Publicité
17 décembre 2019 - 07:00

Plus de 200 personnes à la présentation publique

Revitalisation du centre-ville de Beauceville: ça commence avec la nouvelle année

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Toutes les réactions 4

Pour le maire de Beauceville, François Veilleux, la revitalisation du centre-ville « est un projet que l'on va commencer début 2020 et que l'on va faire le plus rapidement possible ». C'est du moins ce qu'il a affirmé à l'issue d'une rencontre publique qui a réuni plus de 200 personnes hier soir à l'auditorium de la Polyvalente Saint-François pour le dévoilement du plan de relance post-inondation.

Le projet est exactement celui décrit par EnBeauce.com dans un article paru hier. Le principal secteur visé par cette revitalisation sera le quadrilatère  formé du boulevard Renault et de la 9e avenue, entre le pont et la 107e rue, a indiqué le concepteur du plan, Pierre Poulin, du Groupp Pierre Poulin Design Architecture, lors de sa présentation vidéo à l'auditoire.

Un tout nouvel hôtel de ville y sera construit comme pièce maîtresse de la refonte de ce quartier durement touché par les inondations du printemps dernier et aussi, depuis toujours. Le nouvel édifice municipal sera érigé sur la 9e avenue où se trouvent présentement les installations du Centre électrique de Beauce, soit un espace directement voisin de la Quincaillerie Beauceville

Sans être en mesure de préciser le coût total de la première étape du plan, le maire Veilleux a dit qu'il avait quand même certains chiffres en tête, en particulier au sujet du complexe immobilier de l'hôtel de ville puisqu'il a y déjà eu des discussions au cours des dernières années avec certains investisseurs qui s'étaient montré intéressés par la chose.

Un immense parc, divisé en son centre par une rue orientée Est-Ouest, occupera l'espace devant l'édifice municipal entre la 9e avenue et le boulevard Renault. Il sera notamment conçu avec des monticules et des installations pour absorber les eaux et servir de tampon aux glaces qui envahissent traditionnellement le secteur.

À cet endroit, le «Bois des amoureux » sera recréé. Il s'agit d'un espace vert qui a déjà existé à Beauceville voilà plus d'une soixantaine d'année. Le ruisseau Bertrand sera également restitué alors que l'on retrouvera un étang dans le parc alimenté par ce cours d'eau.

La démolition des bâtiments à cet endroit est déjà entamée. Certains le seront en vertu du programme de la Sécurité publique suite aux inondations; d'autres devront être acquis par la Ville ou des promoteurs selon les infrastructures à établir.

Tous les édifices seront rasés, à l'exception de deux: la maison historique Angers, présentement occupée par l'organisme CALACS, et une seconde résidence constamment inondée à chaque année. Celle-ci sera surélevée pour la protéger des eaux et deviendra un musée consacré... aux débâcles!

Le boulevard Renault sera aussi réduit à trois voies, en amputant une section en direction Sud (vers Notre-Dame-des-Pins) afin d'utiliser l'espace pour créer une large bande naturelle en monticules pour repousser les blocs de glace, en place et lieu des traditionnelles clôtures de métal incapables de résister à l'impact de ces mastodontes. On y aménagera aussi une voie piétonnière et une piste cyclable. De même, deux ronds-points, l'un devant la nouvelle rue menant à l'hôtel-de-ville, l'autre au pied de la route Fraser, permettront de ralentir la circulation.

Rien n'est toutefois acquis pour le transformation du boulevard car la Ville de Beauceville devra obtenir l'autorisation du ministère des Transports du Québec, gestionnaire de cette voie publique, qui est officiellement la route 173. Sur ce point, François Veilleux a révélé que les premières discussions avec des représentants du ministère avaient été « très positives » et que les fonctionnaires avaient même fait des suggestions pour améliorer le plan de revitalisation.

Par ailleurs, la rue entre Place Beauceville et le stationnement latéral sera fermée. Ce dernier sera  surélevé par rapport au niveau du boulevard, Il comportera à une extrémité des kiosques du type marché public qui serviront à l'année longue pour les ventes éphémères de produits.

Rappelons que lors de l'adoption du budget 2020 la semaine dernière, le conseil a prévu un fonds de roulement de près de 400 000$ pour la première étape de mise en oeuvre du plan de revitalisation du centre-ville. Le premier magistrat prévoit aussi une 2e phase pour s'attaquer à l'autre portion du boulevard Renault, au nord du pont, où se trouve l'actuel hôtel-de-ville, à demi fonctionnel depuis les inondations d'avril.

Campagne de financement pour le complexe sportif

La soirée a aussi donné lieu au lancement public de la campagne de financement pour le complexe sportif, dont le principal bâtiment, à savoir l'aréna, est en pleine construction. Et c'est le mentor de cette campagne, Jean Champagne, un homme d'affaires bien connu dans le milieu, qui est venu en faire la présentation.

Outre l'aréna, l'ensemble du complexe sportif comprendra aussi un terrain de baseball, des installations de skateboard et plusieurs autres. Le tout demandera des déboursés de 9 780 000 $. Les trois paliers de gouvernement (fédéral, provincial et municipal) financent chacun un tiers de l'aventure, soit 3 260 000$. La Ville de Beauceville verse 2,1 M$ directement de ses coffres alors que l'École Jésus-Marie s'est engagée pour 600 000 $. Reste donc 560 000 $ qui devra provenir des résidents et des entreprises du milieu.

Jean Champagne a d'ailleurs révélé que l'entreprise Duvaltex s'est commise pour une somme de 100 000 $ et que d'autres devraient bientôt être connus.

À noter que la Ville de Beauceville a fait affaires avec une firme professionnelle de communications pour la préparation de cette soirée qui avait des allures de lancement d'un nouveau modèle, comme il s'en fait dans les salons de l'auto. Les personnes présentes ont eu droit à des projections vidéos qui permettaient de bien visualiser la teneur des projets, tant pour le complexe sportif que pour le plan de revitalisation. Un plus pour la bonne compréhension de la vision d'avenir beaucevilloise.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • Finnisez/réparer don la piste cyclabe avant de commencer d'autres projets...
    pas fort

    Jayquellin - 2019-12-18 08:39
  • Très beau concept , félicitation à Pierre Poulin et tout les autres qui ont permis de réaliser ce projet, j'ai hâte d'aller faire du vélo à travers cet environnement spéciale.

    Jenny Poulin - 2019-12-18 10:20
  • Je suggère d'intégrer dans ce nouvel espace vert des aménagements utiles au rassemblement des citoyens, tel que: jeux pour les enfants et espace mère-enfant, coin de lecture, aménagements de préparation pour l'entraînement physique, espace bicyclette, lieu de discussion, jardins communautaires, aménagements de fleurs et d'arbres fruitiers. Une consultation sera appréciée par les citoyens de Beauceville.

    Gérald Gosselin - 2019-12-18 14:18

  • Je vous souhaite le succès .

    Mais me rappelant être allé rejoindre notre grand-père début des années 50, en plein temps des Fêtes, oû l'armée était intervenue, permettez-moi d'exprimer une certaine réserve.

    De mémoire il y avait à ce point de " glace de débâcle " que j'étais capable de toucher facilement le dessus du toit d'un garage sis sur le boulevard Renaud avec mes mains alors que je devais être agé d'environ 7-8 ans !

    Souhaitons que jamais semblable débâcle ne se répète.




    Septuagénaire de Québec - 2019-12-27 18:30