Publicité

16 septembre 2020 - 08:00 | Mis à jour : 08:32

Mois d'août

Saint-Georges a émis plus de 3 millions de dollars en permis de construction

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

La ville de Saint-Georges a accordé 189 permis de construction et de rénovation au cours du mois d’août pour une valeur de 3 366 401 $.

Ainsi, après les huit premiers mois de l’année 2020, 1 368 permis ont été autorisés pour une valeur des travaux de 65,6 millions de dollars soit 4,7 millions de plus qu’à pareille date l’an dernier.

Ces travaux permettront l’addition de 168 unités de logement.

Projet commercial
Le conseil municipal a adopté hier soir, un projet d'agrandissement pour la zone commerciale de BMR située derrière le 715, boulevard Dionne, près de la rue de la Seigneurie. 

Ce projet vise à agrandir l'aire d'entreposage du commerce sur 7.5 m, comprenant également une zone de stationnement. Une haie végétalisée et la plantation d'arbres y sont aussi prévues, dans le but de protéger les résidents voisins. 

Projet domiciliaire
Les élus ont accepté un accord de principe avec l'entreprise Québec inc. pour le prolongement des services municipaux sur la 138 e Rue et la 22 e Avenue.

Cet aménagement sur 280 m permettra la construction de 15 résidences unifamiliales, un projet évalué globalement à 4,5 millions de dollars.

Rivière Chaudière
Le conseil souhaite demander l’autorisation au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, d’effectuer des travaux de stabilisation des berges de la rivière Chaudière le long de la piste cyclable.

Si la Ville obtient l’aval du Ministère, les travaux seront exécutés sur une longueur de 18 mètres, près du débarcadère, face au centre sportif Lacroix-Dutil.

Lors d'une réunion avec la MRC Beauce-Sartigan le 25 août dernier, Claude Morin a siégé au comité de la rivière. Il rapporte qu'il essaie de faire son possible pour arrêter les inondations du printemps , mais qu'il est difficile d'obtenir les autorisations nécessaire. 

En effet, « On veut toujours former des comités mais on ne se fie pas aux gens de la rivière » exprime le maire de Saint-Georges durant le conseil municipal. « On connaît la situation, on sait qu'il faut enlever des obstacles mais pour une raison que j'ignore, on est pas capable d'obtenir les autorisations. Ici, contrairement à Lévis, on ne peut pas aller dans la rivière pour éliminer les causes des inondations. » a-t-il ajouté.

Une autre réunion à ce sujet est prévue bientôt. Qui plus est, rien n'est faisable jusqu'au 15 octobre prochain en raison de l'activité du barrage gonflable. Mais après cela il y aurait une courte période où il serait possible d'agir et d'enlever des obstacles.

Autoroute
Le maire a précisé que la demande de projet pour le prolongement de l'autoroute n'avait toujours pas eu de réponse de la part du gouvernement tandis qu'il devait se prononcer entre fin août et début septembre.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.