Publicité

9 décembre 2019 - 19:30

Budget 2020 et Programme triennal d'immobilisations 2020-2021-2022

Ville Saint-Georges : augmentation des investissements pour les trois prochaines années

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le maire de Ville de Saint-Georges, Claude Morin, a procédé au dépôt du Budget de fonctionnement 2020 et le Programme triennal d’immobilisations (PTI) pour les années 2020, 2021 et 2022. En comparaison avec celui de 2019, le budget total a augmenté de 4,01 % pour un total de 48 263 258 $. La Ville prévoit dans les trois prochaines années d’importants projets pour un investissement de 32,6 M$ en 2020 et des estimations de 87,6 M$ pour 2021 et 2022.

Fier de ce budget

Le budget de cette année est le septième que dépose le maire qui est très heureux encore une fois. D’ailleurs, il mentionne : « qu’il est supérieur à 2019 en termes d’investissements, notamment grâce entre autres, aux subventions, contributions de divers partenaires et la signature du nouveau partenariat financier (pacte fiscal) avec le gouvernement provincial ».

Un engagement tenu

Le compte de taxes des secteurs desservis (Est et Ouest) augmente de 1,98 %, secteur Saint-Jean de 0,73 % et les secteurs non desservis (Paroisse, Aubert-Gallion et Saint-Jean) de 1,34 %.

« L’engagement qu’on a fait il y a six ans de garder cela en bas du taux d’inflation (IPC), on le fait pour une septième année consécutive. Parce que l’inflation était de 2,2 % pour octobre 2018 à septembre 2019 », évoque monsieur le maire.

Augmentation moyenne du compte de taxes

                                                             2019        2020        

Secteurs desservis (Est et Ouest)       2 195 $     2 238 $

Secteur desservi (Saint-Jean)             2 805 $     2 825 $

Secteurs non desservis (Paroisse,      1 984 $     2 010 $

Aubert-Galion et Saint-Jean)

Baisse de la taxe foncière, mais augmentation de certains tarifs de services

Bien que depuis trois ans, le taux de base de la taxe foncière générale ait subi une baisse de 8,60 %, la ville a été contrainte de revoir certains tarifs (matière résiduelle, eau potable, etc.) en raison des coûts des contrats et d’opérations. C’est ce qui explique une augmentation de 4 % au budget.

Le directeur général de la Ville, Claude Poulin ajoute : « Il faut savoir que la ville grossit, plus de rues, plus à déneiger, plus de populations, plus d’enfants au terrain de jeux, c’est parfait. Mais des fois la hausse des dépenses il faut la relativiser étant donné que la ville grossit également et ça fait en sorte que l’assiette fiscale, le diviseur pour établir le taux de taxe, grossit aussi. C’est pour cela qu’on augmente nos dépenses de 4 %, mais que le compte de taxes n’augmente pas de 4 %. »

Taxe foncière

2018 : 0,809 5 $/100 $

2019 : 0,770 0 $/100 $

2020 : 0,740 0 $/100 $

Les principaux projets d’immobilisations

Les principaux investissements prévus en 2020 sont les débuts de travaux pour la caserne d’incendie, l’extension des services municipaux (6,3 M$), l’aménagement de l’espace Carpe Diem (4,3 M$), la réfection du réseau d’égouts de la 77e et 78e rue (3,9 M$), la taxe sur l’essence (3,1 M$), l’usine d’épuration d’eau et l’agrandissement du pavillon Alfred Leblond au parc des Sept Chutes. Le total sera de 32,6 M$. La plupart des gros projets s’échelonneront jusqu’en 2022.

Pour 2021, le montant sera de 35,1 M$ qui comprendra entre autres le terrain de soccer intérieur, la construction de la piscine, de la caserne d’incendie, l’extension des services municipaux et la taxe sur l’essence.

Durant la troisième année, les investissements seront de 52,5 M$. Les plus gros coûts sont celui de l’agrandissement et de la mise à jour de l’usine d’épuration d’eau et le paiement de la facture du terrain de soccer intérieur.

Une bonne position au niveau de l’endettement

Le Programme triennal d’immobilisations s’élève à 120,2 M$. La Ville rassure qu’il poursuit le développement tout en s’assurant de garder le contrôle de la dette totale qui selon les prévisions sera à près de 68 M$ d’ici la fin 2020 (dette nette à 53 M$).

M.Morin précise, qu’actuellement, la Ville occupe « le 6e rang sur les 27 cités régionales au niveau de l’endettement total net à long terme avec un montant de 3 992 $ par unité d’évaluation et le 9e rang en ce qui a trait à la charge fiscale moyenne avec un montant de 1701 $ par logement. »

Les citoyens qui veulent obtenir plus d’informations sur le budget 2020 pourront accéder dès demain matin au document synthèse sur le site Internet de la ville : www.saint-georges.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.