Publicité

8 juillet 2021 - 14:30 | Mis à jour : 14:39

Saint-Georges

Une subvention de 900 000 $ pour dynamiser le centre-ville

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Toutes les réactions 1

Le gouvernement du Québec octroie une subvention d’un montant maximal de 900 000 $ à la Ville de Saint-Georges pour assurer « la vitalité et le dynamisme de son centre-ville » dans le cadre de la relance économique actuelle.

L'annonce a été faite aujourd'hui par voie de communiqué de presse émis par le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, au nom de la ministre déléguée à l’Économie, Lucie Lecours. La somme sera versée pour l’exercice financier 2021-2022.

Cette contribution vise, entre autres, à mettre en place des activités rassembleuses et des infrastructures afin de stimuler l’activité économique du centre-ville de Saint-Georges, tout en appuyant les divers commerçants qui s’y trouvent et en augmentant l’achalandage et le tourisme. 

Ces argents font partie d'une aide totale de 25 millions de dollars que la province distribue afin de favoriser le retour des travailleurs dans certains centres-villes du Québec et de soutenir les entreprises. 

« Un centre-ville est une carte postale pour de nombreux visiteurs. Cette annonce importante de notre gouvernement permettra à Saint-Georges de bonifier les activités du centre-ville tout en soutenant les commerçants, les restaurateurs et les hôteliers. La mise en place d’événements rassembleurs ou l’ajout d’infrastructures attrayantes au cours des prochains mois stimuleront assurément l’achalandage et profiteront pleinement à tous les citoyens de notre ville », a fait savoir le député Poulin.

Réactions du maire
Au cours d'un entretien téléphonique avec EnBeauce.com, le maire de Ville Saint-Georges, Claude Morin, s'est dit pour sûr « bien heureux » de l'annonce, d'autant plus que celle-ci n'est pas une réponse à une demande d'appui financier faite par l'administration municipale mais l'initiative du gouvernement du Québec.

Il faut dire que la relance du centre-ville était déjà dans les cartons de Saint-Georges, de rappeler le maire, qui a déjà un comité consultatif au dossier. Des propositions sont formulées mais M. Morin n'a pas voulu en dire davantage.

L'un des éléments qui est exigée pour se prévaloir de l’aide financière est la délimitation du centre-ville. « Pour certains, le centre-ville, c'est la première avenue. Pour d'autres, le centre-ville doit s'étendre dans le secteur Ouest. Tout ce que je peux dire pour l'instant est que nous allons tout faire pour que le maximum de commerçants et d'entreprises puissent en profiter [de l'appui financier], » de conclure le premier magistrat.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo. Une chance que le gouvernement du Québec et notre député sont là...car ça bougerait pas à St-GG. Ça bouge juste depuis l'arrivée de M. Poulin (autoroute, complexe sportif, caserne, routes, maison des aînés, maison Gilles Carles) et j'en oublie sûrement. Ça force le maire qui est là depuis 8 ans à bouger un peu plus et arrêter de chialer contre toutes.

    Gilles Veilleux - 2021-07-10 15:59