numéros d'identification personnelle de cartes. Selon d'autres médias, la victime pourrait être le propre père de l'agresseur. Retrouvé chez lui grièvement blessé, l'octogénaire a été hospitalisé dans la région. Selon la police, on ne craindrait pas pour sa vie. 

Marquis Larivière était accompagné de Daniel Larochelle, âgé de 49 ans. Le premier reviendra en Cour le 13 septembre prochain. Quant à Daniel Larochelle, il devrait de nouveau paraître le 7 septembre. 

 

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.