Publicité

13 août 2020 - 18:00 | Mis à jour : 18:24

Investissement de près d'un demi-million de dollars

Importante mise à niveau des équipements de traitement des eaux à Beauceville

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Toutes les réactions 1

L'usine de filtration et celle d'épuration des eaux de Beauceville seront l'objet d'une importante mise aux normes et à niveau des équipements qui demanderont des dépenses estimées à 460 000 $, selon le règlement d'emprunt adopté par les élus lors de la séance du conseil municipal du 10 août.

Pour l'usine d'épuration, l'amélioration énergétique et la mise à niveau passeront par un investissement de 90 000 $ pour la toiture, 32 000 $ pour un système de chauffage et un réservoir d'eau chaude au gaz naturel, 15 000 $ pour des pompes de recirculation et 7 500 $ pour deux convoyeurs à déchets.

Pour le traitement de l'eau brute, il faudra procéder à la reconstruction de trois pompes (63 500 $) et remplacer une vanne papillon (22 000 $).

À l'usine de filtration, qui est entrée en opération en 2006, le remplacement des logiciels et automates est estimé à 75 000 $ et celui de trois turbidimètres à 28 000 $.

L'administration municipale devra aussi dépenser 22 000 $ pour le remplacement d'un réservoir diesel et 8 500 $ pour des purges automatisées. Une taxe spéciale sera mise en place pour pourvoir aux dépenses engagées relativement à ces travaux.

Immeuble locatif de la 105e rue
Un résident de la 105e rue, Maxime Plante, a profité de la période de questions de la séance pour manifester son impatience envers l'administration municipale concernant l'état de l'immeuble locatif voisin de sa maison.

Selon le citoyen, qui a déposé au conseil un document de plusieurs pages contenant des photos, le bâtiment du 101, 105e rue est dans un état pitoyable au chapitre de la structure, qu'il estime être dangereuse, en plus de l'insalubrité des lieux alors que les bacs à ordures et de recyclage débordent constamment, quand les vidanges et les détritus ne traînent pas un peu partout sur le terrain.

Il y aurait aussi présence de rats alors que récemment, des matelas ont traîné sur le parterre parce qu'ils auraient été infestés de punaises de lit.

Toujours selon M. Plante, la relation avec les locataires est tendue, avec l'un d'entre eux en particulier, qui est irrespectueux et insolent. À preuve, celui-ci est même venu uriner récemment sur la maison de M. Laplante, aux dires de ce dernier, qui estime qu'il a déboursé jusqu'ici quelque 7 000 $ en réparation de toutes sortes sur sa propriété, notamment pour des dommages causés par le déblaiement de la neige.

La Sûreté du Québec a effectué de très nombreuses visites de l'endroit au cours de la dernière année à la suite de plaintes reçues des voisins du quartier en raison du bruit et de feux à ciel ouvert, entre autres choses.

« Depuis deux ans que je porte plainte, personne ne s'occupe de ce bloc, le propriétaire nous rit dans la face et la Ville ne fait rien non plus », d'admonester le contribuable à l'endroit du maire.

François Veilleux a répondu qu'il n'était au courant de la situation que depuis deux mois seulement « et non pas deux ans » et que son personnel était très au fait du dossier. Le maire a indiqué que s'il n'avait pas été possible de rencontrer le propriétaire de l'immeuble au mois de juillet en raison de la période des vacances, cela allait se faire d'ici la fin du mois d'août.

Le premier magistrat a aussi confirmé que la Ville de Beauceville avait donné un contrat à un professionnel afin d'aller faire une inspection de l'immeuble dans le but d'établir un rapport de l'état des lieux afin de donner le suivi approprié, tout en rappelant que dans ce genre de cas « il y a souvent des délais pour procéder. »

Joint par EnBeauce.com, le propriétaire de l'immeuble, Alex Lessard, s'est dit surpris de la sortie de M. Plante alors que lors de sa dernière communication avec lui, il semblait satisfait des mesures prises, notamment pour nettoyer les lieux.

M. Lessard évalue que le problème des déchets résulte de la collecte qui ne se fait qu'aux deux semaines sur le territoire de Beauceville.

Il reconnaît avoir des problèmes avec certains des locataires mais que l'éviction n'est pas facile en raison des protections que procure la Régie des loyers du Québec.

Le proprio a également indiqué qu'il avait fait des travaux de terrassement de la cours arrière et réparé un mur de briques.

« Maxime [Plante] a une haine contre moi et il a entrepris une campagne de salissage sur mon dos », a fait savoir Alex Lessard.

Il trouve également que la communication n'est pas facile avec la Ville de Beauceville alors que plusieurs des appels qu'il loge ne sont pas retournés, ou tardivement.

Le proprio ne semblait pas être au courant non plus d'une éventuelle rencontre avec des représentants de la municipalité d'ici la fin du mois d'août, comme indiqué par le maire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Messieurs Lessard a raison tu appelle et il te retourne jamais jamais les appels La ville Beauceville gérer comme des amateurs (catastrophique)

    Christian - 2020-08-13 22:08