Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Rencontre

Artisanat et partage sont les deux mots clés des Cercles de fermières

durée 18h00
17 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Léa Arnaud
email
Par Léa Arnaud, Journaliste

Voir la galerie de photos

Les Cercles de fermières sont des lieux de socialisation pour les femmes qui échangent leur savoir-faire artisanal, et ce, dès l'âge de 14 ans.

Pour mieux comprendre leurs missions, EnBeauce.com a rencontré Louise Michaud, présidente du Cercle de Fermières L'Assomption #38, ainsi que Suzanne Rancourt, secrétaire.

Toutes les deux sont retraitées et investis dans ce cercle depuis plusieurs années déjà. Ensemble, elles racontent l'histoire des Cercles de fermières du Québec (CFQ), présentent leurs activités et témoignent de leur intérêt personnel pour l'artisanat. 

Le Cercle de Fermières L'Assomption #38 a été créé en 1952 et les femmes ont pris possession de leur local sous l'église de l'Assomption à Saint-Georges, en début d'année 1953. 

Dans cet endroit, elles tiennent des réunions le premier mercredi de chaque mois, de septembre à juin. Elles font également des activités, que l'on appelle les Entre-Amies, qui ont lieu presque tous les mardis à 13 h où on retrouve des cours ou des projets en tricot, couture, broderie, bricolage ou pour seulement socialiser.

De plus, il y a initiation au tissage pour les membres qui le désirent. C'est ce partage de connaissances qui est l'une des missions principales des CFQ, car cela va permettre que les techniques artisanales ne se perdent pas. 

Enfin, les membres du Cercle s'impliquent le plus possible dans la communauté. L'an dernier, elles ont tricoté des pantoufles  pour le Bercail, et cette année, des bonnets, chaussons, couverture de bébé, petits bas, chandails, marionnettes à doigt ont été remis au Centre Mère-Enfant de l'hôpital de St-Georges. 

Les réalisations des membres sont partagées dans le Facebook: Cercle de Fermières L'Assomption de St-Georges.

Pour entendre les deux passionnées, visionnez l'entrevue complète ci-dessus.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Quarante ans de vie municipale pour Paul Morin

Le Beaucevillois Paul Morin a consacré toute sa carrière professionnelle au service de la localité qui l'a vu naître, et voilà maintenant 40 ans que dure son aventure municipale. Après ses études collégiales au Cégep de Rivière-du-Loup, il a fait son entrée à la Ville de Beauceville en 1984, comme technicien en loisirs pour un stage à temps ...

19 juillet 2024

« Je ne manque pas de choses à faire dans ma journée et j’adore ça! »

La Scottoise Marianne Felteau, âgée de 18 ans, est passionnée par le tir et c’est justement ce qui a fait d’elle une cadette aussi investie.   Il y a quelques semaines, elle a été promue au poste de cadette adjudante-maître pour les cours d’introduction au tir de précision et d’instructeur de tir à la carabine à air comprimé au Centre ...

12 juillet 2024

Nathan Chatigny : un jeune footballeur de 16 ans à la conquête des États-Unis

Âgé de seulement 16 ans, Nathan Chatigny, jeune joueur de football originaire de Saint-Georges, a choisi de tenter l’aventure aux États-Unis afin de pouvoir continuer son secondaire tout en poursuivant son développement dans le football. Après avoir fait une demande à l’école Saint-Andrew (Saint-Andrew’s School) située à Boca Raton en Floride, le ...