Publicité
18 décembre 2019 - 11:00

Le jeudi 11 décembre

La SQ réalise une opération nationale concertée contre les facultés affaiblies

Johanne Mathieu

Par Johanne Mathieu, Journaliste

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont procédé à une opération nationale concertée pour l'alcool et la drogue au volant, le jeudi 12 décembre, et ont réalisé plusieurs interventions lors de barrages qui avaient lieu à différents endroits de la ville de Saint-Georges et des environs.

Les barrages routiers ont débuté à 18 h 30 et les quatre MRC qui font partie du Centre de services de Saint-Georges étaient entre autres en opération lors de cette soirée.

Dans Beauce-Sartigan, les policiers ont tenu six barrages et effectué cinq tests de dépistage d'alcool avec un appareil de détection approuvé (ADA), alors que pour les Appalaches, deux barrages ont été réalisés et quatre tests ADA ont été faits. En ce qui concerne Robert-Cliche, trois barrages ont été érigés et trois tests ADA ont été effectués, et pour les Etchemins, trois barrages ont été tenus, mais aucune personne n'a passé de test ADA. Tous les résultats obtenus dans ces secteurs se sont révélés négatifs. Il y a eu un total de 14 barrages et de 12 tests d'ADA qui ont été réalisés. Quatre constats d'infraction ont été aussi émis, comme l'a mentionné l'agent Mario Thiboutot.

« Il y avait encore du monde avec des pneus d'été. On avait au moins deux constats pour pneus d'été, les autres, c'est autre », a-t-il indiqué.

À Saint-Georges, les policiers se sont déplacés à plusieurs endroits. Ceux-ci ont érigés un premier barrage au coin de la 118e Rue et de la 1re Avenue, pour ensuite se déplacer entre autres au coin de la 25 Avenue et de la 120e Rue, de même qu'au barrage Sartigan.

Durant la soirée de jeudi, plus de 1000 véhicules ont été interceptés. Rappelons qu'il y aura d'autres opérations concertées du 29 novembre jusqu'au 2 janvier 2020. Des barrages sont aussi tenus durant toute l'année, à raison de six par semaine au minimum.

Alcool ou drogue : les gens plus conscientisés

Mario Thiboutot a confirmé que la tenue de ces barrages routiers conscientisent de plus en plus les gens.

« Les gens interrogés nous le confirment que oui, ça les sensibilise et ils font attention. On a même vu un véhicule, une dame qui a dit qu'elle l'avait su avant de quitter. Elle a appelé son conjoint, [il] est parti et est allé la chercher », a-t-il relaté.

Et l'agent a affirmé qu'il en est de même, en ce qui concerne la drogue au volant. Les jeunes notamment sont plus conscientisés, que ce soit lors la tenue de barrages ou de la visite de policiers dans les écoles.

Lors de cette opération nationale concertée, le thème qui a été privilégié cette année est Vous sortez? Nous aussi!. L'approche des fêtes est toujours une période propice qui permet aux patrouilleurs de la SQ d'intervenir de façon intensive lors de la tenue de points de contrôle routier afin de détecter si la capacité de conduire des conducteurs est affaiblie par l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux, tout en sensibilisant les automobilistes.

En plus du Centre de services de Saint-Georges, tout le district Est de la SQ s'est également impliqué durant cette opération.

 

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.