Publicité
7 janvier 2019 - 04:00

La Société du patrimoine des Beaucerons rend hommage à Daniel Carrier

Maude Ouellet

Par Maude Ouellet, Journaliste

Toutes les réactions 5

Suite au décès de Daniel Carrier qui a oeuvré au sein de la Société du patrimoine des Beaucerons,  les membres de celle-ci lui rendent hommage. 

Monsieur Daniel Carrier, directeur et archiviste de la Société du patrimoine des Beaucerons pendant trente-huit ans, s’est éteint le 24 décembre dernier à l’âge de soixante et onze ans. Originaire de Sainte-Justine, il était depuis longtemps un résident de Saint-Joseph. En mai 2018, il remportait le prix Étienne-Chartier décerné par la Société nationale des Québécoises et des Québécois de Chaudière-Appalaches pour sa contribution exceptionnelle en matière de recherches historiques et de promotion du patrimoine beauceron au cours de sa carrière.

La garde du patrimoine beauceron rassemble des sentinelles, des chercheurs, des auteurs, des artisans, des gens de mémoire. Monsieur Carrier était tout cela. Notre patrimoine a perdu, en lui, l’un de ses plus fidèles gardiens, l’un de ses grands défenseurs, l’un de ses promoteurs les plus engagés. Il en a fait la démonstration jour après jour, notamment par sa contribution à la connaissance et l’appréciation de notre patrimoine bâti, par son implication dans divers projets, tel le classement provincial du site institutionnel de Saint-Joseph, sa collaboration au 250e anniversaire de la Beauce, sa générosité envers ceux qui voulaient en apprendre davantage sur notre passé proche ou lointain, comme sur notre présent. Il l’a fait aussi par sa participation à des publications. Rappelons, entre autres, « La Beauce et les Beaucerons, portraits d'une région 1737-1987 » (1990), « Imprévisible Chaudière (1991) » et « Trésors religieux de la Beauce (2003) » .

Son érudition a fait de lui un transmetteur de notre récit collectif. Le fruit de son travail constant, en dépit d’un contexte financier difficile, est un legs à la communauté beauceronne. Pour cela, il mérite toute la reconnaissance de la Société du patrimoine des Beaucerons et la gratitude des Beaucerons qui ont leur identité à cœur et qui comprennent, à l’époque de tous les nivellements, de tous les raccourcis, que ce sont les détails, le cumul des particularités qui rendent pittoresques les régions comme la nôtre et suscitent le désir de les connaître mieux, de les visiter, d’y vivre ou de s’y établir.

Au nom de la Société du patrimoine des Beaucerons,

Paul-André Bernard, président


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • J’ai connu Daniel Carrier, il y a quelques années. Ayant été président de la SPB pendant neuf ans, j’ai donc eu l’occasion de travailler avec lui sur plusieurs dossiers.
    Il avait une connaissance de l’histoire, autant internationale que locale.
    Il avait une mémoire phénoménale, c’était l’encyclopédie de la Beauce.
    Je lui disais à l’occasion, qu’il faudrait faire une copie du disque dur de sa mémoire en référence à sa connaissance de la Beauce.
    Il a participé aussi à l’écriture de plusieurs documents sur l’histoire de la Beauce.

    La dernière fois que j’ai eue l’occasion de rencontrer Daniel Carrier, c’était en octobre 2018. Quelqu’un m’avait demandé des copies du document qu’il avait rédigé sur « L’ensemble institutionnel et le palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce », j’avais laissé un message sur son répondeur téléphonique, et quelques jours plus tard, il est arrivé à la maison avec les copies demandées.
    Rolland Bouffard

    R. Bouffard - 2019-01-07 12:50
  • Amie de jeunesse de Daniel qui faisait partie de notre groupe, je me permets de lui dire notre gratitude et affection pour son travail de “ moine”; et ainsi faire de son boulot Œuvre UTILE et précieuse. Adieu

    Rosange Veilleux-Slawinski du Manitoba. - 2019-01-07 19:38
  • J'ai eu beaucoup de plaisir à travailler avec Daniel pendant 13 ans à la Société du patrimoine des Beaucerons. Il était d'une franchise exemplaire et d'une générosité sans borne. Je garde un excellent souvenir, notamment des nombreux moments de fous rires que nous avions lorsque certaines situations burlesques se produisaient ou les drôleries que nous découvrions dans les archives elles-mêmes au quotidien. Bon repos Daniel, on se reverra, sous une forme ou une autre !

    Y. Carette - 2019-01-07 19:53
  • Un hommage bien mérité pour ce conservateur de la mémoire d'une grande partie de la Beauce. J'ai eu le plaisir d'échanger avec lui et il s'inquiétait vivement de la survie de la Société du patrimoine des Beaucerons. Aujourd'hui, il y a heureusement un sursaut pour la continuation de son existence.

    Claude Vachon - 2019-01-08 09:55
  • Merci !

    gino carrier - 2019-01-08 10:06