Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Conseil municipal de Beauceville

Office d'habitation: en route vers un regroupement régional

durée 15h00
19 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
email
Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

En séance de conseil municipal, hier soir, les élus de la Ville de Beauceville ont donné leur appui au projet de regroupement supra-régional de six offices d'habitation, qui opèrent sur le territoire de Chaudière-Appalaches.

La fusion administrative comprendrait l'Office d'habitation du Sud de la Chaudière (dont fait partie Beauceville), des Appalaches, du Granit, du Nord de Lotbinière, du Sud de Lotbinière et de La Nouvelle-Beauce.

Présentement, l'OH du Sud de la Chaudière comprend 425 portes HLM (habitation à loyer modique), réparties dans 17 villes et municipalités des MRC de Beauce-Centre, Beauce-Sartigan et des Etchemins. L'organisme emploie une vingtaine de personnes, dont une douzaine de concierges à temps partiel, avec un budget d'opération d'environ 900 000 $. Le nouvel office regroupé comprendrait 1145 portes HLM.

« Le regroupement permettrait de faire des économies d'échelle, notamment au chapitre des postes de direction », a indiqué Nicole Jacques, vice-présidente de l'OH Sud de la Chaudière et conseillère municipale à Beauceville. La répartition des services d'entretien et de conciergerie serait grandement améliorée aussi, a-t-elle ajouté

C'est le gouvernement du Québec, à la suite de rencontres tenues en décembre dernier avec le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation et la Société d'habitation du Québec, qui a demandé que la démarche de regroupement soit entreprise, a laissé savoir Mme Jacques.

Au cours des prochains mois, toutes les municipalités touchées par le projet seront invitées à donner leur approbation, comme vient de le faire la Ville de Beauceville. Le calendrier prévoit que la nouvelle entité sera en fonction à compter de janvier 2025.

Pas de pelle «grenouille»
La Ville de Beauceville n'aura finalement pas recours à une pelle amphibie ce printemps pour briser le couvert de glace sur la rivière Chaudière, puisqu'il est à peu près inexistant cette année, en raison de l'hiver particulièrement doux. À l'origine, on avait prévu utiliser l'engin autour du 15 mars.

Mais la municipalité devra quand même débourser des frais pour la «pelle grenouille», à l'entreprise Eco technologies, qui avait obtenu le contrat de 60 000 $ pour l'exécution des travaux. Hier soir, le directeur général de la Ville, Serge Vallée, a indiqué que ce montant pourrait s'élever au «quart» de la valeur du contrat, mais qu'il était en discussion avec la compagnie sur le règlement financier final.

La séance en bref

— Beauceville vient d'accorder un contrat de 36 270 $ à Bureau Véritas pour les analyses en laboratoire des eaux potables et usées pour les années 2024 et 2025.

— Des coûts supplémentaires de 12 500 $ s'ajoutent à la préparation des plans et devis pour la traverse d'eau potable (batardeau) sous la rivière Chaudière, à la hauteur de la rivière du Moulin. Cette somme s'additionne à la facture de 80 000 $ qu'enverra Stantec pour la réalisation des plans.

— La municipalité acheminera deux demandes de soutien financier à la MRC Beauce-Centre, une première de 3 000 $ en vertu du Fonds culturel, une seconde de 10 000 $ sous le couvert du programme Soutien financier aux équipements et aux infrastructures culturels 2024. La première somme servira à soutenir la tenue d'événements (Festibière, expo de voitures antiques, Fête de la rentrée, etc.) alors que l'autre servira à un projet qui reste é déterminer.

— Le conseiller du district 5, Patrick Mathieu, qui a fait du projet de pavage de la route du Parc-Industriel jusqu'à la route Fraser son cheval de bataille, ne se décourage pas que Beauceville recevra un jour du soutien de Québec pour mener les travaux qui coûteront 1,4 M$. Il apparaît que la demande acheminée en septembre au Programme d’aide à la voirie locale (PAVL) ne portera pas fruit, puisque les fonds seraient épuisés. Qu'à cela ne tienne, l'administration beaucevilloise préparera une nouvelle sollicitation, cette fois en vertu du Plan d'intervention en infrastructures routières locales (PIIRL).

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h15

La MRC Beauce-Sartigan accorde près de 100 000 $ à l'Exposition agricole

Lors du dernier conseil des maires de la MRC de Beauce-Sartigan, ces derniers ont accordé un soutien financier de 98 675 $ à l'Exposition agricole de Beauce.  Cet argent permettra à l'organisation d'acquérir une scène mobile dont le coût total est de 226 630 $.  Ce soutien financier est l'aboutissement du projet « Une scène mobile pour tous, ...

durée Hier 10h00

Saint-Georges : plusieurs investissements et initiatives en faveur de l'urbanisme et des loisirs

Lors du conseil de ville de Saint-Georges, ce lundi 22 avril, plusieurs sujets ont été abordés à la table des élus, avec notamment, l’adjudication de plusieurs contrats et investissements dans certaines infrastructures.  Tout d'abord, le maire, Claude Morin, a souhaité mettre en avant le prix du public remporté par la Ville de Saint-Georges, pour ...

20 avril 2024

Le prochain Rendez-vous québécois du loisir rural sera en Nouvelle-Beauce

L’unité régionale du loisir et du sport (URLS) organisera le prochain Rendez-vous québécois du loisir rural en Nouvelle-Beauce les 6, 7 et 8 mai 2025. Cet événement annuel rassemble les travailleurs en loisir de tous les milieux ruraux de la province dans le but de faire rayonner le loisir rural et de le reconnaître en tant qu’apport essentiel ...