Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entrevue vidéo

La Grand’ Débâcle : 25 ans de musique beauceronne et d'énergie contagieuse

durée 18h00
3 janvier 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Germain Chartier
email
Par Germain Chartier, Journaliste

Voir la galerie de photos

Le groupe de musique traditionnelle La Grand’ Débâcle anime, depuis 1996, les soirées de la région. Un succès qui est avant tout dû à leur répertoire de chansons existant depuis plusieurs années en Beauce, mais aussi à leur bonne humeur et l'énergie qu'ils diffusent sur scène. 

Martin, Pierre, Jethro, Andrée et Guymond continuent de faire partager, découvrir ou redécouvrir les classiques de la musique beauceronne et québécoise depuis maintenant plus de 25 ans. Rencontre.

Si l'on doit illustrer l'atmosphère qui règne lors des concerts de La Grand’ Débâcle, il est possible de comparer ces derniers aux soirées d'hiver dans une maison de campagne de la Beauce. 

« On a finalement fait notre premier spectacle avant même d'exister. On a débuté par faire de la musique ensemble puis on a eu un contrat et il fallait trouver un nom. On cherchait alors quelque chose qui nous représente vraiment comme groupe beauceron », a lancé Martin Savoie, gigueur du groupe. 

« Puis si on se ramène il y a 25 ans, on parlait des gâteaux Vachon et de la rivière Chaudière avec les grandes inondations du printemps. On a décidé de garder La Grand' Débâcle, parce que la rivière Chaudière est vraiment la colonne vertébrale de la Beauce. On se fait une fierté d'être des ambassadeurs de la Beauce ». 

Jouer de la musique pour le plaisir

Les cinq musiciens du groupe ne le sont pas à plein temps et se retrouvent sur scène, avant tout pour le plaisir de vivre de nouvelles expériences. 

« La question de comment faire pour perdurer année après année ne s'est jamais vraiment posée. Tout simplement parce qu'on a tous des vies très actives qui ne sont pas nécessairement musicale. La Grand' Débâcle, c'est vraiment là où l'on va vivre des expériences. C'est grâce à ça qu'on a pu voyager et de connaître le monde. Finalement le secret de la durée, c'est de toujours le faire pour le grand plaisir », a ajouté Martin Savoie. 

Pour le futur, le groupe souhaite continuer à jouer devant différents publics et différents événements pour faire varier les plaisirs. 

« On veut continuer de faire des spectacles, et il y a peut-être un cinquième disque qui devrait apparaître à un moment ou à un autre », ont-ils conclu.  

Il est possible de suivre les aventures du groupe sur leurs médias sociaux et sur le site web du groupe

Retrouvez l'intégralité de notre entrevue vidéo avec La Grand' Débâcle ci-dessus. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


22 juillet 2024

Musée du Régiment de la Chaudière: pour le devoir de mémoire

Membre des Forces armées canadiennes pendant 38 ans, Éric Marmen est devenu le directeur du Musée du Régiment de la Chaudière, à Lévis, en 2007. Il a décidé de prendre cette responsabilité lorsque l'établissement menaçait de fermer ses portes suite au départ du directeur.  « Ce que je trouvais malheureux dans le musée qu'il y avait auparavant ...

20 juillet 2024

Quarante ans de vie municipale pour Paul Morin

Le Beaucevillois Paul Morin a consacré toute sa carrière professionnelle au service de la localité qui l'a vu naître, et voilà maintenant 40 ans que dure son aventure municipale. Après ses études collégiales au Cégep de Rivière-du-Loup, il a fait son entrée à la Ville de Beauceville en 1984, comme technicien en loisirs pour un stage à temps ...

19 juillet 2024

« Je ne manque pas de choses à faire dans ma journée et j’adore ça! »

La Scottoise Marianne Felteau, âgée de 18 ans, est passionnée par le tir et c’est justement ce qui a fait d’elle une cadette aussi investie.   Il y a quelques semaines, elle a été promue au poste de cadette adjudante-maître pour les cours d’introduction au tir de précision et d’instructeur de tir à la carabine à air comprimé au Centre ...