Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Jean-Rock Morin

« Sur la route des sucriers » pour laisser une trace du patrimoine acéricole

durée 18h00
21 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Léa Arnaud
email
Par Léa Arnaud, Journaliste

Passionné d’histoire, de patrimoine et d’acériculture, Jean-Rock Morin a publié le livre Sur la route des sucriers qui rassemble plus de 150 photos d’archives.

« L’acériculture, ça m’attire beaucoup, je fais les sucres depuis près de 45 ans et j’aime bien ça », a-t-il raconté en entrevue avec EnBeauce.com. « Dans le premier chapitre, on explique un peu la cabane à sucre et l’acériculture. Après ça on y va par étape: l’entaillage, la collecte de l’eau, l’évaporation, la traditionnelle partie de sucre avec notamment la séance de barbouillages, il y a aussi le lavage des équipements et la préparation du bois pour l’année suivante. C’est un peu le survol d’un printemps au complet. » 

Pour parfaire les 200 pages de cet ouvrage, Jean-Rock Morin a fait appel à ses connaissances par son propre vécu, mais aussi grâce à ce qui lui a été raconté. C’était important pour lui que tout ça se retrouve à l’écrit, dans un livre bien référencé, afin de laisser un héritage aux plus jeunes générations. « Je n’ai pas avancé de théories que je ne connaissais pas, c’est seulement des choses véridiques. (...) Les nouvelles méthodes pour faire les sucres sont très différentes d’il y a 50 ans. C’est plein de connaissances et de pratiques qui se faisaient, mais qui ne se font plus parce que maintenant tout est modernisé. »

Ce livre-là on peut le lire, mais on peut aussi le regarder. Les photos, qu’on retrouve sur chaque page, sont datées entre 1890 et 1990. Elles proviennent majoritairement d’une dizaine de sociétés historiques, mais quelques-unes appartenaient à des citoyens. « Ça m’a pris un peu plus de sept ans pour ramasser ça et les mettre ensemble. » Pour la plupart, elles ont été prises en Beauce et dans Bellechasse.

Au total, 1 700 exemplaires de La route des sucriers ont été édités sur du papier de qualité avec une reliure solide. « C’était important pour moi de laisser quelque chose de bien et de solide. » Ils sont disponibles en ligne, en librairie et directement auprès de l’auteur.

Il s’agit du deuxième ouvrage de Jean-Rock Morin. En 2015, il avait publié Chalumeaux, brevets et objets acéricoles d’autrefois, dans le même esprit. À l’avenir, il souhaite en écrire un nouveau, toujours sur l’acériculture et le patrimoine « J’aime ça, ça m'amuse. On rencontre du monde intéressant et intéressé. C’est des beaux moments de partage ».

Partager avec les nouveaux arrivants

Depuis plus de 15 ans, ce Beauceron organise des partys de sucre à son érablière familiale. « On fait un party de sucre au printemps et tous ceux qui passent peuvent s’arrêter et prendre de la tire. C’est à volonté, on a aussi du café. C’est le fun, on discute! », a-t-il souligné.

Cela fait maintenant deux ans qu’il a même ouvert ses portes aux nouveaux arrivants. « On les reçoit, on leur fait faire une entaille puis on leur fait visiter les installations et on leur explique en gros comment ça fonctionne. Après ça on mange de la tire à volonté et tout le monde repart avec un échantillon. Ils repartent heureux! Ça ne coûte quasiment rien de faire ça et c’est plaisant, on met plein de bonheur dans quelqu’un », s’est-il souvenu.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


L’Observatoire du Mont-Cosmos : un joyau astronomique et unique en Beauce

Depuis 1995, les amateurs d'astronomie en Beauce peuvent profiter d'un endroit unique pour discuter autour de leur passion, tout en profitant d'instruments professionnels : l'Observatoire du Mont-Cosmos de Saint-Elzéar.  Le lieu est sous la responsabilité de la Corporation de l'Observatoire du Mont-Cosmos en partenariat avec la municipalité et ...

22 juillet 2024

Musée du Régiment de la Chaudière: pour le devoir de mémoire

Membre des Forces armées canadiennes pendant 38 ans, Éric Marmen est devenu le directeur du Musée du Régiment de la Chaudière, à Lévis, en 2007. Il a décidé de prendre cette responsabilité lorsque l'établissement menaçait de fermer ses portes suite au départ du directeur.  « Ce que je trouvais malheureux dans le musée qu'il y avait auparavant ...

20 juillet 2024

Quarante ans de vie municipale pour Paul Morin

Le Beaucevillois Paul Morin a consacré toute sa carrière professionnelle au service de la localité qui l'a vu naître, et voilà maintenant 40 ans que dure son aventure municipale. Après ses études collégiales au Cégep de Rivière-du-Loup, il a fait son entrée à la Ville de Beauceville en 1984, comme technicien en loisirs pour un stage à temps ...