Publicité
23 janvier 2020 - 11:20 | Mis à jour : 11:24

Une projet de 9,5 M$

Le gouvernement du Québec finance pour 4,5 M$ la nouvelle caserne de pompiers de St-Georges

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Ce matin, le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, est venu annoncer une aide financière de 4,5 M$ du gouvernement du Québec pour la construction de la nouvelle caserne de pompiers de la Ville de Saint-Georges. Rappelons que la ville avait présenté en septembre dernier, devant les médias, les plans du futur bâtiment qui se situera sur le terrain voisin de l’église l’Assomption sur le boulevard Lacroix.

Cette subvention représente 50 % du financement du projet de 9,5 M$. Ainsi, la ville a réussi à obtenir le maximum d’argent du gouvernement. Le maire confirme que les travaux commenceront ce printemps dès le dégel. La durée est estimée entre 10 et 12 mois. La nouvelle caserne sera construite sur trois étages, possédera huit portes de garage, une salle de décontamination des habits de combat, une salle polyvalente ainsi que des espaces de vie pour les pompiers.

Un besoin pour la sécurité

Notons que le Service d'incendie de Saint-Georges dessert également la municipalité de Notre-Dame-des-Pins, qui représente 1718 personnes et vient souvent en aide aux autres des environs. Selon Samuel Poulin, ce nouvel édifice permettra autant d’assurer une meilleure sécurité à la population composée de 33 348 citoyens qu’aux pompiers qui y travaillent. 

« C’est important de soutenir le travail de nos pompiers et en même temps, de sécuriser le travail des pompiers qui font un métier qui est exigeant, qui est difficile et dans chacune des situations qui sont extrêmement différentes. Ça prend un aspect humain très important quand on est pompier. Que ce soit avec les familles, les voisins, la communauté, ça prend du tact et de l’écoute, donc des qualités humaines très fortes. Ces nouvelles installations vont permettre d’atteindre ces objectifs, d’attirer également de nouveaux pompiers dans cette profession et de bâtir un projet pour plusieurs années. On investit sur un horizon de 30-40 ans », exprime Samuel Poulin.

Actuellement, le service n’embauche que des pompiers volontaires et n’a aucun pompier à temps plein. Le maire, Claude Morin, s’en désole croyant être la seule ville au Québec de cette grandeur de n’en avoir aucun à son service. C'est près de 250 appels que reçoit par année le service. Par contre, il explique que des discussions ont lieu en ce moment pour changer cette situation et que c’est l’une des raisons de la construction de la caserne qui sera beaucoup plus grande et moderne. 

« C’est sûr qu’on n’aura pas 80 pompiers en partant. Cela va se faire de façon progressive. On va attendre la fin de la convention. »

Selon le chef des pompiers, Sylvain Veilleux, tout le matériel de la caserne sous l’hôtel de ville sera transféré en plus de l’ajout de nouveaux équipements. Le bâtiment dans le parc industriel restera ouvert et le sort de celui de l’Ouest et du secteur de Saint-Jean-de-la-Lande n’est pas encore déterminé. La Ville n’a pas encore décidé de ce qu’elle ferait avec l’ancienne caserne du centre-ville.

Un bâtiment multifonctions

En septembre, la Ville avait assuré que les plans avaient été pensés pour que le bâtiment s’intègre au milieu. Il permettra d’accueillir également ces différents services :

  • Centre de formation et d’entraînement;
  • Centre de services de l’École nationale des pompiers du Québec;
  • Centre de coordination de mesures d’urgence;
  • Centre de coordination du schéma de couverture de risques de la MRC Beauce-Sartigan;
  • Centre d’entraide intermunicipal.

Absence de la ministre de la Sécurité publique suppléante

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, devait être présente pour annoncer elle-même la nouvelle. Malheureusement, en tant que ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Mme Laforest se devait de rester dans sa région à cause du tragique drame des cinq motoneigistes disparus et de la mort de leur guide.

À lire également : La nouvelle caserne incendie de St-Georges sera construite sur le boulevard Lacroix

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.