Publicité

21 décembre 2020 - 12:00

Québec ne financera pas la construction

Refus du projet soccerplex : le maire Claude Morin très déçu

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Toutes les réactions 5

C’est avec une vive déception que Ville de Saint-Georges reçoit la décision du ministère de l’Éducation de ne pas retenir le projet de construction d’un soccerplex sur son territoire.

« Notre projet de soccerplex répond parfaitement aux exigences du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS). De plus, la construction de cette infrastructure bénéficie de l’appui des gens d’affaires de notre milieu qui ont déjà démontré leur intérêt à s’impliquer financièrement. Non seulement ce projet fait consensus, il y a un véritable momentum derrière celui-ci qui provient autant du milieu municipal, de la communauté des affaires que des organismes sportifs de la région. Enfin, les besoins sportifs et événementiels ont été démontrés à de nombreuses reprises », de souligner le maire de Ville de Saint-Georges Claude Morin.

« Le soccerplex de Saint-Georges est un projet d’envergure régionale. Il permettra à de nombreux athlètes, tout sport estival confondu, de poursuivre leur développement 12 mois par année. Il contribuera aussi à recevoir des événements d’envergure. Un tel complexe permettra également au Centre de services scolaire de la Beauce-Etchemin de développer divers sports-études », d’ajouter M. le maire.

« Actuellement, les régions sont défavorisées au détriment des grandes villes si bien que nos athlètes et leurs parents doivent faire de grandes distances pour bénéficier des mêmes services. Ne jouons pas à l’autruche. Nous savons très bien que seuls les jeunes dont les parents sont plus aisés peuvent se permettre d’aller à Lévis ou à Québec. Nous hypothéquons l’avenir de nos jeunes en développant un système pour les grandes villes et un autre pour les régions. Malheureusement, nous ne sommes pas encore assez prioritaires aux yeux du gouvernement pour le moment, mais nous ne lâcherons pas le morceau », de lancer M. Morin.

« Si les demandes présentées par toutes les villes dans le cadre de ce programme ont dépassé largement l’enveloppe accordée par le gouvernement du Québec, Ville de Saint-Georges demande que le gouvernement se dépêche à créer une phase 2 à ce programme. Nous ne le demandons pas au nom de la Ville. Nous le désirons vivement au nom de tous les athlètes de notre ville et de la Beauce. C’est pour eux et eux seuls que nous nous démènerons et nous nous battrons. Parce que la richesse d’une communauté, c’est d’abord et avant tout la santé physique et mentale de ses jeunes et de sa population », de déclarer le maire de Ville de Saint-Georges Claude Morin.

Rappelons que ce projet a été annoncé pour la première fois le 20 juin 2013.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • Je suis papa d'enfants qui jouent au soccer.

    Désolé...
    C'est pas en insultant le gouvernement et fonctionnaires que Morin va faire avancer des projets pour notre ville. Ceci n'aide en rien les relations et l'image de la ville.

    Saint-Georges reçoit beaucoup du gouvernement dans les derniers mois dont le complexe piscine et gymnases qui va être construit bientôt. La ville avait juste à déposer un projet plus raisonnable. Elle était limitée. Tout gestionnaire de projet sait ca.

    La ville peut cependant le faire lui même avec sa propre argent et le privé à un coût plus raisonnable.

    Jean-Michel Turcotte - 2020-12-21 15:44
  • Comme d'habitude , Saint-Georges voulait avoir un complexe mais presque rien payer ......il y a pas mal de choses qui sont de cette mentalité à la Ville de St-Georges .....donc vous l'aurez pas votre centre , dommage . Présentez des projets dans lesquels vous participerez un peu plus financièrement et peut-être que vous pourrez les obtenir . C'est simple ; changez un peu votre mentalité que vous êtes les plus gros dans le coin et que tout vous est dû .

    Observateur - 2020-12-21 16:46
  • Beau cadeau de Noël du gouvernement du Québec!
    Ça va en faire plus pour Montréal et Québec...
    Absolument dégueulasse!

    DY - 2020-12-21 17:33
  • Et si notre région était un État autonome, tel les États américains...

    Si tel était le cas, notre État n’aurait pas à se plier aux décisions de fonctionnaires anonymes de Québec ou d’Ottawa.

    Notre État aurait tous les pouvoirs de gestion, taxation et imposition pour s’administrer lui-même sans être obligé d’aller constamment téter à la mamelle de Québec ou d’Ottawa, auprès de fonctionnaires déconnectés des vrais besoins de la base des citoyens.

    Notre État aurait tous les pouvoirs, puisque les argents seraient déjà là, disponibles localement, sauf ceux que notre État aurait délégués à un État fédéral central, à Québec, tels l’immigration, la langue, la laïcité, la poste, la voie maritime, etc...

    M. le maire, vous pourriez être le Gouverneur de cet État et décider de ce qui est bon pour notre État.

    Vous l’auriez votre soccerplex, M. Morin !

    Et si notre région était un État autonome...

    Michel J. Grenier - 2020-12-21 23:39
  • Pourriez- vous diffuser la réponse de la lettre du ministère envoyée à la ville . On pourrait avoir les deux côtés de la médaille et faire des propositions à la ville... Elle pourrait s’en inspirer et aller de l’avant, de façon autonome. N’est pas le temps de construire localement comme développer la souveraineté alimentaire... à l’image des Beaucerons.

    [email protected] - 2020-12-31 11:17