Publicité

11 août 2021 - 13:15 | Mis à jour : 13:27

Des mineurs impliqués

Un résident de Saint-Martin accusé d'exhibitionnisme et d'actions indécentes

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Un homme de Saint-Martin a été accusé d'exhibitionnisme et d'actions indécentes lors de sa comparution, vendredi dernier, au palais de justice de Saint-Joseph.

Il s'agit de Maurice Jobin, 81 ans. Il a plaidé non coupable et a été remis en liberté sous conditions, comme celle de ne pas être en présence de mineurs. Il doit se présenter à nouveau en cour le 15 octobre prochain.

En début de soirée du mercredi 4 août, l'homme se serait masturbé à deux reprises devant quatre mineurs, âgés entre 6 et 16 ans, alors que ceux-ci cueillaient des framboises à proximité de la résidence de l'individu, rapporte le père d'un garçon qui comptait parmi les enfants témoins du geste.

Le père se trouvait juste en face des lieux, sur le terrain d'une écurie, lorsque les jeunes, qui s'étaient enfuis de l'homme, sont venus lui raconter les faits. Le père, qui était en compagnie de sa conjointe, se questionnait sur la marche à suivre lorsque Jobin a refait le même geste, cette fois, devant le couple adulte.

« Je me suis dirigé vers lui pour lui faire face et nous avons contacté les policiers qui sont venus prendre nos dépositions », de témoigner le père. Maurice Jobin a été rencontré par des agents de la Sûreté du Québec le soir même mais n'a toutefois été appréhendé qu'en fin d'après-midi le lendemain de l'incident.

« Mon garçon, qui est déjà très anxieux à la base, fût très traumatisé par cette expérience », a indiqué le papa qui estime que cet individu représente une menace pour les jeunes.

Six mois de prison pour agression sexuelle
Par ailleurs, Pierre-Luc Morin, 41 ans, a été condamné à six mois de prison pour agression sexuelle, en plus d’une période de probation de deux ans, avec un suivi d'un an.

La sentence est tombée lundi au palais de justice de Saint-Joseph.

L’homme, originaire de Saint-Georges, sera inscrit au registre des délinquants sexuels, en plus d'avoir fourni un échantilllon d'ADN. De même, il ne pourra posséder d'armes à feu pendant 10 ans.

Les faits: entre le 31 décembre 2006 et le 8 août 2012, Pierre-Luc Morin a commis une première agression sexuelle envers une femme à Saint-Georges. La même victime a subi une autre agression sexuelle de la part de Morin entre le 9 août 2012 et le 1er janvier 2015.

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.