Publicité
10 mars 2020 - 15:00 | Mis à jour : 16:11

On approche les 350 résidences démolies ou à démolir

Sainte-Marie fin prête pour la crue printanière de la Chaudière, selon le maire

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Les autorités municipales de Ville de Sainte-Marie-de-Beauce sont fin prêtes à toute éventualité en vue de la crue des eaux de la rivière Chaudière de ce printemps. C'est du moins ce qu'a indiqué le maire Gaétan Vachon à EnBeauce.com, à l'issue de la séance du conseil municipal d'hier soir.

« Lors de l'inondation de la tempête automnale du 1er novembre, nous avions déjà 150 maisons qui étaient démolies. Tout ce que nous avons eu à gérer, c'est [la montée de] l'eau. Aucune personne ne s'est rapportée à notre centre d'urgence de l'hôtel de Ville. Là, nous avons 212 maisons qui sont parties au centre-ville. Ça va être beaucoup moins lourd à gérer [en déplacement de personnes] pour notre ville. La seule chose qu'on ne peut pas contrôler, c'est jusqu'à quelle hauteur l'eau va monter », a indiqué le premier magistrat qui estime que les équipes sont rodées pour cette année et les prochaines aussi.

Au cours des derniers mois, l'autorisation de démolition a été accordée à 124 autres résidences, ce qui porte maintenant le compte total de bâtiments démolis et à venir à 336. « Cet état de fait change complètement la donne d'évacuation du centre-ville », de faire remarquer M. Vachon.

Parmi les mesures d'urgence, on compte les travaux de construction d'une chambre électrique extérieure et l'installation d'une génératrice au Centre Caztel pour en faire un centre d'accueil en cas de sinistre. On installera également des panneaux de protection sur le flanc Est de l'édifice de l'hôtel de ville qui est le plus affecté par la montée des eaux.

L'autre élément inconnu est le nombre de canaux qui se sont créés sous la nappe phréatique lors de la dernière inondation, un phénomène dont il est difficile d'évaluer l'ampleur, de signaler le maire.

Revitalisation des parcs
Au cours des dix prochaines années, Sainte-Marie procédera à une revitalisation de ses 17 parcs et espaces verts que compte le territoire.

Le conseil a d'ailleurs adopté hier soir un plan directeur en ce sens. Pour 2020, on consacrera un montant de 85 000$ pour une phase 1 de travaux de mise aux normes sécuritaires des parcs actuels.

Contrats
Lors de la séance du conseil municipal d'hier, plusieurs contrats ont été octroyés pour divers projets.

Électricité JFS a présenté la pus basse soumission de 48 500$ pour la fourniture et l’installation de luminaires DEL pour le remplacement de l’éclairage de la patinoire Placide-Poulin du Centre Caztel.

Services Infraspec effectuera les travaux de réhabilitation des conduites d’égout domestique pour l’année 2020 au coût de 432 482$.

Le prolongement des services municipaux d’une partie de la rue des Frères-Paré, d’une partie de l’avenue Saint-Alfred et d’une partie de la rue André-Giguère (promoteurs Les Immeubles Mel-Voie inc., Gestion Mario et Julien Sylvain inc., messieurs Georges et Jean Provost) ont été confiés à Giroux Lessard à près de 2,2M$. Pour ces travaux, la contribution de la Ville de Sainte-Marie s'élève à 439 262$. 

L’entretien ménager de la bibliothèque, du Centre récréatif et de l’immeuble sis au 47 rue Notre-Dame Sud (Galerie d’art municipale et local au 2e étage) pour la période du 1er avril 2020 au 31 mars 2022 revient à KVP Services pour une somme de 76 600$ alors que  l’entretien ménager des locaux administratifs du poste de police de la Sûreté du Québec (SQ) au 644 route Cameron pour la période du 1er avril 2020 au 31 mars 2021 a été confié à Maîtres Nettoyeurs Ste-Marie pour un montant total de 26 400$.

C'est Constructions Edgy qui effectuera les travaux de prolongement des services municipaux de la  2e rue du Parc-Industriel pour 185 842$ alors que la fourniture pour une année d’oxygène liquide pour l’usine d’eau potable revient à Messer Canada (48 770$).

Le remplacement et l'installation de quatre valves endommagées au poste de pompage Baronet va à Hydro-Gestion (13 370$) alors que la construction de dalles de béton dans le cadre des travaux d’aménagement de l’approche ouest du Pont Famille Beshro sera effectuée par Piscines des Deux-rRves (15 148$).

Le mandat de services professionnels en architecture pour la construction de la station de pompage SP-7 de la route Chassé sera mené par Kaîvo Architecte au coût de 18 200$.

Enfin, la Ville procédera à l'achat d'une camionnette chez Cliche Auto Ford pour le Service des travaux publics au coût de 51 232$.

À la recherche d'un nouveau chef
Le chef du Service de sécurité incendie de Sainte-Marie, Claude Morin, prendra sa retraite à compter de la mi-juillet et la Ville vient de confier un mandat de services professionnels à Carrefour du capital humain de l'Union des municipalités du Québec pour entreprendre des démarches de recrutement pour lui trouver un successeur. Le contrat de services s'élève à près de 9 000$.

Toujours pour le Service de sécurité incendie, la municipalité procédera à l'achat d’une caméra thermique et ses accessoires auprès d'Aérofeu pour une somme de 8 395$.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.